Qui êtes-vous pour ne pas mériter de réussir?

nelson_mandela1
Comme Nelson Mandela l’a déjà dit : « Aucun de nous, en « jouant le petit jeu », ne peut connaître le succès. Qui êtes-vous pour ne pas mériter de réussir? »

En lisant ces mots, je constate qu’il m’arrive parfois de « jouer le petit jeu » et de ne pas me permettre d’être aussi gagnante que je pourrais l’être. Que signifie « jouer le petit jeu »? Cette expression se définit plus facilement si on se penche sur son opposé : « jouer le grand jeu ».

À mes yeux, « jouer le grand jeu » signifie développer mes forces afin que mon développement personnel, ce que j’apporte au monde, transforme mon univers de façon positive. Cela signifie de faire bon usage de mes forces, de mon empathie, de ma passion et de ma connexité afin d’aider une communauté d’adultes atteints du TDAH non pas qu’à enrayer leurs problèmes d’inattention, de procrastination, de désorganisation ou tout autre défi qu’apporte le TDAH, mais plutôt d’aller au-delà de ces problèmes, soit en les surpassant afin qu’ils puissent mettre à profit les forces que la nature leur a données afin qu’ils puissent, à leur tour, changer le monde de façon positive. Cela signifie également de réussir financièrement afin que je puisse continuer mon développement personnel et ainsi être un modèle pour les autres.

Aider mes clients à « jouer le grand jeu » signifie également ne pas accepter leurs excuses pour avoir « joué petit  » ou, pire encore, pour ne pas avoir « joué » du tout. « Jouer le grand jeu » signifie que vous devez aussi vaincre votre peur de l’échec… ou du succès… et ne permettre à rien ni personne de vous arrêter… pas même le TDAH, l’argent, la crainte… Rien!

Dernièrement, « jouez-vous un petit jeu »? Quels sont les éléments qui vous permettront de passer à « jouer le grand jeu »? Car, après tout…

Qui êtes-vous pour ne pas mériter de réussir?

Gestion des finances et le déficit d’attention

3 secrets pour vous aider avec la gestion des finances lorsque vous êtes génie créatif

La gestion des finances pour les génies créatifs, surtout ceux atteints du TDAH, est un paradoxe. La première chose que les experts en finances vous diront, c’est de ne jamais laisser quiconque autre que vous gérer votre argent. La deuxième chose qu’ils vous diront est de vous en tenir à un budget strict, d’éviter les achats impulsifs et d’économiser en prévision du futur.

En tant que génie créatif et/ou adulte atteint du TDAH, vous savez que cela vous mènera au désastre. Après tout, ces experts vous demandent de :

  • suivre un budget à la lettre,
  • faire hyper attention à vos finances afin de vous libérer de vos dettes,
  • éliminer les achats impulsifs,
  • planifier en prévision du futur,
  • classer tous vos comptes, vos relevés de transactions et vos factures,
  • et ainsi de suite…

Cela défie tous les obstacles que les adultes aux prises avec des symptômes de TDAH doivent affronter. Imaginez donc ce que la gestion des finances peut représenter.

La gestion des finances à la façon TDAH

Établir un budget est tellement ennuyant ! La plupart des gens ne le respectent même pas et c’est encore plus vrai chez les personnes atteintes du TDAH. À moins d’espérer gagner à la loterie (qui n’est pas un moyen fiable), se libérer de ses dettes peut être comparable au supplice de la goutte d’eau. De plus, comment s’empêcher d’être impulsif lorsqu’il est si plaisant de dépenser de l’argent ? Impossible ! Et planifier son avenir alors qu’il n’y a que « maintenant » et « plus tard »? Vous ne mettrez pas de côté l’argent que vous pourriez utiliser MAINTENANT pour un certain moment qui ne sera que PLUS TARD! Ce raisonnement vous semble familier?

Harv Ecker, l’auteur du titre à succès Les secrets de l’esprit millionnaire, et conférencier sur les finances personnelles nous explique que si nous souhaitons être assez riche pour que quelqu’un d’autre s’occupe de nos finances, nous n’y arriverons pas. Il explique que nous ne deviendrons pas riches si nous n’apprenons pas à gérer notre argent nous-mêmes; et nous ne demeurerons pas riches si nous laissons quelqu’un d’autre prendre nos finances en charge.

Pour les adultes atteints du TDAH, la gestion des finances est si difficile que plusieurs (je dirais même la plupart), d’entre-eux n’apprendront jamais comment le faire efficacement. Des études ont démontré qu’en moyenne, les personnes atteintes du TDAH gagnent en moyenne 10 000 $ de moins annuellement que les personnes n’étant pas atteintes de ce trouble. Si vous avez de la difficulté à gagner votre argent, vous aurez également de la difficulté à l’économiser. Toutefois, il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi.

Plusieurs personnes atteintes du TDAH sont au top et ont des carrières phénoménales, gagnant bien plus que la moyenne des gens ayant une formation comparable. Ces personnes ont appris à mettre leurs forces en valeur et à pallier leurs faiblesses. Votre défi est donc de devenir une de ces personnes, et c’est possible. Toutefois, le tout impliquera d’y mettre des efforts.

Les stratégies pour gérer vos finances à la façon TDAH

Où pouvez-vous obtenir des stratégies adaptées pour vous et qui vous permettront de gérer vos finances ? La gestion des finances personnelles est rarement enseignée à l’école. À moins d’avoir reçu une formation complémentaire, vous ne suivrez que les modèles que vous connaissez. Vous gérerez vos finances comme vos parents l’ont fait. Si vos parents ont été d’excellents gestionnaires, s’ils sont prospères et qu’ils vivent le genre de vie que vous souhaitez vivre, tant mieux pour vous. Toutefois, si vos parents ne mènent pas la vie que vous souhaiteriez vivre, il est grand temps de changer votre approche face à l’argent.

Vous pouvez apprendre à gérer vos finances personnelles à l’aide de livres portant sur ce sujet ou en assistant à des séminaires ou des cours. Malheureusement, même lorsqu’on vous enseigne comment gérer vos finances personnelles, la question de la gestion des finances pour les personnes atteintes du TDAH n’est pas abordée. Puis, sans avoir de stratégies spécifiquement adaptées pour les personnes atteintes du TDAH, vous ne vous libérerez probablement pas de vos dettes et ne réussirez pas à économiser. Avec les approches traditionnelles, la première étape consiste à avoir le contrôle de vos finances en « établissant un budget » et, comme vous le savez probablement, ces trois mots donneront sans contredit un mal de tête aux personnes atteintes du TDAH.

Des trucs pour gérer vos finances à la façon TDAH

Puisque vous ne pouvez tout apprendre sur la gestion des finances pour les personnes atteintes du TDAH en un seul article (cliquez ici pour en apprendre plus), ou pour mettre vos finances en ordre, vous n’aurez qu’à mettre en pratique les trois stratégies conçues pour les personnes atteintes du TDAH. Ces trois stratégies sont les suivantes :

  1. Gardez vous de l’argent Vous devez épargner pour votre futur. À un certain moment de votre vie, il se peut que vous n’ayez plus de revenus. Il se peut également que vous deviez ou souhaitiez arrêter de travailler temporairement, mais si vous n’avez aucune autre source de revenus, vous devrez survivre grâce aux économies accumulées pour les jours plus difficiles. Votre priorité doit donc être l’économie d’argent en prévision de situations comme celles-ci! Si quelqu’un vous conseille de payer tous vos comptes et de mettre le reste de l’argent de côté, sauvez-vous ! Vous savez qu’il n’y a jamais assez d’argent pour les économies.
  2. Faites en sorte que tout se fasse automatiquement Puisque vous ne souhaitez pas donner la responsabilité de vos finances personnelles à quelqu’un d’autre, vous pouvez prendre des décisions en fonction des stratégies adaptées pour les personnes atteintes du TDAH pour ensuite établir un système qui vous permettra d’agir en fonction de vos attentes. Lorsque vous conduisez votre voiture, vous appuyez sur la pédale de gas si vous souhaitez accélérer. La voiture répond à cette commande et cela n’implique pas que vous ayez à la pousser pour la faire avancer plus vite. Lorsque vous automatisez vos paiements, grâce à la banque par internet et aux autres systèmes, vous établissez une stratégie donc, vous ne perdez pas le contrôle. Par contre, ce système compensera pour les défis imposés par le TDAH. Vous épargnerez des frais de retard et des intérêts puisque vous n’oublierez jamais un paiement. Vous protégerez également votre pointage de crédit.
  3. Utilisez le surplus pour vous gâter Si vous économisez des sous pour votre avenir et que vous payez vos comptes, vous pourrez utiliser l’argent en surplus pour vous! Vous pourrez alors vous permettre d’être impulsif dans vos achats. Même si vous dépensez chaque sous de surplus, vous savez que votre stratégie financière fonctionne à la perfection. Vous pouvez tout dépenser ou épargner pour un achat plus gros, comme vous offrir les vacances de vos rêves.

Il y a également d’excellentes stratégies, pour les personnes atteintes du TDAH, qui peuvent être mises en place pour des situations financières particulières, comme enrayer ses dettes ou acheter une maison. Si la gestion financière constitue tout un défi pour vous, vous pourriez être intéressé par le coaching pour personnes atteintes du TDAH, qui vous permettra de travailler avec une personne qualifiée pour à répondre à vos besoins. Le programme de coaching portant sur la gestion des finances pour les personnes atteintes du TDAH pourra vous aider à mettre les bonnes stratégies sur pied tout en gardant le contrôle sur votre avenir financier.

La vie est bien mieux avec la gestion des finances à la façon TDAH!

Alors que les approches traditionnelles pour gérer vos finances personnelles peuvent être un casse-tête pour vous, une fois que vous aurez établi ces stratégies de gestion des finances et que ces systèmes auront été établis pour faire en sorte que le tout sera exécuté et planifié correctement, les choses deviendront très intéressantes. Vous verrez, une fois que vous cesserez de vous attarder aux tâches banales, comme payer les comptes, vous pourrez vous concentrer sur l’économie d’argent. Les personnes atteintes du TDAH ont présentement une bonne chance de surpasser la population en ce qui a trait à la prospérité personnelle puisque vous concentrerez vos énergies pour faire ressortir le meilleur de votre force. En règle générale, les personnes atteintes du TDAH choisissant de faire une carrière qui jouera sur leurs forces, excelleront bien plus que la personne moyenne.

TDAH, productivité, et gestion de TOI

English Version

Les adultes TDAH ont des difficultés à améliorer leur performance au travail et dans leurs relations interpersonnelles

Les plaintes les plus courantes des adultes TDAH qui communiquent avec moi sont leur performance au travail, les problèmes dans leurs relations interpersonnelles suite à leurs oublis ou difficulté à compléter leurs engagements, leur tendance à procrastiner (toujours remettre à plus tard) et leur sentiment de ne pas vivre leur plein potentiel.

Ils croient que ceux-ci représentent des problèmes différents alors qu’ils sont tous des symptômes du même problème: des problèmes de productivité dûs au déficit d’attention (TDAH). En résolvant les problèmes de productivité, on résolve la majorité de ces problèmes.

Plannifier, organiser, s’engager à, exécuter et faire les suivis dans leurs engagements professionels et personnels demandent un contrôle de sa productivité. Les adultes atteints du TDAH luttent avec ces demandes à cause de leur différence neurologique et non par manque de vouloir.

Ils essaient donc des programmes de gestion du temps traditionnels tel que Franklyn Covey, Day Timer, et Harvard mais sans issu car leur cerveau est loin d’être du type « traditionnel ». Souvent, la raison que mes clients m’engagent est qu’ils ont essayé ces programmes et n’ont eu aucun résultat. Après tout ton cerveau est comme un moteur Turbo du type Édition Limitée et le manuel d’instruction de ces programmes est pour un cerveau du type « générique » ou « neuro-typique ».

Ce que les adultes TDAH ont besoin c’est un programme qui reconnaît les différences uniques de leur cerveau et qui leur permet de travailler AVEC ce dernier au lieu de travailler contre lui. Ce que ça implique c’est qu’il faut:

  1. agencer le cycle naturel d’énergie de son cerveau avec les bonnes tâches dans sa liste de tâches à compléter;
  2. créer des stratégies qui permettent de vaincre l’ennui en « automatisant » les tâches ennuyeuses;
  3. surmonter sa tendance à procrastiner en attaquant la source du problème;
  4. utiliser ses talents et forces naturels pour améliorer sa productivité;
  5. contrôler les obstacles à sa productivité, telles que les interruptions et les pertes de choses;
  6. utiliser une méthode pour mieux gérer sa vie de façon à ce qu’on s’engage et exécute ces activités qui sont importantes pour soi; et
  7. choisir des outils qui permettent de maximiser sa productivité et d’éviter les problèmes.

La chose la plus importante à retenir est qu’il faut reconnaître que d’essayer de compléter ses tâches de la même façon que les neuro-typiques ne mènent qu’au désastre et à la frustration. Il faut donc pratiquer la gestion de TOI en travaillant AVEC son cerveau et non contre lui.

Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH – 1

English version

tdah au travail,adulte tdah,tdah

Voilà une question à laquelle je fais face souvent dans mon travail avec les adultes atteints du TDAH. Lorsque mes clients me demandent comment ils pourraient aborder le sujet du TDAH avec leur patron, je leur demande d’identifier ce qu’ils espèrent accomplir en divulgant à leur employeur qu’ils sont atteint du TDAH.

Lors d’un sondage que j’ai fais l’année passée, lorsqu’on demandait au participants du sondage, tous des adultes atteints du TDAH, pourquoi ils avaient ressenti le besoin de divulguer leur TDAH au travail, la majorité mentionnaient qu’ils avaient besoin d’accommodements ou d’aide spécialisée comme un coach de TDAH et que sans l’obtention de cette aide ils faisaient face à plusieurs obstacles importants au travail. Certains avaient divulguer en dernier recours puisque les problèmes au travail étaient tels qu’ils craignaient être licenciés.

Ceux qui n’ont jamais mentionné leur status de TDAH donnaient comme raisons qu’ils n’avaient pas besoins de le mentionner puisqu’ils géraient bien leur TDAH, d’autres sentaient que c’était un sujet privé et que leur employeur n’avait pas le droit d’être averti. Finalement, certains n’avaient pas mentionné leur TDAH car ils en avaient honte ou avaient peur de subir des conséquences négatives. Malheureusement certains qui avaient mentionné leur TDAH ont vécu la discrimination.

Lorsque les problèmes deviennent évidents au travail, qui semblent être causés par le TDAH, et qui requiert la divulgation du TDAH, il faut considérer les questions suivantes :

  1. Le problème et ses solutions peuvent-ils être mentionnés sans divulguer le TDAH?
  2. Quel est l’historique de la compagnie vis-à-vis ce genre de situation? Leur capacité de payer pour des accommodements?
  3. Comment estimez-vous votre valeur aux yeux de votre employeur? Quel est le taux de chomage dans votre industrie? Évidemment, si vous êtes une rare ressource avec un bon rendement il est moins probable que vous subirez des conséquences négatives lorsque vous demandez pour de l’aide.
  4. Quelle est VOTRE attitude vis-à-vis votre TDAH? Plusieurs adultes atteints du TDAH considèrent qu’ils souffrent d’une maladie mentale qu’ils doivent cacher; d’autres reconnaissent qu’il y a des aspects positifs et négatifs lorsqu’on est atteint du TDAH . Si vous êtes de la première catégorie, vous êtes plus apte à transmettre ces sentiments à votre employeur.

Le point que je cherche à faire n’est pas que vous cachiez avec honte votre TDAH; mais plus qu’il y a beaucoup d’information erronée et de jugement qui circulent sur le TDAH. Vous n’avez peut-être pas les moyens financiers ou le besoin d’être un martyr.  D’un autre côté, lorsque les gens qui vous entourent comprennent et acceptent les différences chez tous (que ce soit n’importe quelle différence) comme quelque chose de positif, ça peut être libérateur.

    C’est avec hâte que j’anticipe la journée lorsque vous pourrez parler de votre TDAH et que les personnes autour de vous comprendront les défis mais reconnaîtront que vous avez aussi des forces qui valent la peine d’être découvertes.

    Dans mon prochain article je vous donnerez ma réponse à la question: Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH.

    Le congrès sur le TDAH: faire des connexions

    English Version

    J’arrive du 13ème congrès sur le TDAH de ADDA (http://www.add.org) dont le thème était:  « Adult ADHD: People, Purpose and Passion », ou TDAH Adulte: Personne, Intention et Passion. Quelle fête!

    Pour les adultes atteints du TDAH, cette conférence vous permet d’accéder à des personnes-ressources (des experts dans plusieurs domaines) et des ressources tels que des livres, des programme, et des outils. L’accès à l’information offerte dans les différentes sessions et la motivation qu’offraient les conférenciers étaient d’une valeur importante, c’était aussi une occasion de voir et de rencontrer plusieurs modèles de succès avec le TDAH.
     
    En même temps, quoique les présentations des Drs. Ned Hallowell, John Ratey et Sari Solden valaient définitivement l’investissement et le voyage, elles n’étaient pas le plus gros trésor que l’on reçoit lorsqu’on participe à un tel événement. En tant qu’adulte atteint du TDAH vous utilisez sûrement beaucoup d’énergie juste pour répondre aux attentes des « neuro-typiques ». Éviter de faire des vagues et de froisser les autres est stressant, fatiguant et rempli de pièges.

    Maintenant imaginez-vous dans une salle avec 400 autres adultes atteints du TDAH (on espère qu’il y en aura d’autres l’année prochaine). Ils vous acceptent tel que vous êtes, vous permettant de faire des connexions avec d’autres qui vivent les mêmes situations que vous… la majorité de ces situations crées lorsqu’on essaie de rendre heureux les 90% de la population qui ne sont pas atteints du TDAH! Même ceux qui sont venus seuls à la conférence quittent ayant forgé des connexions avec d’autres adultes atteints du TDAH qui les acceptent et les comprennent. Voilà probablement où on tire le plus de valeur dans toute l’expérience du congrès de ADDA: la connexion avec d’autres qui vous comprennent. De parfais étrangers se sont réunis et ont partagé leurs expériences d’adultes atteints du TDAH sans danger d’être ridiculisé ou de faire un faux pas.

    Si souvent les adultes atteints du TDAH évitent les situations sociales de peur d’être jugé (souvent avec raison). C’est simplement trop stressant de s’inquiéter de faire quelque chose qui n’est pas socialement acceptable. Par contre, Dr. Hallowell (l’auteur de Driven to Distraction et Delivered from Distraction) mettait l’emphase sur l’importance d’être entouré de personnes qui vous connaissent, vous aiment et vous acceptent malgré vos imperfections. C’est important pour tous, mais essentiel pour les adultes atteints du TDAH d’avoir quelqu’un dans leur vie qui peut dire:

    « Je te connais et je t’aime malgré tout. »

    Si vous n’avez pas quelqu’un comme ça dans votre vie, ne lâchez pas! Et nous verrons l’année prochaine à la conférence de ADDA!

    Les 6 étapes pour gérer le TDAH

     English version

    gerer le tdah, tdah adulteLorsqu’ils communiquent avec moi la première fois, plusieurs de mes clients, qui sont atteints du déficit d’attention (TDAH), me demandent ce qu’ils doivent faire pour guérir leur TDAH. Quoique les médicaments peuvent beaucoup aider plusieurs adultes atteints du TDAH, ils ne le guérissent pas. Les médicaments améliorent simplement la capacité de porter attention afin qu’ils puissent apprendre à mieux gérer leur TDAH. Gérer le déficit d’attention peut sembler comme une tâche lourde mais ça en vaut la peine. J’ai témoigné de plusieurs transformations chez mes clients et les membres de ma famille.

    Ce que j’ai appris durant mes années en tant que Coach de TDAH c’est qu’il y a 6 étapes pour apprendre à gérer le TDAH adulte. Les voici donc:

    1. Apprendre ce qu’est le TDAH et l’accepter
    Le TDAH a probablement été une force négative dans votre vie, par contre, lorsqu’on en apprend plus sur soi-même on peut développer des habitudes de vie qui vous aiderons à le gérer. Vous pourriez même découvrir qu’il existe un côté positif au déficit d’attention.

    2. Apprendre et adopter une gestion efficace de sa productivité
    Une des raisons pourquoi mes clients me consultent est pour améliorer leur productivité. En tant qu’adulte atteint du TDAH vous devez non seulement apprendre une méthode spécifique au TDAH de gérer votre temps, mais aussi de vous gérer vous-même, de vous organiser, de créer des systèmes pour supporter vos objectifs et vaincre la procrastination et plus encore afin d’améliorer votre productivité.

    3. Développer votre intelligence émotionelle

    Si votre histoire est comme celles de plusieurs de mes clients, vous avez dû vivre des moments très négatifs à cause de votre déficit d’attention. Les nombreux échecs, les désappointements, et la frustration peuvent avoir un impact négatif sur votre estime de soi et votre attitude. Le contrôle des émotions est aussi très difficile pour les personnes atteintes du TDAH. Il faut donc apprendre à gérer vos émotions pour être heureux.

    4. Créer des occasions pour vous actualiser
    Que vous le croyiez ou non, vous avez des forces, des talents, et un énorme potentiel qui n’ont pas été exploités. Les découvrir et les reconnaître sont une première étape. Vous devez ensuite créer des occasions pour les vivre davantage, les exploiter et ainsi avoir une vie remplie de succès. Vous devez aussi prendre le contrôle de votre santé financière afin de pouvoir créer des occasions de vous réaliser.

    5. Développer des relations nourissantes
    J’ai pour mon dire que l’on enseigne aux autres comment nous traiter. Développer des relations qui nous supportent et nous nourissent est votre responsabilité. Aidez vos proches à mieux vous comprendre et demandez-leur de vous aider afin d’éviter qu’ils ne sabotent vos tentatives vers une meilleure gestion de soi. Pour ce faire il faut apprendre à mieux communiquer. Vous en tirerez profit dans toutes les facettes de votre vie.

    6. Gérez vos projets de vie de façon efficace
    La vie est remplie de projets multiples. Mettre de l’ordre dans vos fouillis, peinturer une chambre, chercher un emploi, se partir en affaire, même faire à souper, voilà tous des exemples de projets. Gérer vos projets efficacement vous donne le pouvoir de gérer votre vie.

    Comme vous pouvez le voir, vaincre le TDAH demande du temps et beaucoup de travail. Il n’y a pas de pilule magique. Par contre, j’ai été témoin à plusieurs reprises de la joie et du sentiment d’accomplissement que vous pouvez vivre en tant qu’adulte atteint du déficit d’attention. Vous investir dans ces étapes porteront fruits.

    Le TDAH pourrait être bénéfique

     English version

    chasseur, tdah

    J’ai lu ce matin un article qui décrivait uen étude sur l’effet du TDAH dans les tribus nomades du Kenya en comparaison avec son effet chez les fermiers plus sédentaires. Avoir un des gène qui serait responsable du TDAH, le gène DRD4, aurait un effet bénéfique pour les tribus nomades mais serait nocif pour ceux qui se sont installés sur des fermes. Cette étude suggère ce que j’ai toujours cru: que le déficit d’attention crée des problèmes chez les gens qui en sont atteints surtout parce que le contexte environnemental présent ne leur convient pas. L’environnement de travail courant est basé sur un « modèle de type fermier », c’est-à-dire sédentaire et linéaire.

    Chez les bergers nomades le TDAH est une force car leur tendance à être facilement distraits par les stimuli de leur environnement leur permet de mieux percevoir un prédateur et leur impulsivité d’agir rapidement pour protéger le troupeau. Dans son livre nommé Attention Deficit Disorder: A Different Perception (publié en 1997), Thom Hartmann a avancé son hypothèse que le déficit d’attention serait le produit d’une évolution qui a permis aux tribus où la capacité de chasseur permettrait la survie de la tribu. La capacité de percevoir tout les stimuli de leur environnement permet ces personnes de trouver leur proie tout en évitant d’en devenir une aussi.

    J’ai un exemple parfait qui illustre ce point. Il y a quelques années Duane, mon conjoint, et deux autres amis sont allés prendre des photos dans la forêt à Banff. Duane qui est atteint du TDAH percevait tous les animaux en forêt alors que ses deux amis n’étaient pas conscients qu’ils étaient là. Un de ceux-ci lui a demandé s’il était un chasseur puisqu’il semblait doué à trouver les animaux. En passant, il ne chasse pas.

    Il semblerait donc que l’effet du TDAH est contextuel. Ce qui explique qu’une personne aura du succès dans une situation alors qu’il échouera dans une autre. Dans certaines situations c’est un atout comme pour les bergers et les chasseurs alors que dans d’autres le TDAH est négatif, comme c’est le cas sur la ferme et dans le contexte du marché du travail actuel. Il est donc important de choisir sa carrière lorsqu’on est atteint du TDAH car il pourrait avoir un impact sur notre succès. L’entrepreneuriat ressemble le plus à la chasse que les autres carrières, ce qui expliquerait en partie pourquoi tant d’adultes atteints du TDAH choisissent d’être entrepreneurs.

    Bien sûr, d’autres facteurs sont importants lorsqu’on fait un choix de carrière lorsqu’on est atteint du TDAH, tel que le niveau d’intérêt et plusieurs conditions de travail doivent être prises en considération. Chaque person est différente et ces différences font que vous n’avez pas besoin de devenir un berget au Kenya pour avoir du succès. Vous avez besoin d’une bonne compréhension du Déficit d’attention, vous comprendre vous-même, et mettre en place des stratégies au travail qui guarantiront votre succès tel qu’une bonne gestion de soi et l’adoption de bonnes habitudes de vie.

    Comment dire à un proche qu’il est atteint du TDAH

    English version

    tdah adulte,déficit d'attention,procrastination

    Récemment j’ai reçu un courriel d’une femme qui a assisé à une de mes conférences d’affaires, croyant que sa soeur était atteinte du déficit d’attention (TDAH). Puisque sa soeur avait beaucoup de difficulté surtout au travail, elle sentait que le TDAH pourrait expliquer ses difficultés et permettre de trouver une solution. Ce qui la troublait était comment aborder le sujet du TDAH sans froisser ou blesser sa soeur.

    Voici ma réponse:

    Dévoiler à un proche qu’il serait peut-être atteint du TDAH peut être perçu comme négatif. Il demande que le sujet soit abordé avec amour et compassion. Votre soeur est probablement consciente que quelque chose ne va pas. Elle souffre sûrement beaucoup croyant que c’est sa faute ou que quelque chose ne va pas en elle. Son estime de soi est certainement affectée car malgré ses meilleurs efforts rien ne semble fonctionner.

    Il faut lui rappeler que vous l’aimez et que vous lui voulez du bien. Dites-lui sans jugement quels « symptômes » vous mènent à croire qu’elle en est atteinte et que ça doit être souffrant pour elle d’avoir tant de difficulté. Le déficit d’attention (TDAH) est une différence neurologique qui demande une approche différente pour gérer sa vie. Apprendre les stratégies spécifiques au TDAH lui permettra non seulement de minimiser ou d’éliminer ses difficultés mais pourrait lui offrir certains avantages.

    L’important c’est d’aborder le sujet avec compassion et sans jugement et dans un esprit de collaboration afin qu’elle arrive à le surmonter. La majorité des adultes atteints du TDAH sont soulagés lorsqu’ils apprennent que le TDAH est responsable de leurs difficultés et qu’ils ne sont pas paresseux, foux ou stupides. Une fois qu’un diagnostic est posé, il est absolument primordial qu’elle aille cherche de l’aide pour le surmonter. Le TDAH est une explanation légitime mais peut devenir une excuse si on ne prend pas les démarches pour le surmonter.

    Définition du déficit d’attention

    English version

    Lorsque des clients prospectifs (tous sont atteints du déficit d’attention) communiquent avec moi, ils ne connaissent qu’un ou deux symptômes du TDAH qui les affectent. Ils pensent que tout ce qui les affecte est l’inattention, l’impulsivité et/ou l’hyperactivité. Malgré en avoir appris beaucoup sur le déficit d’attention via ma formation de coach de TDAH, j’ai vraiment mieux compris ce qui se passait chez l’adulte atteint du TDAH lorsque j’ai lu la définition suivante par le psychiatre et recherchiste, Dr. Paul Wender aux États-Unis:

    « Le déficit d’attention est une condition neurologique et génétique manifestée par une difficulté à s’engager “sur demande” aux activités de la vie où la performance, “l’envie de faire”, et l’énergie de l’individu sont déterminés seulement par le sens passager d’intérêt, de défi, de nouveauté et parfois d’urgence, de l’individu. »

    Comprendre ce qu’est le déficit d’attention peut réduire la tendance vers le blâme et la honte que plusieurs de ces adultes ressentent. Le déficit d’attention est une condition neurologique et génétique veut dire qu’on ne peut « guérir » le TDAH et que la personne qui en atteint ne souffre pas d’un défaut du caractère.

    « La difficulté à s’engager “sur demande” aux activités de la vie » explique pourquoi par moment il vous est difficile de vous concentrer alors qu’à d’autre moment vous êtes si bien concentré que vous avez de la difficulté à vous « dégager » de la tâche qui vous intéresse. Vous ne pouvez peut-être pas vous concentrer sur la paperasse mais lorsqu’on vous demande de faire quelque chose qui vous intéresse vous êtes capable « d’hyperfocus », c’est-à-dire la capacité de vous concentrer sur quelque chose qui vous intéresse à l’exclusion de toute autre chose.

    Finalement, dans la dernière section on mentionne : votre « performance, “l’envie de faire”, et l’énergie de l’individu sont déterminés seulement par le sens passager d’intérêt, de défi, de nouveauté et parfois d’urgence, de l’individu » et voilà d’importants indices pour comprendre gérer le déficit d’attention. Lorsqu’une tâche est ennuyeuse, créer de l’intérêt ou un défi ou de la nouveauté autour de cette tâche peut vous aider à l’accomplir plus facilement. Par exemple, vous pouvez améliorer vos chances de compléter une tâche ennuyeuse en ajoutant de la musique ou en changeant l’endroit où vous la faites.

    Malheureusement la majorité des adultes atteints du déficit d’attention n’utilisent que l’urgence pour stimuler leur cerveau en attendant à la dernière minute pour compléter ces tâches. Cette démarche a peut-être porté fruit lorsque vous étiez âgé de 16 ou 17 ans; par contre, lorsqu’on travaille au sein d’une équipe comme en est le cas dans plusieurs emplois aujourd’hui. En plus, en vieillissant, cette stratégie crée des difficultés au niveau de sa santé car elle nous met sous un stress continu.

    Partagez ce que vous faites pour rendre une tâche ennuyeuse plus intéressante? Avec vos idées non-conventionnelles, je suis certaine que s’il y a des suggestions, elles seront très ingénieuses.

    TDAH adulte: au-delà des médicaments

     English version

    Lorsqu’un adulte croit que le TDAH adulte est un obstacle qui le retient, parfois il part à la recherche d’un diagnostic officiel s’il peut retrouver les ressources, financières et cliniques, pour le faire, bien sûr. On me demande souvent à quoi sert un diagnostic si tout semble pointer vers un TDAH adulte. La réponse est qu’il existe plusieurs problèmes qui ressemblent aux symptômes du TDAH adulte et qui requiert une gestion des symptômes qui est différente. Je leur mentionne aussi qu’il est important de s’assurer qu’ils obtiennent un diagnostic d’un professionnel de la santé qui s’y connait dans le TDAH adulte, souvent c’est un psychologue. Une fois officiel, la majorité des adultes TDAH vivront un certain soulagement ayant réalisé qu’ils ne sont pas fous ou « méchant ».

    Éventuellement un certain nombre d’entre eux décideront de se tourner vers les médicaments contre le TDAH dans l’espoir d’une « guérison ». Malgré les nombreux bénéfices qu’apportent les médicaments surtout au niveau de la capacité de porter attention, et donc d’éliminer ou diminuer les obstacles à l’apprentissage, ceux-ci ne résolvent pas tous les problèmes qui sont liés au déficit d’attention adulte.

    À mon avis tout adulte atteint du TDAH peut vivre son plein potentiel en se donnant du pouvoir en apprennant de se gérer efficacement et en utilisant des systèmes et routines qui le supporte. Pour y arriver, vous devez apprendre de nouvelles stratégies ou compétences de vie TDAH qui vous permettent d’identifier et de développer vos forces et de surmonter vos faiblesses juste assez pour bien fonctionner.