Ce que vous choisissez faire de votre temps est ce que vous choisissez pour votre vie

Par Linda Walker

Récemment, j’ai assisté à la conférence Entrepreneur Experience, à San Diego. Rachel Hollis, auteure du livre Girl, Stop Apologizing, était l’une des conférencières. Au cours de son exposé, elle a dit quelque chose qui m’a permis de prendre une pause, et ça devrait vous permettre d’en prendre une également.

Elle a dit : « Vous avez le temps de faire ce que vous voulez, mais vous faites autre chose à la place. »

Ma première pensée a été : « C’est une blague? Je n’ai pas de temps, car je suis vraiment trop occupée! »

Lorsque quelqu’un que vous respectez vous dit quelque chose que vous ne voulez pas entendre

Et donc voici : Lorsqu’une personne que je respecte dit une chose avec laquelle je suis en désaccord ou qui m’irrite, j’en prends note dans un carnet. Ce n’est pas pour m’en plaindre, mais plutôt pour y réfléchir et remettre en question mes propres croyances. Dans ce cas, je me suis demandée :

Est-ce que j’ai fait les mauvais choix?

Est-ce que j’ai été occupée à faire autre chose que les choses importantes que j’aurais dû faire?

Je dois dire que c’est bel et bien le cas. Je fais du « bourrage de crâne ». J’aime apprendre, et je dois continuer à apprendre. Nous avons tous ce besoin. Toutefois, je consacre beaucoup d’heures dans une journée à mon apprentissage, même si je n’utilise pas cet apprentissage et même si je ne partage pas mes acquis. Pourtant, partager mon apprentissage, pour vous aider est ce qui me rend heureuse. Et c’est encore plus bénéfique pour vous! Ne pas faire ce que je souhaite faire génère de l’angoisse et de la culpabilité.

Vous avez certains choix à faire

Vous avez déjà pensé que l’univers alignait ses planètes pour vous lancer des messages que vous ne cessez d’ignorer? C’est bel et bien le cas ici.

Je travaille présentement à l’actualisation de mon programme Canaliser son énergie, et aujourd’hui, j’ai tourné ceci : « Vous disposez de 24 heures à utiliser dans une journée. Vous êtes déjà déjà si occupé qu’il vous est impossible d’en faire encore plus. Vous devez faire des choix. Vous ne pouvez pas continuer d’en faire plus. Encore plus. Et toujours plus! Vos journées sont déjà remplies, si vous voulez ajouter de nouvelles tâches, vous devez laisser tomber quelque chose que vous faites en ce moment qui a moins de valeur. »

La chose est que ça fait des années que j’explique cela à mes clients. Et donc pourquoi est-ce que je ne porte pas une plus grande attention à ce que je choisis de faire de mon temps?

Les choix que vous faites disent quelque chose à votre sujet

Vous pouvez choisir et accepter ce que vous faites déjà. Ou vous pouvez choisir de faire de la place dans votre horaire pour faire ce que vous voulez faire. Mais pour y arriver, vous devez laisser tomber quelque chose que vous faites déjà. Ça peut être quelque chose d’aussi simple que d’arrêter de regarder des vidéos de chats. Ou ça peut être quelque chose de plus difficile, comme de sortir moins souvent avec vos amis.

Qu’est-ce qui vous rend heureux? Ce que vous choisirez faire de votre temps, est ce que vous choisirez pour votre vie.

Lorsque j’ai réalisé que j’avais le choix, la décision a été facile à prendre. Je veux partager mon apprentissage. Je veux établir une connexion avec vous. Je veux vous aider à améliorer votre vie, parce que c’est ce que J’AIME faire!

Je veux et j’ai besoin de continuer à apprendre. Je dois prévoir des moments précis où je me consacrerai à mon apprentissage. Mais j’utiliserai la gestion par blocs de temps pour limiter le temps que j’y consacrerai. Et j’utiliserai ensuite ce temps gagné pour écrire davantage. Je vous donnerai des nouvelles un peu plus souvent. J’espère que vous trouvez que c’est une bonne idée! J

C’est maintenant à vous de jouer

Que choisirez-vous de faire plutôt que de faire ce que vous avez à faire? Choisirez-vous de grandir? D’atteindre vos objectifs? De réussir?

Quels sont les choix que vous devrez faire?

J’aimerais connaître votre décision. Dites-moi pour quelle activité vous aimeriez avoir plus de temps. Que devrez-vous retirer de votre emploi du temps pour y parvenir?

Vos intentions cachées

Nous sommes tous engagés. C’est pour cette raison que l’on est souvent surpris (et furieux envers nous-mêmes) quand on ne respecte pas une promesse.

Une de mes clientes, entrepreneure obsédée du travail et atteinte du TDAH (en existe-t-il d’autres types?), s’est engagée à passer plus de temps avec ses enfants. C’est important pour elle et pour sa famille. Elle a la ferme intention de quitter le travail chaque jour à 17 H 30. Pourtant, elle ne respecte pas encore son engagement. Elle continue de travailler tard, parfois après 18 h 30 ou même 19 h.

Un autre client, celui-ci étudiant à l’université, doit se réserver du temps pour la recherche et la rédaction d’une dissertation. S’il n’obtient pas une note excellente pour ce travail, il échouera à son cours. Il est déterminé à réussir ses études universitaires. Pourtant, il offre plutôt d’aider un ami à déménager durant la fin de semaine, utilisant ainsi une grande partie du temps qu’il avait pour préparer sa dissertation.

Un autre client avec TDAH cherche désespérément un emploi. Il prévoit contacter des employeurs potentiels, mais il passe plutôt ses journées à parler au téléphone avec sa copine, à regarder la télévision et à faire d’autres activités qui ne sont pas prioritaires. Il est déterminé à se trouver un emploi et il est certainement déterminé à payer ses comptes!

Devriez-vous être déterminé?

Dans les cas précédents, mes clients sont-ils simplement de mauvaises personnes? Non! Y a-t-il quelque chose qui cloche avec eux? Non! Mentent-ils à propos de leur détermination? Non! Alors, quel est le problème?

En discutant avec eux durant leurs séances, j’étais certaine que chacun d’entre eux était déterminé à réaliser les projets que nous avions identifiés comme étant leurs priorités. Ils avaient tous un plan et la volonté de réussir. Ils auraient dû y arriver sans difficulté, mais…

On considère souvent les  » intentions cachées  » comme étant quelque chose de négatif, un objectif sous-jacent et sournois poursuivi aux dépens d’une personne peu méfiante. Par contre, dans les exemples cités ci-haut, chaque personne est à la fois l’auteur et la victime de ses propres intentions cachées. Ils avaient tous un objectif sous-jacent qui est demeuré caché, un objectif dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence et qui leur a fait perdre de vue leurs véritables priorités.

Nous avons tous des intentions cachées, des promesses faites à nous-mêmes, habituellement en réponse à des événements troublants survenus durant notre enfance et ces intentions influencent nos actions quotidiennes. Ces intentions sont présentes depuis si longtemps que vous ne pouvez même plus les reconnaître, du moins, jusqu’à ce qu’elles resurgissent pour bouleverser nos priorités.

Notre entrepreneure est divorcée et craint plus que tout de se retrouver sans le sou. Ses intentions cachées sont d’assurer sa sécurité et celle de ses enfants, coûte que coûte. L’étudiant a peur de ne pas avoir d’amis. Ainsi, l’intention cachée qui l’incite à être serviable afin que les gens l’apprécient domine sa vie sans qu’il s’en rende compte. Comme bon nombre d’entre nous, notre chercheur d’emploi a peur du rejet. Son intention cachée est donc  » éviter d’être rejeté « , ce qui l’empêche de prendre le risque de demander un emploi, ou même une entrevue.

Quelles sont vos intentions cachées? Refusez-vous de prendre le risque d’avoir l’air ridicule, de déranger les autres ou de perdre le contrôle? Peut-être essayez-vous constamment de réduire les risques, coûte que coûte?

Dans votre passé, vous avez développé la croyance que des conséquences terribles surviendraient si vous ne travaillez pas assez, vous n’offrez pas votre aide à qui le demande, vous ne faites pas les choses à la perfection, ou si vous demandez quelque chose à quelqu’un, vous essayez des choses nouvelles, etc. Il y a plus d’intentions cachées que de personnes (certains d’entre nous semblent les collectionner!).

Quelle est votre intention cachée?

Chacun de nos héros est victime de ses propres intentions cachées. Laquelle fait de vous sa victime innocente? Accepter tous les projets que l’on vous propose afin d’éviter une éventuelle ruine est-il devenu une plus grande priorité pour vous que de passer du temps avec vos enfants? Êtes-vous plus déterminé à  » être un bon ami  » que lorsqu’il est question d’avoir de bonnes notes? Ou bien êtes-vous plus déterminé à éviter le ridicule en n’essayant jamais ce qui est nouveau ou risqué, afin de ne jamais commettre d’erreur, que vous n’êtes déterminé à quitter un emploi que vous détestez pour tenter de réussir dans une nouvelle carrière?

La bonne nouvelle est qu’une fois conscient de vos intentions cachées, vous pouvez commencer à contrer les effets clandestins qu’elles ont sur votre vie. Il est tout à fait normal pour les humains de développer ces mécanismes de défense afin de se protéger du danger. Toutefois, nous mettons les mêmes mécanismes en place, que le danger soit réel ou imaginaire. Lorsque vous aurez reconnu le mécanisme de défense, vous pourrez réévaluer le danger  » perçu  » et ainsi découvrir votre intention  » cachée « . Une fois que vous aurez trouvé l’intention cachée, libre à vous de décider si elle a sa raison d’être.

Comment mettre ces conseils en pratique?

    1. Premièrement, portez une attention particulière à la façon dont vos intentions cachées mènent votre vie. Imaginez tout ce que vous pourriez accomplir si seulement vous n’aviez pas ces intentions cachées pour vous rappeler tous les  » horribles dangers  » qui vous guettent. Qu’y a-t-il de plus important pour vous que les priorités que vous vous êtes fixées dans un moment de panique relativement à un danger imaginaire ou réel (mais qui n’est plus pertinent)? Que faites-vous ou ne faites-vous pas en raison de ces intentions cachées?

 

    1. D’où proviennent vos craintes (pensez à une situation ou à un événement dans votre enfance)? Quel est l’historique de cette crainte? De quelle façon vous a-t-elle été bénéfique à l’époque? Bien qu’elle ait été un moyen astucieux de gérer les situations difficiles, vous sert-elle toujours?

 

    1. D’après vous, que se produira-t-il quand vous déciderez de ne plus laisser vos intentions cachées mener votre vie? Cherchez des preuves qu’elles ne sont pas réelles. Observez le comportement d’autres personnes, des gens qui semblent vivre sans craindre les conséquences que vous redoutez. Pensez aux occasions où vous n’avez pas agi selon vos intentions cachées; ça n’était pas la fin du monde! Si vous ne pouvez en trouver, commencez à mettre à l’épreuve la validité de ces intentions. Essayez d’abord de les mettre à l’épreuve de façon prudente et progressez ensuite vers des tests plus risqués.