Libérez votre génie créatif!

Au bout du rouleau? Je ne suis pas surprise, et vous ne devriez pas l’être non plus!

Il y a quelques années, j’ai connu une forte augmentation de ma clientèle. En seulement un mois et demi, j’ai accueilli sept nouveaux clients. De ces sept clients, six m’ont confié qu’ils étaient en arrêt de travail pour cause d’épuisement professionnel! L’un de ces clients était en arrêt de travail pour la troisième fois en raison d’un épuisement professionnel et, croyant qu’il pouvait y avoir une autre cause à cette condition, il a mené ses propres recherches pour découvrir que, depuis tout ce temps, il souffrait de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

J’ai instantanément été intriguée par cette coïncidence. J’ai alors commencé à éplucher mes dossiers afin de déterminer combien de mes clients, actuels et passés, m’avaient mentionné avoir souffert d’épuisement professionnel à un certain moment au cours de leur vie. J’ai été sidérée de découvrir que plus de la moitié de mes clients, soit 54 % d’entre eux, avaient été, à un moment ou un autre, en arrêt de travail pour épuisement professionnel, dépression ou troubles de santé causés par le stress. Certains de ces clients avaient même été en arrêt de travail à plusieurs reprises en raison du stress.

manque de concentrationJ’ai ainsi approfondi mes recherches au sujet de ce qui avait été écrit à ce propos, et j’ai découvert une étude qui avait été menée auprès d’un groupe de personnes ayant été en congé de maladie prolongé pour cause d’épuisement professionnel ou de problèmes de santé reliés au stress. Ce qu’ils ont découvert m’a stupéfiée : parmi ce bassin de 62 adultes, ils ont découvert que 24 % d’entre eux souffraient de TDAH et que 56 % d’entre eux répondaient aux critères du TDAH, mais les résultats de cette étude n’ont pas été considérés comme concluants en raison de facteurs de confusion.

Lorsque l’on considère que l’incidence du TDAH adulte au sein de la population en général est de 4 à 8 %, cela indique qu’il y a un risque accru pour les adultes atteints du TDAH, et qu’ils sont de trois à six fois plus susceptibles de vivre un épuisement professionnel ou d’avoir des problèmes de santé reliés au stress.
Souhaitant avoir une meilleure compréhension des mécanismes de l’épuisement professionnel, j’ai commencé à effectuer des recherches plus intensément. Bien qu’il n’y ait pas de réel diagnostic de « l’épuisement professionnel », nous comprenons qu’il s’agit d’un épuisement causé par des périodes prolongées de stress. Plus j’en apprenais sur le sujet, plus je réalisais que l’épuisement professionnel relié au TDAH était relativement différent des cas d’épuisement professionnel neurotypiques ou « présentés dans les livres ».

L’épuisement professionnel relié au TDAH et l’épuisement professionnel « présenté dans les livres »

Il y a une cause ou une raison sous-jacente pour laquelle l’épuisement professionnel diffère entre les deux groupes. Les neurotypiques (personnes n’étant pas atteintes du TDAH) souffrant régulièrement d’épuisement professionnel se retrouvent dans cet état parce qu’elles cherchent à se prouver qu’elles sont capables. Ces personnes (ou les personnes de leur entourage) ont des attentes élevées et cherchent à en faire toujours plus afin de se faire remarquer. Les adultes atteints du TDAH souffrent d’épuisement professionnel en raison du stress causé par la crainte de perdre leur emploi. Ils travaillent avec plus d’ardeur ainsi que de nombreuses heures afin de rattraper tout le travail accumulé, car ils ont l’impression d’être improductifs. Ils essaient de se racheter pour leur manque de productivité et cherchent à camoufler la honte qu’ils ressentent en raison de leur incapacité à accomplir leur charge de travail.

Le simple fait de négliger vos besoins peut aggraver l’épuisement professionnel. Ces deux groupes (les neurotypiques et les adultes atteints du TDAH) négligent leurs besoins, mais pour différentes raisons. Alors que les adultes atteints du TDAH mettent de côté les heures de sommeil, mettent de côté l’exercice et travaillent pendant l’heure de lunch et tard le soir pour tenter de garder la tête hors de l’eau afin de répondre à toutes les demandes « normales » relatives à leur emploi, les neurotypiques, eux, font la même chose, car ils choisissent d’utiliser ce temps pour travailler sur davantage de projets afin d’obtenir plus de visibilité.

Une autre différence existant entre les deux groupes est que l’épuisement professionnel chez les travailleurs atteints du TDAH provient de leurs troubles cognitifs tels que leur manque de concentration, leur problème de mémoire à court terme et leur difficulté à contrôler leurs émotions, tandis que l’épuisement professionnel des travailleurs neurotypiques est causé par leur exposition prolongée au stress et la réduction des moments de repos. Pour les adultes atteints du TDAH, les troubles cognitifs sont typiquement reliés aux symptômes de leur TDAH (symptômes qui sont empirés par le stress), qui est à la source de leur épuisement professionnel. Par ailleurs, ces symptômes demeurent, et ce, même après de longues périodes de repos, alors un deuxième ou un troisième épisode d’épuisement professionnel s’avère presque inévitable, à moins que des changements importants soient apportés afin que la source de l’épuisement professionnel ne soit traitée.

Reconnaître la source de l’épuisement professionnel est un prérequis pour obtenir le bon traitement

Il est vrai que, dans chaque cas d’épuisement professionnel, il faut du repos afin de réduire les effets d’une exposition prolongée au stress. Toutefois, pour les adultes atteints du TDAH, le traitement nécessite également de « s’attaquer » à la cause sous-jacente de l’épuisement professionnel et apprenant à gérer les symptômes du TDAH. L’objectif est de réduire le nombre de troubles causés par le TDAH, et ainsi d’aider les adultes atteints du TDAH à améliorer leur rendement au travail. Une des façons les plus significatives d’améliorer la concentration et la productivité d’un adulte atteint du TDAH souffrant d’épuisement professionnel est d’apprendre des stratégies de gestion de temps et d’énergie, ainsi que des stratégies d’organisation conçues pour les adultes atteints du TDAH. Aider les employés atteints du TDAH à reconnaître les signes d’un trop-plein de stress et les aider à établir un plan d’action pour leur permettre de réagir de façon efficace est essentiel à la prévention d’épuisements professionnels futurs.

Finalement, en plus du repos, les victimes d’épuisement professionnel profitent pleinement « d’activités de récupération », notamment l’amélioration de l’hygiène de la santé (sommeil, exercice et alimentation), communiquer avec les membres de la famille et les amis, et participer à des activités créatives. Ces activités aident à réduire les effets du stress et ramènent le niveau de stress à un niveau plus facile à contrôler.

Dans la société d’aujourd’hui, il est vraisemblablement impossible d’éliminer le stress pouvant nous mener à l’épuisement professionnel. Toutefois, nous pouvons apprendre à gérer le stress de façon efficace en reconnaissant les causes sous-jacentes réelles de l’épuisement professionnel relié au TDAH afin de pouvoir traiter le problème à la source.

Inscrivez-vous à mon programme gratuit, spécifiquement pour les adultes atteints du TDAH pour vous aider à éviter un burnout.

3 commentaires
  1. Ayant un TDAH je me reconnais tout à fait dans cette description de l’employée à risque pour l’épuisement professionnel.
    Vos conseils et stratégies m’aider ont sûrement.

  2. Bonjour j ai le tdah et j ai déjà fait plusieurs épuisements et oui on ne se sent jamais à la hauteur et j ai de la difficulté à gérer mon stress car j ai de l anxiété generalise en plus c est dur d aider ses enfants tdah car on a les même problème qu eux ……aidez moi

    • Bonjour Nathalie, comme tu peux peut-être t’imaginer il est difficile d’aider quelqu’un sur l’Internet dans un message. Je t’invite à t’inscrire au programme Petits pas, grands résultats (http://solutionstdahadulte.com) pour commencer; c’est un programme gratuit qui te permettra de mettre sur pied certains stratégies pour améliorer ton hygiène de vie. Puis, si tu as les ressources (temps, énergie et argent), fais une demande d’entretien de coaching en te rendant sous l’onglet Contact de ce site et en remplissant le formulaire sous « Demande d’entretien de coaching ». Je t’avertis qu’il y a une attente de quelques mois présentement. Mais le programme gratuit peut te soutenir d’ici ce temps.

      Bon courage!
      Linda

Laisser un commentaire