Comment dévoiler votre TDAH au travail – partie 2

 

Dans la première partie de ce sujet je discutais de l’importance des questions à considérer avant de divulguer votre TDAH à votre employeur. Dans cette section, je vous transmets quelques idées sur comment parler à votre employeur à propos de votre TDAH afin que la discussion soit fructueuse.

Avant de parler à votre employeur, voici quelques questions qui vous aideront à clarifier vos idées:

  1. Quelles sont mes forces et talents?
    Nous en avons tous donc cherchez!
  2. Comment mon TDAH m’aide-t-il dans mon travail?
    Un client me disait qu’elle avait beaucoup d’énergie et que sa pensée non-conventionnelle étaient des atouts dans son travail. Un autre qui est vendeur expliquait que ses clients aiment travailler avec lui car il semble toujours être capable de résoudre les problèmes facilement. Un autre, une travailleuse sociale m’expliquait que son expérience avec le déficit d’attention lui permettait d’avoir plus de compassion pour ses clients.
  3. Comment le TDAH est-il un obstacle au travail?
    Difficulté à se concentrer, avec l’organisation, au perfectionnisme excessive …
  4. Pour quel problème en particulier ai-je besoin d’aide de l’employeur?
    Ne peux me concentrer à cause du bruit ou du va-et-viens autour de mon ère de travail, difficulté à m’organiser donc je perds beaucoup de temps à chercher mes choses, difficulté avec des distractions constantes surtout les courriels et le téléphone, ne peux organiser mon temps, etc.
  5. Quelles solutions est-ce que j’aimerais proposer?
    Cette solution t’aidera-t-elle ou devrais-tu rechercher une carrière différente? Quelle sera le coût de cette solution à mon employeur? Où peut-on y accéder?
    Avez-vous besoin que l’employeur paie les coûts du coaching, vous fournisse un accommodement quelconque, change quelque chose dans la façon de faire les choses lorsqu’il travail avec vous?
  6. Quels sont les bénéfices l’employeur tirera-t-il de vous aider? Pourquoi voudrait-il vous aider? Qu’est-ce que votre compagnie peut-elle en gagner de vous aider?
    Dans la majorité des cas, lorsque l’employeur aide un employé, il se retrouve avec un employé plus productif; par contre, quels sont les bénéfices de cette productivité accrue? Serez-vosu plus en mesure de compléter plus de mandats? Augmenterez-vous vos ventes? La qualité de votre travail s’améliorera-t-elle? Serait-il une occasion de régler un problème ou d’améliorer comment la compagnie fait les choses? Par exemple, une de mes clients qui a amélioré sa productivité, a pu aider ses collègues, tous des neuro-typiques, à améliorer leur productivité en étant un exemple pour eux.
Une fois ces questions répondues, rencontrez votre employeur en privé pour discuter d’une situation pour laquelle vous avez besoin de son aide. Je vous ai préparé un script pour vous inspirer
« J’ai récemment été diagnostiqué avec le déficit d’attention, qui est une différence neurologique. Mon déficit d’attention (qu’on appelle TDAH) est parfois un atout comme Avantages rencontrés dans la question 2. »« Par contre, il crée parfois des obstacles dans mon travail obstacles spécifiques de question 3 qui crée des difficultés à maximiser ma productivité. « 

« J’ai cherché et trouvé la ou les solution(s) en question 5 qui pourrait m’aider à régler le problème spécifique à la question 4. »

« Je crois qu’avec votre aide à accéder la solution proposée en question 6 je serais plus en mesure de bénéfice à l’employeur à la question 7. Je suis prêt à travailler fort pour atteindre mon objectif mais j’ai besoin de votre aide pour y accéder. »  

 

 

C’est toujours utile de connaître ses forces car on y retrouve la confiance nécessaire pour faire face à l’employeur. Soyez prêt à offrir de l’information sur la solution proposée afin d’éviter de devoir courrir après lui ou elle pour une deuxième rencontre.

Ça pourrait vous rassurer de savoir que lors du sondage que j’ai fait l’année passée, des 50% des adultes atteints du TDAH qui ont répondu qu’ils avaient mentionné leur déficit d’attention à l’employeur, 50% d’entre eux ont reçu les accommodements qu’ils avaient besoin. Aussi pertinent est le fait qu’avec la diminution de travailleurs disponibles sur le marché du travail les employeurs se disputent les travailleurs, surtout les travailleurs spécialisés, et donc plusieurs employeurs sont devenus plus ouverts à aider les employés qu’ils ont déjà afin qu’ils améliorent leur performance davantage.

C’est certain qu’il y a un risque à dévoiler son TDAH au travail. Même s’il existe un certain niveau variable de protection légale dans plusieurs parties du monde, il y a toujours le risque que vous ne serez pas traité avec dignité. C’est mon plus gros désir qu’un jour, la brume se lèvera sur le déficit d’attention et que vous n’aurez plus à craindre des répercussions de divulguer votre TDAH.

Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH – 1

English version

tdah au travail,adulte tdah,tdah

Voilà une question à laquelle je fais face souvent dans mon travail avec les adultes atteints du TDAH. Lorsque mes clients me demandent comment ils pourraient aborder le sujet du TDAH avec leur patron, je leur demande d’identifier ce qu’ils espèrent accomplir en divulgant à leur employeur qu’ils sont atteint du TDAH.

Lors d’un sondage que j’ai fais l’année passée, lorsqu’on demandait au participants du sondage, tous des adultes atteints du TDAH, pourquoi ils avaient ressenti le besoin de divulguer leur TDAH au travail, la majorité mentionnaient qu’ils avaient besoin d’accommodements ou d’aide spécialisée comme un coach de TDAH et que sans l’obtention de cette aide ils faisaient face à plusieurs obstacles importants au travail. Certains avaient divulguer en dernier recours puisque les problèmes au travail étaient tels qu’ils craignaient être licenciés.

Ceux qui n’ont jamais mentionné leur status de TDAH donnaient comme raisons qu’ils n’avaient pas besoins de le mentionner puisqu’ils géraient bien leur TDAH, d’autres sentaient que c’était un sujet privé et que leur employeur n’avait pas le droit d’être averti. Finalement, certains n’avaient pas mentionné leur TDAH car ils en avaient honte ou avaient peur de subir des conséquences négatives. Malheureusement certains qui avaient mentionné leur TDAH ont vécu la discrimination.

Lorsque les problèmes deviennent évidents au travail, qui semblent être causés par le TDAH, et qui requiert la divulgation du TDAH, il faut considérer les questions suivantes :

  1. Le problème et ses solutions peuvent-ils être mentionnés sans divulguer le TDAH?
  2. Quel est l’historique de la compagnie vis-à-vis ce genre de situation? Leur capacité de payer pour des accommodements?
  3. Comment estimez-vous votre valeur aux yeux de votre employeur? Quel est le taux de chomage dans votre industrie? Évidemment, si vous êtes une rare ressource avec un bon rendement il est moins probable que vous subirez des conséquences négatives lorsque vous demandez pour de l’aide.
  4. Quelle est VOTRE attitude vis-à-vis votre TDAH? Plusieurs adultes atteints du TDAH considèrent qu’ils souffrent d’une maladie mentale qu’ils doivent cacher; d’autres reconnaissent qu’il y a des aspects positifs et négatifs lorsqu’on est atteint du TDAH . Si vous êtes de la première catégorie, vous êtes plus apte à transmettre ces sentiments à votre employeur.

Le point que je cherche à faire n’est pas que vous cachiez avec honte votre TDAH; mais plus qu’il y a beaucoup d’information erronée et de jugement qui circulent sur le TDAH. Vous n’avez peut-être pas les moyens financiers ou le besoin d’être un martyr.  D’un autre côté, lorsque les gens qui vous entourent comprennent et acceptent les différences chez tous (que ce soit n’importe quelle différence) comme quelque chose de positif, ça peut être libérateur.

    C’est avec hâte que j’anticipe la journée lorsque vous pourrez parler de votre TDAH et que les personnes autour de vous comprendront les défis mais reconnaîtront que vous avez aussi des forces qui valent la peine d’être découvertes.

    Dans mon prochain article je vous donnerez ma réponse à la question: Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH.