Les pilules ne sont pas LA solution du TDAH!

D’expérience, la réaction la plus commune à l’annonce d’un diagnostic de TDAH est la suivante : « Quel médicament dois-je prendre? », ce qui veut plutôt dire « Que puis-je prendre pour guérir du TDAH? ». Toutefois, je ne parle pas de médication avec mes clients. Je ne suis ni pour, ni contre les médicaments prescrits pour remédier au TDAH, mais je crois fermement que poser les bonnes actions peut régler le problème. Je sais que les médicaments aident beaucoup de gens, mais je crois que la médication ne peut tout faire toute seule.

Les médicaments ne sont pas LA solution. Il n’y a pas de remède contre le TDAH. Recevoir un diagnostic de TDAH signifie que votre cerveau fonctionne différemment de celui des autres. Bien qu’il y ait des médicaments disponibles sur le marché, et qu’ils sont souvent très efficaces, ils ne font pas effets pour tous et, ce n’est pas une panacée. Bien que notre société souhaite trouver un remède instantané, il faut se rendre à l’évidence… il n’y en a pas!

Est-ce que cela veut dire que vous êtes condamné à vivre avec votre problème? Bien sûr que non! Il n’y a pas de remède pour guérir l’obésité non plus. Toutefois, une personne avec un surplus de poids n’est pas condamnée à rester avec un surplus de poids. Prenez l’exemple de mon mari : il a perdu 100 livres lorsqu’il a appris qu’il était atteint de diabète. Il a, bien entendu, cherché à trouver des raccourcis, des pilules ou un régime qui lui permettrait de faire disparaître ses kilos en trop sans y mettre aucun effort. Qui ne le ferait pas?

Toutefois, la meilleure solution a été de développer de nouvelles aptitudes et d’adopter de nouvelles habitudes. Le tout ne s’est pas fait du jour au lendemain mais, après quelques semaines et quelques mois, il avait apporté d’infimes changements à son alimentation et à son mode de vie, ce qui a eu un impact important au bout du compte. Plusieurs personnes craignent de s’engager car elles croient que ce sera trop difficile.

C’est totalement faux! En effet, l’essentiel est que vous vous sentiez bien avec chacun des petits changements apportés à votre vie. Adaptez-vous à un changement, puis apportez-en un autre à votre mode de vie. Cela peut prendre du temps, mais chaque effort compte. Par exemple, mon mari a commencé à faire de l’exercice. Tout d’abord la marche, puis la course, pour finalement jouer au basketball. Imaginez! Comme premier effort, il s’est dit qu’il devait faire le tour du pâté de maison à chaque fois qu’il allait fumer une cigarette (il n’était pas autorisé à fumer à l’intérieur). Maintenant, il ne fume plus et il pèse 100 livres de moins.

Vous devrez développer certaines aptitudes de base afin d’apprendre à mieux vivre avec votre TDAH. Si vous apportez des changements trop radicaux, vous ne pourrez poursuivre le programme. En effet, la clé du succès consiste à commencer au point de départ et d’avancer dans la bonne direction et ce, même si vous avancez à petits pas. Je reconnais qu’il peut être décourageant de progresser lentement, mais motivez-vous en vous disant que c’est la seule façon qui ait fait ses preuves.

Retrouver la paix, malgré le TDAH

Dans cette période de l’histoire où la technologie fait du multitraitement une norme, et où plusieurs personnes sont accablées par la multitude de choses qui leur viennent de toutes les directions, comment un adulte atteint du déficit d’attention peut-il retrouver la paix et le confort qui sont possibles seulement lorsqu’on a la capacité de se concentrer sur une chose à la fois?

Non pas comme les  » neurotypiques « , les adultes atteints du TDAH ont du mal à conserver le calme dans leur cerveau qui a tendance à sauter d’une idée à l’autre. Quoique le monde externe leur livre une foule de distractions sur le champ comme les appels téléphoniques et les courriels, c’est la source interne d’énergie de l’adulte atteint du TDAH qui multiplie la cacophonie de distractions et qui semble le plus difficile à surmonter.

Qu’est-ce que ça veut dire? Les adultes atteints du TDAH ont souvent du mal à canaliser leurs énergies, et donc même la tâche la plus simple peut être une source de défi insurmontable. Comment peut-on calmer ce tourbillon et retrouver la paix? Quoique découvrir ses passions soit un bon conseil pour tous, pour l’adulte atteint du TDAH c’est primordial.

Si vous êtes un adulte atteint du TDAH, développer des stratégies pour apaiser les idées est utile pour vous permettre de vous détendre et de relaxer, mais pour mieux vous concentrer, il est plus utile d’aller dans l’autre direction. Qu’est-ce qui vous stimule positivement? Qu’est-ce qui vous emballe et vous fait converser plus rapidement lorsque vous en parlez aux autres? Pensez à ce sentiment d’excitation que vous ressentez lorsque vous parlez de quelque chose qui vous allume.

Les athlètes appellent ce sentiment  » être dans sa zone « .  On parle aussi d’être  » dans sa bulle  » où on est si emballé par ses passions qu’on s’oublie tout simplement. Pour les adultes atteints du TDAH, retrouver cette zone ne se produit que lorsqu’ils déterminent la source de ce qui les allume. Cette source c’est votre réservoir à essence, l’endroit où vous retrouvez une stimulation optimale qui vous permet d’atteindre la concentration que vous avez besoin pour avancer.

Combinez cette essence avec une vision claire de ce que vous désirez atteindre et vous pourriez même être en mesure de baisser le volume sur le reste de votre vie. Désirez-vous une maison en campagne, un emploi qui vous permet de visiter des endroits exotiques? Peignez une image mentale de ce que vous désirez et plongez! Bien sûr, il y aura d’autres étapes à franchir; vous aurez besoin d’aide et de vous entourer de personnes qui vous supportent, mais c’est un bon début.

Toute personne qui a connu du succès vous dira qu’identifier ses passions c’est beaucoup comme tomber en amour. Pour un adulte atteint du TDAH, ce roman d’amour est encore plus doux: il n’y a rien de mieux que d’éteindre le  » volume  » interne et d’atteindre le succès à sa façon.

Aller avec son TDAH, et non contre

Vous croyez peut-être que le TDAH crée un désavantage pour vous dans le monde des affaires. Par contre, certaines stratégies peuvent vous permettre de prendre avantage des symptômes du TDAH. Ce faisant, vous trouverez peut-être que vous pourriez devenir aussi (sinon un peu plus) productif que vos collègues qui ne sont pas atteints du TDAH.

Vous, comme les  » neuro-typiques  » (personnes sans déficit d’attention) avez des cycles d’énergie à travers toute votre journée. Ceci veut dire que vos niveaux d’énergie seront bas et vous vous sentirez épuisé et  lent. La différence entre vous et les  » neuro-typiques  » est que ces derniers réussiront tout de même à se trainer durant ces périodes de basse énergie mais maintiendront une niveau de productivité adéquate, alors qu’il vous sera impossible d’être créatif, efficace ou productif durant ces périodes, et vous aurez des difficultés à compléter même les tâches les moins difficiles. À d’autres périodes vous serez plein d’énergie et vous sentirez capable d’accomplir n’importe quoi! En fait, durant ces périodes vous pourriez même atteindre un état d’  » hyperfocus  » et aurez de la difficulté à vous  » déconcentrer « .

La bonne nouvelle est que, contrairement à ce que l’on croit, vous n’avez pas besoin de lutter contre ces cycles. Malgré le fait que votre cerveau fonctionne différemment de ceux des autres, vous pouvez utiliser ces différences à votre avantage. C’est simplement une question de travailler intelligemment et non difficilement. Puisque durant vos périodes de productivité élevées vous atteignez des sommets plus élevés que la norme, vous pouvez utiliser cette énergie pour accomplir beaucoup plus que la majorité des gens. D’un autre côté, il y a des stratégies qui sont conçues pour les adultes atteints du TDAH qui vous permettent de maintenir votre niveau de productivité même lors de vos périodes d’énergies plus basses. Ce qu’il faut c’est de choisir la bonne tâche ou de modifier les tâches pour vous permettre de les accomplir même lors de vos périodes basses.

La majorité des gens tentent d’augmenter le nombre de choses qu’ils font (et plus d’heures de travail) dans leur journée afin d’améliorer leur productivité. Mais puisqu’il n’y a que 24 heures dans une journée, à un certain point, c’est simplement impossible d’en ajouter plus, et vous  êtes perdant. En apprenant à reconnaître vos cycles d’énergie et en les exploitant, vous arriverez à en faire plus dans votre journée, tout en utilisant de moins en moins d’énergie. Accomplissez les tâches qui demandent le plus d’énergie lorsque vous avez le plus d’énergie. Utilisez vos périodes d’énergie basse pour accomplir les tâches qui sont les plus simples ou routinières, demandant les moins d’énergie.

C’est réellement aussi simple que ça. Ne luttez pas contre les tendances de votre cerveau. Écoutez votre corps et apprenez à reconnaître vos cycles d’énergie. Bientôt, vous pourrez utiliser votre temps de façon plus productive sans vous battre pour accomplir ces tâches.

Les génies créatifs et l’exercice physique

English version

Dr. John Ratey, auteur des livres “Driven to Distraction” et “Delivered from Distraction”, et conférencier à la conférence du ADD Association qui a eu lieu à Minneapolis, Minnesota du 10 au 13 juillet 2008 expliquait les implications génétiques du TDAH chez l’adulte qui en est atteint. Plusieurs génies créatifs sont atteints du TDAH ou du moins ont les mêmes symptômes du TDAH, alors j’ai cru que cet article pourrait vous intéressé.

Il faisait l’exposé des faits autour de l’importance de l’exercice physique pour surmonter les difficultés causées par le TDAH. Comme Dr. Ratey le mentionne, il y a plus de 10,000 ans, l’être humain devait marcher, courir ou sprinter en moyenne 10 à 14 miles par jour juste pour survivre. L’humain était chasseur et proie en même temps, et donc la survie appartenait à ceux qui pouvait courir et prendre des décisions impulsives plus rapidement que leurs proies et prédateurs. Ces capacités représentaient des avantages évolutifs pour les adultes atteints du TDAH. Cette capacité de bouger rapidement, ce besoin de bouger, et de prendre des décisions impulsives aidaient à la survie de l’espèce.

Maintenant, les humains de l’ère moderne sont chanceux s’ils marchent ou courent 10 pas par jour. Le résultat est que les mêmes traits qui assuraient notre survie dans le passé, créent maintenant chez l’adulte atteint du TDAH un besoin de bouger qui n’est jamais satisfait. Ce qui résulte de notre train de vie sédentaire est que le TDAH est devenu un désordre.

Afin de contrer cette tendance, Dr. Ratey prescrit l’exercice comme partie intégrale des solutions du TDAH. Il décrit plusieurs études convaincantes démontrant comment l’exercice physique n’aide non seulement les adultes et enfants atteints du TDAH mais qu’il est excellent pour le fonctionnement de notre cerveau parce qu’ :

  • Il augmente le flux sanguine en augmentant le nombre de vaisseaux sanguine dans le cerveau;
  • Il augmente la sécrétion des neurotransmetteurs responsables du TDAH : la norépinephrine et la dopamine
  • Avec le temps, votre corps crée plus de récepteurs, d’enzymes et de vaisseaux sanguins dans le cerveau;
  • Il aide à contrôler l’impulsivité parce que l’exercice allume le cerveau ;
  • Il réduit le nombre d’incidents disciplinaires à l’école.

Son nouveau livre, Spark: The Revolutionary New Science of Exercise and the Brain, est disponible en anglais dans les librairies et décrit la recherché qui existe sur l’utilisation de l’exercice pour améliorer les fonctions exécutives et par ce fait même de réduire les effets du TDAH.
 

Il recommande :

  • Trouver un exercice que vous aimez et rendez-le plaisant davantage
  • Engagez-vous auprès de vous-même ou d’autres à continuer à le pratiquer régulièrement
  • Sélectionnez des exercices qui représentent plus de défit au niveau de l’équilibre tel le karaté, la dance, le tennis, le volleyball,, etc.
  • Utilisez de la musique pour vous stimuler
  • Pratiquez un exercice qui vous permet de profiter du plein air aussi souvent que possible
  • Faites de l’exercice un rituel que vous pratiquez régulièrement

En tant que coach de TDAH, je peux facilement conclure que mes clients qui ont le plus de succès dans la vie malgré le TDAH, sont souvent ceux qui adoptent un train de vie plus actif.

Si vous n’avez jamais aimé faire de l’exercice ou que vous vous trouvez des bonnes excuses pour ne pas le faire, je vous lance le défi de trouver un exercice que vous aimez et commencez par de petits pas de bébés à le pratiquer et…

Grouillez-vous!

Ne jouez pas le jeu du blâme

English version

jeu du blameSi vous souffrez d’un TDAH adulte vous avez probablement vécu plusieurs situations négatives; plus que votre part, même. Un vécu d’échecs, de honte et de frustration causé par le TDAH laisse souvent des cicatrices profondes comme une pauvre estime de soi et une tendance à ne pas se faire confiance ou à ne pas faire confiance aux autres. À un certain moment vous avez peut-être développé une façon de surmonter certains problèmes que j’appelle le jeu du blâme.

Qu’est-ce que le jeu du blâme? C’est lorsque les choses ne vont pas et que, face à une situation désastreuse, vous passez au blâme, blâmant le patron, la situation, votre tendre moitié, les ressources qui n’étaient pas assez nombreuses, etc. Lorsqu’il n’y a personne à blâmer, vous jouez la version solitaire du jeu du blâme et vous blâmez vous-même. Vous n’êtes pas seul; tout le monde le fait et parfois vont jusqu’à payer un avocat pour les aider à jouer ce jeu.

Le problème avec ce jeu est qu’il est plein de jugement et qui limite vos apprentissages. L’erreur est un élément important de l’apprentissage. Lorsque vous jouez le jeu du blâme vous vous privez d’une expérience où vous pourriez apprendre quelque chose d’important.

Si, au lieu, vous évitez le blâme, vous apprendriez qu’il y a souvent une leçon à apprendre. Peut-être avez-vous une compétence à améliorer ou à acquérir, ou que vous devez prendre des étapes pour éviter la situation dans le futur ou encore, une approche différente aurait été meilleure. Vous savez maintenant ce qui ne fonctionne pas!

Même si on vous a fait du tord évitez de jouer le jeu du blâme car il n’est pas productif et vous garde en mode « victime ». Il n’accomplit rien sauf vous garder là où vous êtes au lieu d’avancer vos objectifs.

Donc, lorsque vous êtes tenté de jouer ce jeu, ne le faites pas. Et demandez-vous:

  1. Qu’ai-je appris de cette situation qui pourrait me servir plus tard?
  2. Qu’ai-je appris sur moi à cause de la situation?
  3. Que dois-je faire pour avancer?

et puis faites-le simplement.

Les 6 étapes pour gérer le TDAH

 English version

gerer le tdah, tdah adulteLorsqu’ils communiquent avec moi la première fois, plusieurs de mes clients, qui sont atteints du déficit d’attention (TDAH), me demandent ce qu’ils doivent faire pour guérir leur TDAH. Quoique les médicaments peuvent beaucoup aider plusieurs adultes atteints du TDAH, ils ne le guérissent pas. Les médicaments améliorent simplement la capacité de porter attention afin qu’ils puissent apprendre à mieux gérer leur TDAH. Gérer le déficit d’attention peut sembler comme une tâche lourde mais ça en vaut la peine. J’ai témoigné de plusieurs transformations chez mes clients et les membres de ma famille.

Ce que j’ai appris durant mes années en tant que Coach de TDAH c’est qu’il y a 6 étapes pour apprendre à gérer le TDAH adulte. Les voici donc:

1. Apprendre ce qu’est le TDAH et l’accepter
Le TDAH a probablement été une force négative dans votre vie, par contre, lorsqu’on en apprend plus sur soi-même on peut développer des habitudes de vie qui vous aiderons à le gérer. Vous pourriez même découvrir qu’il existe un côté positif au déficit d’attention.

2. Apprendre et adopter une gestion efficace de sa productivité
Une des raisons pourquoi mes clients me consultent est pour améliorer leur productivité. En tant qu’adulte atteint du TDAH vous devez non seulement apprendre une méthode spécifique au TDAH de gérer votre temps, mais aussi de vous gérer vous-même, de vous organiser, de créer des systèmes pour supporter vos objectifs et vaincre la procrastination et plus encore afin d’améliorer votre productivité.

3. Développer votre intelligence émotionelle

Si votre histoire est comme celles de plusieurs de mes clients, vous avez dû vivre des moments très négatifs à cause de votre déficit d’attention. Les nombreux échecs, les désappointements, et la frustration peuvent avoir un impact négatif sur votre estime de soi et votre attitude. Le contrôle des émotions est aussi très difficile pour les personnes atteintes du TDAH. Il faut donc apprendre à gérer vos émotions pour être heureux.

4. Créer des occasions pour vous actualiser
Que vous le croyiez ou non, vous avez des forces, des talents, et un énorme potentiel qui n’ont pas été exploités. Les découvrir et les reconnaître sont une première étape. Vous devez ensuite créer des occasions pour les vivre davantage, les exploiter et ainsi avoir une vie remplie de succès. Vous devez aussi prendre le contrôle de votre santé financière afin de pouvoir créer des occasions de vous réaliser.

5. Développer des relations nourissantes
J’ai pour mon dire que l’on enseigne aux autres comment nous traiter. Développer des relations qui nous supportent et nous nourissent est votre responsabilité. Aidez vos proches à mieux vous comprendre et demandez-leur de vous aider afin d’éviter qu’ils ne sabotent vos tentatives vers une meilleure gestion de soi. Pour ce faire il faut apprendre à mieux communiquer. Vous en tirerez profit dans toutes les facettes de votre vie.

6. Gérez vos projets de vie de façon efficace
La vie est remplie de projets multiples. Mettre de l’ordre dans vos fouillis, peinturer une chambre, chercher un emploi, se partir en affaire, même faire à souper, voilà tous des exemples de projets. Gérer vos projets efficacement vous donne le pouvoir de gérer votre vie.

Comme vous pouvez le voir, vaincre le TDAH demande du temps et beaucoup de travail. Il n’y a pas de pilule magique. Par contre, j’ai été témoin à plusieurs reprises de la joie et du sentiment d’accomplissement que vous pouvez vivre en tant qu’adulte atteint du déficit d’attention. Vous investir dans ces étapes porteront fruits.