Libérez votre cerveau du TDAH : une transformation s’ensuivra

Je suis convaincue que la citation ci-dessous vous est familière :

« Lorsqu’il est question d’avenir, on rencontre trois types de personnes : celles qui laissent les choses aller, celles qui font bouger les choses et celles qui se demandent ce qui s’est passé. » – John Richardson Jr.

Toutefois, j’ai toujours été persuadée qu’il n’y avait que deux types de personnes : les victimes et les vainqueurs. Soit vous façonnez votre vie afin que celle-ci soit passionnante et excitante (le vainqueur), soit vous demeurez passif et laissez les choses aller, en espérant que vous vous en sortirez (la victime). En tant que vainqueur, vous allez de l’avant, ignorant ou surmontant tous les obstacles se présentant à vous, vous cherchez toujours à aller plus haut. Par contre, si vous êtes une victime, vous devrez vivre avec tous les imprévus que la vie vous apportera, et vous finirez par être emporté par le courant.

Donc, il n’en revient qu’à vous de décider si vous souhaitez être un vainqueur ou une victime. Je ne porterai aucun jugement… puisque nous jouons toujours les deux rôles. Si vous êtes un génie créatif « perdu dans les broussailles », un adulte aux prises avec le TDAH, un artiste, un auteur ou un entrepreneur, je dois vous avouer que mon mari et moi sommes facilement capables de nous identifier à votre expérience de vie. Nous avons tous deux été victimes de son TDAH.

Nous avons dû affronter tous les obstacles qu’un couple peut rencontrer. Nous nous sommes entre autres chicanés au sujet de la répartition des tâches ménagères, au sujet de sa façon de conduire, au sujet de son impulsivité et au sujet de ma tendance à toujours le « picosser ». Je ressentais un sentiment d’insécurité, et notre famille tout entière se retrouvait souvent déstabilisée lorsque Duane quittait son emploi, alors qu’il sentait qu’il était sur le point de se faire renvoyer. Puis, il nous faisait traverser le pays en entier (aller-retour) afin de trouver l’emploi « parfait ».

Les problèmes financiers causés par ses achats compulsifs, et sa tendance à oublier de payer les comptes à temps, n’ont fait qu’amplifier ce sentiment d’insécurité. La voiture brisait parce qu’il avait oublié d’apporter les réparations nécessaires, et de mon côté, je n’avais pas l’énergie d’ajouter une tâche de plus à celles dont je m’occupais déjà. Chaque nouvelle journée était une véritable bombe à retardement.

Il y a quatorze ans de cela, je pensais sérieusement divorcer mon mari atteint du TDAH. La seule raison pour laquelle je suis restée avec lui était son sens de l’humour particulier et parce que je croyais qu’il était comme un diamant enfoui (très, TRÈS) profondément! Maintenant, nous sommes plus amoureux que jamais. Nous avons surmonté nos problèmes financiers, nous avons appris à travailler ensemble en tant que couple, et Duane a compris qu’il était beaucoup plus facile de transformer l’emploi que l’ont choisit en un emploi de rêve (en fait, il s’agit probablement de la seule façon d’avoir l’emploi parfait).

Qu’est-ce qui a changé pour nous?

L’autre soir, Duane et moi discutions au sujet de ce qui s’était présenté à nous en premier : un changement d’attitude (qui était, disons-le, pratiquement absente), ou bien une meilleure vie (une relation de couple plus agréable, ainsi qu’une sécurité d’emploi et financière). Est-ce que nous avions une meilleure attitude parce que les choses allaient mieux, ou bien les choses allaient-elles mieux parce que nous avions une nouvelle attitude? Nous en sommes venus à la conclusion que nous avions commencé par avoir une meilleure attitude envers la vie. En effet, ce n’est que lorsque nous avons décidé que nous valions plus que ce que nous étions que nous avons réussi à prendre notre vie en main, à en avoir le contrôle. C’est d’ailleurs cette idée qui nous a amenés à faire des choix et à agir afin de connaître le succès. Et si nous n’y avions pas cru en premier lieu, nous n’aurions jamais eu le courage de passer à l’action!

Nous nous sommes ainsi créé, et nous progressons toujours, vers une vie que nous aimons. Nous avons investi beaucoup, et ce, même lorsque nous n’avions pas les moyens financiers pour le faire.

Est-ce que ce fut facile? Non… et oui. (Je sais que je devrais dire Oui et Non, mais je suis plutôt non-conformiste.)

Ce fut difficile.

Ce n’était pas une situation facile lorsque les créanciers nous appelaient pour avoir leur argent, et ce n’était pas plaisant de ne pas avoir d’argent pour s’amuser un peu! Par contre, nous avons fini par comprendre que si nous n’étions pas prêts à mettre les petits plaisir de côté pendant un certain temps, nous devrions sacrifier beaucoup plus : l’avenir que nous pourrions avoir. C’est alors que nous avons pris la décision de créer un système qui nous permettrait de gérer, puis de payer nos dettes (et non, nous n’avons pas fait faillite) : nous avons coupé les dépenses (restaurant, spectacles, etc.) et nous avons trouvé des moyens de nous amuser sans que cela nous coûte trop cher.

Nous devions défendre notre plus jeune fille auprès de l’école (elle est atteinte du TDAH et a des difficultés d’apprentissage), et notre plus vieille requérait notre attention. Alors que Duane et moi travaillions tous deux à l’extérieur, nous avons rapidement compris que lorsque nous prenions des engagements envers notre avenir, nous communiquions mieux, et il était beaucoup plus facile de gérer toutes les tâches reliées à la maison lorsque nous le faisions en équipe. Cela nous permettait ainsi d’offrir un meilleur climat familial à tous.

Nous avons dû faire plus (beaucoup plus!), mais il me faudrait écrire un ivre ou un téléroman pour pouvoir tout vous raconter… Un jour, peut-être! ?

Mais ce fut également facile.

Avec les nouveaux espoirs que nous avions fondés en nous, avec la nouvelle vision que nous nous étions créée, et avec notre nouvelle attitude, qui découlait de notre « lavage de cerveau » imposé, nous avions désormais beaucoup plus de facilité puisque nous savions que les obstacles n’étaient que temporaires… nous agissions afin de pouvoir nous sortir de notre vie médiocre!

L’espoir, lorsque appuyé par des actions, était, et est toujours, un aphrodisiaque fantastique. Je vous propose donc de chercher le diamant qui est bien enfoui en vous, de trouver le génie créatif qui sommeille en vous, je vous invite à prendre les guides et à vous créer la vie dont vous rêvez, une vie qui mettra à profit vos forces et vos passions.

Comment puis-je l’utiliser maintenant?

Choisissez une chose que vous souhaiteirez changer. Par exemple, disons que vous aimeriez que le commis-vendeur du magasin soit plus agréable avec vous. Plutôt que de subir son impolitesse, souhaitez et croyez que le commis sera agréable. Ayez un point de vue différent. Il n’est pas impoli, il essaie tout simplement de vous servir le plus efficacement et rapidement possible. Il n’est pas intentionnellement froid et peu accueillant. Maintenant, croyez ce point de vue et agissez en conséquence. Plutôt que de lui lancer un regard furieux, souriez-lui et remerciez-le de son service si rapide. Si vous souhaitez pousser l’expérience un peu plus loin, dites-lui que vous aimez venir à ce magasin puisque le service est toujours rapide et efficace (ce qui est vrai… mais vous auriez seulement aimé qu’il le fasse avec le sourire!)

Quel est l’investissement à faire? Vous devez admettre que vous aviez probablement tort et que le commis n’était pas impoli. Et quel est le résultat possible? Vous cessez d’être la victime et vous devenez le vainqueur. De plus, il y a de fortes chances que vous receviez un service hors pair ainsi qu’un accueil chaleureux (cette fois-ci et toutes les autres fois où vous retournerez à ce magasin!)

Les adultes atteints du TDAH peuvent-ils vraiment devenir des génies créatifs?

Plusieurs adultes atteints du TDAH ont essayé de se conformer à différentes approches. Vous avez essayé d’être plus « linéaire », d’être plus « logique ». Vous vous êtes inscrit à des formations portant sur la gestion du temps, telles que la Franklyn-Covey ou la Day Timer. Sans succès. Vous avez essayé d’émuler les membres de votre famille et vos amis en espérant, au moins d’avoir l’air « normal ». Vous avez passé beaucoup de temps à nettoyer votre bureau/votre espace de travail/votre maison, souhaitant atteindre la perfection.

« Au secours! Je crois que je ne serai jamais normal!  »

Mais rien n’était jamais assez bien. La triste affaire, dans cette histoire, est que la plupart des adultes atteints du TDAH finissent par abandonner, en se disant : « Je suis atteint du TDAH, je ne fais jamais rien de bon, comment vais-je pouvoir réussir un jour?  »
Si vous pensez que vous êtes vaincu, eh bien, c’est que vous l’êtes! Si vous vous percevez comme un échec, comme un incapable, comme une victime de votre TDAH, vous ne réussirez jamais à atteindre votre plein potentiel.

Pourquoi ne pas plutôt devenir un génie créatif?

Je m’explique. Dernièrement, j’ai participé à un programme spécifique parce que je souhaitais que mon entreprise passe à un « autre niveau ». Comme plusieurs autres entreprises, mon entreprise a également subi les répercussions de la crise économique.
Je ne comprenais pas pourquoi j’avais encore de la difficulté à joindre les deux bouts. Après tout, j’avais travaillé fort, j’avais investi beaucoup d’efforts dans mon entreprise, j’avais beaucoup travaillé sur moi. Toutefois, la personne que j’étais n’était pas celle que je devais être si je voulais faire évoluer mon entreprise vers « l’autre niveau « .

Je vais être honnête avec vous : j’ai dû travailler fort devant l’écran de mon ordinateur. Toutefois, si je voulais faire évoluer mon entreprise, il me fallait parler à des gens qui m’intimidaient un peu… bon, j’avoue, qui m’intimidaient beaucoup. La « moi  » que j’étais, lorsque confrontée au fait que je devais contacter ces « terribles  » et intimidantes personnes, devenait obnubilée par le besoin de faire le ménage de son bureau. Par contre, cette folle du ménage n’allait certainement pas faire avancer son entreprise…

Pour être une personne à qui la réussite sourit, j’ai été dans l’obligation de me réinventer en une femme d’affaires qui réussit, et j’ai dû apprendre à faire ce que les personnes qui réussissent font. J’ai dû être fonceuse, sortir de ma carapace et aller parler aux autres… et ces autres n’étaient pas n’importe qui : c’étaient les personnes qui m’intimidaient au plus haut point. Aussi bizarre que cela puisse paraître, une fois que j’ai réussi à me faire à cette idée, ma crainte était mois présente; et je ne laisse désormais plus cette crainte m’arrêter. Bien entendu, cette crainte ne s’en va jamais, mais en temps que femme d’affaires qui souhaite connaître le succès, je ne la laisserai certainement pas m’arrêter de faire ce qui doit être fait. Maintenant j’agis, ce qui me permet d’être la personne que je devais être : celle à qui le succès sourit.

Se réinventer peut être aussi simple que de changer son point de vue

Lorsque vous vous réinventez, vous décidez de devenir la personne que vous devez être pour pouvoir accomplir ce que vous voulez, puis de faire les choses que cette nouvelle personne que vous êtes devenue vous permettra de faire. Vous réinventer en tant que génie créatif vous permettra de redéfinir la personne que vous êtes, ce qui vous amènera à penser et à agir en fonction d’un point de vue différent. En tant que génie créatif, vous n’aurez plus à vivre à l’intérieur des limites que vous impose votre TDAH (ou que vous vous imposez vous-même).

Lorsque mon mari a essayé de perdre du poids, aucune solution ne lui réussissait, et ce, jusqu’à ce qu’il décide de se réinventer. Il s’est réinventé en une personne en santé, et a commence à faire les choix qu’une personne en santé aurait faits. Cela lui a alors permis de perdre 120 lb! Einstein avait, lui aussi, décidé de maîtriser son génie créatif, non pas en essayant d’être « normal « , mais bien en travaillant sur de nouvelles formules mathématiques plutôt que de s’acharner à essayer d’améliorer ses aptitudes à l’écriture (il était dyslexique) ou de garder sa maison propre comme un sou neuf (il a délégué cette tâche à sa pauvre femme). À en juger par ses photos, il ne passait probablement pas beaucoup de temps à s’arranger non plus. Mais pour nous, ça semble tout simplement naturel.

Si, maintenant, vous vous percevez comme une personne atteinte du TDAH, commencez plutôt à vous percevoir comme étant un génie créatif qui aura un impact majeur sur le monde qui vous entoure. Cela vous aidera alors à penser comme un génie créatif, et à faire des activités qui vous permettront de mettre à profit votre potentiel plutôt que de passer votre temps à regarder une autre émission de télé (que vous n’appréciez pas, de toute façon)!

Vous percevoir comme un génie créatif vous apportera un sentiment de liberté et réduira l’impression de résistance que vous ressentez. RIEN ne peut vous arrêter!

Comment en faire une bonne utilisation?

Tout d’abord, visualisez la vie d’un génie créatif. Imaginez-vous en train de mettre vos forces à profit, sentez-vous compétent, souriez lorsque vous voyez le résultat de votre travail. Prenez une feuille de papier et décrivez ce que vous pourrez faire une fois que vous serez devenu un génie créatif.

Maintenant que vous avez vu ce dont vous êtes capable, ne croyez-vous pas qu’est venu le temps de libérer votre génie créatif? Que feriez-vous si vous étiez un génie créatif? Eh bien, vous ÊTES un génie créatif si vous le dites, alors n’attendez plus et plongez! Foncez et ne vous laissez pas arrêter par la personne que vous étiez.

Le TDAH chez l’adulte : une malédiction heureuse?

Je lis beaucoup de forums de discussion où il est question du TDAH : est-ce un cadeau ou une malédiction? La plupart des adultes atteints du TDAH ne parviennent pas à s’entendre sur ce sujet. En tant que coach en TDAH, épouse et mère de personnes atteintes du TDAH, j’ai eu la chance d’en connaître les deux extrémités.

D’un côté, il y a les adultes atteints du TDAH qui ont de la difficulté à garder leur emploi, à entretenir une vie de couple harmonieuse et à maintenir leur stabilité financière. La plupart d’entre eux se sentent débordés, distraits, désorganisés et ont peu d’estime de soi. Lorsque vous vous retrouvez englouti par les aspects négatifs du TDAH, il est bien normal que vous le considériez comme une malédiction.

De l’autre, il y a ceux qui perçoivent le TDAH comme un cadeau : ils performent au travail, ils bâtissent une entreprise qui les passionne, ils entretiennent la flamme de leur couple et ils savent gérer leurs finances. Ils embrassent la vie.

Quel est l’écart entre ces deux réalités? Comment faire pour le resserrer?

La différence réside dans le fait que les adultes qui apprennent à vivre avec le TDAH sont ouverts au changement et souhaitent améliorer leur vie. Ils n’hésitent pas à utiliser leurs atouts, soit leurs forces, leurs talents, leur énergie, leur pensée extraordinaire et leur capacité à prendre des risques. Puis, ils adoptent des modes de vie répondant à leurs besoins. Bref, ils changent ce qu’ils peuvent changer et acceptent ce qu’ils ne peuvent modifier.

Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH – 1

English version

tdah au travail,adulte tdah,tdah

Voilà une question à laquelle je fais face souvent dans mon travail avec les adultes atteints du TDAH. Lorsque mes clients me demandent comment ils pourraient aborder le sujet du TDAH avec leur patron, je leur demande d’identifier ce qu’ils espèrent accomplir en divulgant à leur employeur qu’ils sont atteint du TDAH.

Lors d’un sondage que j’ai fais l’année passée, lorsqu’on demandait au participants du sondage, tous des adultes atteints du TDAH, pourquoi ils avaient ressenti le besoin de divulguer leur TDAH au travail, la majorité mentionnaient qu’ils avaient besoin d’accommodements ou d’aide spécialisée comme un coach de TDAH et que sans l’obtention de cette aide ils faisaient face à plusieurs obstacles importants au travail. Certains avaient divulguer en dernier recours puisque les problèmes au travail étaient tels qu’ils craignaient être licenciés.

Ceux qui n’ont jamais mentionné leur status de TDAH donnaient comme raisons qu’ils n’avaient pas besoins de le mentionner puisqu’ils géraient bien leur TDAH, d’autres sentaient que c’était un sujet privé et que leur employeur n’avait pas le droit d’être averti. Finalement, certains n’avaient pas mentionné leur TDAH car ils en avaient honte ou avaient peur de subir des conséquences négatives. Malheureusement certains qui avaient mentionné leur TDAH ont vécu la discrimination.

Lorsque les problèmes deviennent évidents au travail, qui semblent être causés par le TDAH, et qui requiert la divulgation du TDAH, il faut considérer les questions suivantes :

  1. Le problème et ses solutions peuvent-ils être mentionnés sans divulguer le TDAH?
  2. Quel est l’historique de la compagnie vis-à-vis ce genre de situation? Leur capacité de payer pour des accommodements?
  3. Comment estimez-vous votre valeur aux yeux de votre employeur? Quel est le taux de chomage dans votre industrie? Évidemment, si vous êtes une rare ressource avec un bon rendement il est moins probable que vous subirez des conséquences négatives lorsque vous demandez pour de l’aide.
  4. Quelle est VOTRE attitude vis-à-vis votre TDAH? Plusieurs adultes atteints du TDAH considèrent qu’ils souffrent d’une maladie mentale qu’ils doivent cacher; d’autres reconnaissent qu’il y a des aspects positifs et négatifs lorsqu’on est atteint du TDAH . Si vous êtes de la première catégorie, vous êtes plus apte à transmettre ces sentiments à votre employeur.

Le point que je cherche à faire n’est pas que vous cachiez avec honte votre TDAH; mais plus qu’il y a beaucoup d’information erronée et de jugement qui circulent sur le TDAH. Vous n’avez peut-être pas les moyens financiers ou le besoin d’être un martyr.  D’un autre côté, lorsque les gens qui vous entourent comprennent et acceptent les différences chez tous (que ce soit n’importe quelle différence) comme quelque chose de positif, ça peut être libérateur.

    C’est avec hâte que j’anticipe la journée lorsque vous pourrez parler de votre TDAH et que les personnes autour de vous comprendront les défis mais reconnaîtront que vous avez aussi des forces qui valent la peine d’être découvertes.

    Dans mon prochain article je vous donnerez ma réponse à la question: Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH.

    Le congrès sur le TDAH: faire des connexions

    English Version

    J’arrive du 13ème congrès sur le TDAH de ADDA (http://www.add.org) dont le thème était:  « Adult ADHD: People, Purpose and Passion », ou TDAH Adulte: Personne, Intention et Passion. Quelle fête!

    Pour les adultes atteints du TDAH, cette conférence vous permet d’accéder à des personnes-ressources (des experts dans plusieurs domaines) et des ressources tels que des livres, des programme, et des outils. L’accès à l’information offerte dans les différentes sessions et la motivation qu’offraient les conférenciers étaient d’une valeur importante, c’était aussi une occasion de voir et de rencontrer plusieurs modèles de succès avec le TDAH.
     
    En même temps, quoique les présentations des Drs. Ned Hallowell, John Ratey et Sari Solden valaient définitivement l’investissement et le voyage, elles n’étaient pas le plus gros trésor que l’on reçoit lorsqu’on participe à un tel événement. En tant qu’adulte atteint du TDAH vous utilisez sûrement beaucoup d’énergie juste pour répondre aux attentes des « neuro-typiques ». Éviter de faire des vagues et de froisser les autres est stressant, fatiguant et rempli de pièges.

    Maintenant imaginez-vous dans une salle avec 400 autres adultes atteints du TDAH (on espère qu’il y en aura d’autres l’année prochaine). Ils vous acceptent tel que vous êtes, vous permettant de faire des connexions avec d’autres qui vivent les mêmes situations que vous… la majorité de ces situations crées lorsqu’on essaie de rendre heureux les 90% de la population qui ne sont pas atteints du TDAH! Même ceux qui sont venus seuls à la conférence quittent ayant forgé des connexions avec d’autres adultes atteints du TDAH qui les acceptent et les comprennent. Voilà probablement où on tire le plus de valeur dans toute l’expérience du congrès de ADDA: la connexion avec d’autres qui vous comprennent. De parfais étrangers se sont réunis et ont partagé leurs expériences d’adultes atteints du TDAH sans danger d’être ridiculisé ou de faire un faux pas.

    Si souvent les adultes atteints du TDAH évitent les situations sociales de peur d’être jugé (souvent avec raison). C’est simplement trop stressant de s’inquiéter de faire quelque chose qui n’est pas socialement acceptable. Par contre, Dr. Hallowell (l’auteur de Driven to Distraction et Delivered from Distraction) mettait l’emphase sur l’importance d’être entouré de personnes qui vous connaissent, vous aiment et vous acceptent malgré vos imperfections. C’est important pour tous, mais essentiel pour les adultes atteints du TDAH d’avoir quelqu’un dans leur vie qui peut dire:

    « Je te connais et je t’aime malgré tout. »

    Si vous n’avez pas quelqu’un comme ça dans votre vie, ne lâchez pas! Et nous verrons l’année prochaine à la conférence de ADDA!

    Ne jouez pas le jeu du blâme

    English version

    jeu du blameSi vous souffrez d’un TDAH adulte vous avez probablement vécu plusieurs situations négatives; plus que votre part, même. Un vécu d’échecs, de honte et de frustration causé par le TDAH laisse souvent des cicatrices profondes comme une pauvre estime de soi et une tendance à ne pas se faire confiance ou à ne pas faire confiance aux autres. À un certain moment vous avez peut-être développé une façon de surmonter certains problèmes que j’appelle le jeu du blâme.

    Qu’est-ce que le jeu du blâme? C’est lorsque les choses ne vont pas et que, face à une situation désastreuse, vous passez au blâme, blâmant le patron, la situation, votre tendre moitié, les ressources qui n’étaient pas assez nombreuses, etc. Lorsqu’il n’y a personne à blâmer, vous jouez la version solitaire du jeu du blâme et vous blâmez vous-même. Vous n’êtes pas seul; tout le monde le fait et parfois vont jusqu’à payer un avocat pour les aider à jouer ce jeu.

    Le problème avec ce jeu est qu’il est plein de jugement et qui limite vos apprentissages. L’erreur est un élément important de l’apprentissage. Lorsque vous jouez le jeu du blâme vous vous privez d’une expérience où vous pourriez apprendre quelque chose d’important.

    Si, au lieu, vous évitez le blâme, vous apprendriez qu’il y a souvent une leçon à apprendre. Peut-être avez-vous une compétence à améliorer ou à acquérir, ou que vous devez prendre des étapes pour éviter la situation dans le futur ou encore, une approche différente aurait été meilleure. Vous savez maintenant ce qui ne fonctionne pas!

    Même si on vous a fait du tord évitez de jouer le jeu du blâme car il n’est pas productif et vous garde en mode « victime ». Il n’accomplit rien sauf vous garder là où vous êtes au lieu d’avancer vos objectifs.

    Donc, lorsque vous êtes tenté de jouer ce jeu, ne le faites pas. Et demandez-vous:

    1. Qu’ai-je appris de cette situation qui pourrait me servir plus tard?
    2. Qu’ai-je appris sur moi à cause de la situation?
    3. Que dois-je faire pour avancer?

    et puis faites-le simplement.

    Les 6 étapes pour gérer le TDAH

     English version

    gerer le tdah, tdah adulteLorsqu’ils communiquent avec moi la première fois, plusieurs de mes clients, qui sont atteints du déficit d’attention (TDAH), me demandent ce qu’ils doivent faire pour guérir leur TDAH. Quoique les médicaments peuvent beaucoup aider plusieurs adultes atteints du TDAH, ils ne le guérissent pas. Les médicaments améliorent simplement la capacité de porter attention afin qu’ils puissent apprendre à mieux gérer leur TDAH. Gérer le déficit d’attention peut sembler comme une tâche lourde mais ça en vaut la peine. J’ai témoigné de plusieurs transformations chez mes clients et les membres de ma famille.

    Ce que j’ai appris durant mes années en tant que Coach de TDAH c’est qu’il y a 6 étapes pour apprendre à gérer le TDAH adulte. Les voici donc:

    1. Apprendre ce qu’est le TDAH et l’accepter
    Le TDAH a probablement été une force négative dans votre vie, par contre, lorsqu’on en apprend plus sur soi-même on peut développer des habitudes de vie qui vous aiderons à le gérer. Vous pourriez même découvrir qu’il existe un côté positif au déficit d’attention.

    2. Apprendre et adopter une gestion efficace de sa productivité
    Une des raisons pourquoi mes clients me consultent est pour améliorer leur productivité. En tant qu’adulte atteint du TDAH vous devez non seulement apprendre une méthode spécifique au TDAH de gérer votre temps, mais aussi de vous gérer vous-même, de vous organiser, de créer des systèmes pour supporter vos objectifs et vaincre la procrastination et plus encore afin d’améliorer votre productivité.

    3. Développer votre intelligence émotionelle

    Si votre histoire est comme celles de plusieurs de mes clients, vous avez dû vivre des moments très négatifs à cause de votre déficit d’attention. Les nombreux échecs, les désappointements, et la frustration peuvent avoir un impact négatif sur votre estime de soi et votre attitude. Le contrôle des émotions est aussi très difficile pour les personnes atteintes du TDAH. Il faut donc apprendre à gérer vos émotions pour être heureux.

    4. Créer des occasions pour vous actualiser
    Que vous le croyiez ou non, vous avez des forces, des talents, et un énorme potentiel qui n’ont pas été exploités. Les découvrir et les reconnaître sont une première étape. Vous devez ensuite créer des occasions pour les vivre davantage, les exploiter et ainsi avoir une vie remplie de succès. Vous devez aussi prendre le contrôle de votre santé financière afin de pouvoir créer des occasions de vous réaliser.

    5. Développer des relations nourissantes
    J’ai pour mon dire que l’on enseigne aux autres comment nous traiter. Développer des relations qui nous supportent et nous nourissent est votre responsabilité. Aidez vos proches à mieux vous comprendre et demandez-leur de vous aider afin d’éviter qu’ils ne sabotent vos tentatives vers une meilleure gestion de soi. Pour ce faire il faut apprendre à mieux communiquer. Vous en tirerez profit dans toutes les facettes de votre vie.

    6. Gérez vos projets de vie de façon efficace
    La vie est remplie de projets multiples. Mettre de l’ordre dans vos fouillis, peinturer une chambre, chercher un emploi, se partir en affaire, même faire à souper, voilà tous des exemples de projets. Gérer vos projets efficacement vous donne le pouvoir de gérer votre vie.

    Comme vous pouvez le voir, vaincre le TDAH demande du temps et beaucoup de travail. Il n’y a pas de pilule magique. Par contre, j’ai été témoin à plusieurs reprises de la joie et du sentiment d’accomplissement que vous pouvez vivre en tant qu’adulte atteint du déficit d’attention. Vous investir dans ces étapes porteront fruits.