Libérez votre génie créatif!

Si vous êtes atteint de TDAH, passer à côté de cette étape assurera votre échec

Dans mon dernier article, Aidez-moi, je souffre de TDAH , j’écrivais à quel point je trouvais difficile de répondre aux adultes atteints de TDAH qui m’écrivaient simplement « Aidez-moi! » Comme je l’ai également mentionné, ce n’est pas plus évident de répondre à ceux qui me racontent leur vie ainsi que tout ce qui ne va pas bien en raison de leur TDAH, dans l’espoir que je puisse leur fournir LA solution à leurs problèmes. Bien entendu, le TDAH est bien trop complexe pour que je me permette de fournir une réponse toute faite. Au lieu, j’ai cru qu’il serait préférable que je vous fournisse une approche étape par étape qui définirait les problèmes, et qui me permettrait de trouver des solutions aux obstacles causés par votre TDAH, qui sont uniques à votre situation.

Dans mon premier article, je vous ai donné une « mission » : vous deviez décider du premier problème lié au TDAH que vous souhaitiez apprendre à gérer, et ce, d’après vos propres besoins. J’ai même décrit une approche qui vous permettrait de choisir par quel problème commencer. Aujourd’hui, je vous expliquerai ce que vous devrez ensuite faire afin d’être en mesure d’améliorer votre vie avec le TDAH.

Par ailleurs, la raison pour laquelle vous ne devez choisir qu’un seul problème sur lequel travailler, c’est que d’essayer d’apporter trop de changements en même temps aura toujours des répercussions. Il est toujours préférable d’y aller une étape à la fois. Lorsque Mary-Jo a décidé de prendre sa santé en main, elle n’a pas commencé à faire de l’exercice, à aller au lit plus tôt et à changer son alimentation en même temps. En fait, elle n’a pas agi ainsi cette fois, parce qu’elle avait DÉJÀ essayé auparavant et, bien entendu, il y a eu des répercussions! Alors, cette fois-ci, elle a commencé par une seule chose : faire de l’exercice. Elle a commencé par faire des promenades de 5 minutes dans son quartier, puis les a éventuellement rallongées. Elle s’est ensuite inscrite à un cours de Zumba. Bien vite, elle est devenue « accro » à l’exercice, et cela lui a donné envie de commencer à changer son alimentation. En prime, elle a découvert qu’en maintenant une routine d’exercice constante, elle commençait à mieux dormir, ce qui a facilité l’étape de l’amélioration de son hygiène du sommeil. Améliorer sa santé une étape à la fois a permis de faciliter la transition et n’a pas rendu la situation inconfortable.

Si vous avez accepté la mission que je vous ai donnée dans l’article précédent, vous devriez avoir déterminé quel est le problème que vous souhaitez résoudre. Et maintenant? Plusieurs personnes croient que la prochaine étape est évidente : « RÉGLER LE PROBLÈME! » Mais non… il y a une autre étape essentielle à effectuer. C’est d’ailleurs une étape qui est souvent oubliée par les adultes atteints du TDAH, et lorsqu’ils l’oublient, ils sont presque assurés d’échouer! Ainsi, avant de pouvoir régler le problème, il faut y être sensibilisé.

La première étape du changement est la sensibilisation

Si vous ne faites pas cette étape, et c’est une étape que la plupart des adultes atteints de TDAH oublient, rien d’autre ne fonctionnera. La première étape pour changer la situation consiste à vous sensibiliser à celle-ci. Demandez-vous quels sont vos comportements qui contribuent au problème. Vous devez faire cette étape sans porter de jugement. Vous traiter de noms n’est pas une façon productive de fonctionner.

La sensibilisation n’est pas chose facile pour les adultes atteints du TDAH, car il arrive souvent qu’ils ne portent pas attention à ce qui se passe. Toutefois, lorsque vous avez l’intention d’aller au fond des choses afin de découvrir quels sont les comportements qui posent problème, vous avez déjà fait la moitié du chemin dans votre recherche de solution.

Lorsque Duane et moi avons réalisé que nous avions 17 créanciers et que, chaque année (chaque mois!) nous nous enfoncions de plus en plus dans un gouffre financier, nous en sommes venus à la conclusion que nous dépensions plus que nous ne gagnions d’argent, et que nous nous endettions à un rythme plus rapide que nous pourrions nous en sortir… mais nous ne savions pas comment cela pouvait continuer de se produire. Et lorsque nous nous chicanions, nous tentions tous deux de gagner avec nos arguments, et nous ne comprenions pas pourquoi les mêmes chicanes se répétaient sans cesse, alors rien ne se réglait.

Lorsque mes clients me disent : « J’arrive tôt au travail et je quitte tard. Je ne prends même pas de pause, et je mange à mon poste de travail. Je ramène même du travail à la maison le soir », il est évident qu’ils font beaucoup d’efforts pour tenter de résoudre le problème sans réellement savoir quels sont les comportements qui génèrent celui-ci en premier lieu. Les exemples sont infinis pour expliquer le nombre d’efforts qui peuvent être investis pour résoudre un problème sans obtenir de résultat. Il faut simplement se sensibiliser aux comportements spécifiques qui sont à la source du problème.

Comment réussir à se sensibiliser?

Mais comment réussir à vous sensibiliser à vos comportements alors que vous êtes incapable de prêter attention à quoi que ce soit? Supposons qu’il y a eu une série de crimes perpétrés et que votre équipe de détectives est sur les lieux pour résoudre le crime. J’imagine que la pratique de la sensibilisation joue le rôle l’expert en scène de crime. Le mantra de l’expert en scène de crime est d’étudier les éléments de preuve sans porter de jugement ou sans avoir de parti pris.

Ayez l’intention d’en prendre connaissance en créant des systèmes qui vous aideront à être attentif à ce que vous faites, et soyez conscient de votre comportement alors que vous faites vos choses. Les personnes atteintes de TDAH peuvent être attentives. En fait, vous êtes souvent distraits parce que vous remarquez souvent les choses avant que les autres ne les remarquent, mais tant que vous n’aurez pas l’intention de noter vos comportements et de vous donner un moyen de saisir l’information, vous n’y prêterez pas attention, et si vous y prêtez attention, vous oublierez ce que vous aurez constaté avant même d’avoir eu le temps de le noter. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples qui vous aideront à vous sensibiliser au problème.

Afin de trouver la raison pour laquelle nous avions des difficultés financières, Duane et moi avons décidé de noter toutes nos dépenses, peu importe le prix. À cette époque, les téléphones intelligents n’existaient pas, alors nous notions chaque dépense dans de petits cahiers de notes que nous apportions partout avec nous. Pendant un mois, nous avons noté ce que nous avions acheté, où nous l’avions acheté, ainsi que le montant déboursé, et ce, du simple timbre de 32 sous (je vous avais bien dit que cela faisait longtemps) aux gros achats comme les meubles, en passant par le café à 1,50 $. Cet exercice nous a permis de voir où tout notre argent passait.

Lorsque mes clients inscrits à mon programme Vibrez! ont pour mission d’améliorer leur capacité à se concentrer afin d’améliorer leur productivité, je leur demande de faire le suivi de leurs niveaux d’énergie mentale et physique, et ce, chaque jour, afin de déterminer leurs fluctuations d’énergie. Armés de cette information et d’autres conseils pratiques pour se sensibiliser à divers éléments, notamment les comportements au quotidien, qui améliorent ou diminuent leur capacité à se concentrer, mes clients sont ensuite en mesure de bien planifier afin de faire de meilleurs choix qui améliorent significativement leur productivité.

Créez un système pour faire le suivi de vos comportements.

Lorsque je fais le suivi de mes finances, je glisse un cahier de notes dans mon sac à main, avec mon portefeuille, afin de ne jamais oublier de noter mes achats. De nos jours, il y a des applications qui peuvent nous aider dans cette tâche.

Récemment, Duane et moi nous sommes inscrits à Weight Watchers. Une étape importante du programme Weight Watchers est de noter ce que nous mangeons afin d’être conscients des caractéristiques nutritives et caloriques des aliments que nous mangeons. Cette simple étape fait une grande différence et mène souvent à une perte de poids, sans nécessairement avoir à suivre un régime amaigrissant, et ce, tout simplement parce que nous devenons plus conscients de ce que nous mettons dans notre bouche.

Vous pouvez utiliser votre agenda comme outil pour déterminer comment vous utilisez votre temps au quotidien. Mes clients, qui ont de la difficulté parce ils ont l’impression de quitter le travail avec un panier encore plus plein que lorsqu’ils sont rentrés le matin, utilisent leur agenda pour identifier comment ils utilisent leur temps au cours de la journée. Ils utilisent également des outils tels que l’application mobile ADDA Storylines, qui est spécialement conçue pour aider les adultes atteints du TDAH à faire le suivi de leurs symptômes du TDAH.

Si vous avez de la difficulté avec un problème, la première étape consiste à déterminer la source de celui-ci en ayant l’intention de vous y sensibiliser. Ensuite, il suffit de développer un système pour saisir l’information dont vous avez besoin pour vous y sensibiliser.

Votre mission pour trouver une solution à votre TDAH

Alors, cette semaine…

  1. Ayez l’intention de vous sensibiliser aux comportements qui génèrent le problème auquel vous avez décidé de vous attaquer.
  2. Développez un système qui vous aidera à recueillir l’information dont vous avez besoin pour vous y sensibiliser.
  3. Recueillez l’information. (Oui, vous oublierez des choses, mais vous aurez beaucoup plus d’informations pour vous aider que ce dont vous disposez maintenant.)

Dans le prochain article, je vous dirai quoi faire avec l’information que vous aurez recueillie.

Faites-nous part de vos commentaires dans la boîte de commentaires ci-dessous. Dites-nous votre problème et décrivez le système que vous utiliserez pour vous sensibiliser à la source du problème.

Laisser un commentaire