Libérez votre génie créatif!

Mon cheminement vers le coaching en TDAH

Mon nom est Linda Walker et je suis coach, formatrice et conférencière certifiée en TDAH. J’ai suivi une formation de l’ADD Coach Academy en 2004, et j’apprends grâce à l’école de la vie depuis 1984.

Voyez-vous, j’ai une fille qui a reçu un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention, ou TDAH, alors qu’elle n’avait que six ans. Comme la plupart des parents le feraient, nous avons lu tout ce que nous pouvions trouver au sujet du TDAH, mais en 1994, il y avait bien peu d’information à ce sujet, surtout relativement aux filles. Puis, nous sommes tombés sur le livre Driven to Distraction de Ned Hallowell et John Ratey.

Non seulement ce livre décrivait à la perfection les symptômes de ma fille, mais il expliquant également que le TDAH est héréditaire et qu’il persiste à l’âge adulte. Par ailleurs, nous avons compris que mon mari Duane était atteint de TDAH, et qu’il avait été l’enfant type du TDAH.

Je suis convaincue que plusieurs d’entre vous ont découvert être atteints du TDAH après qu’un membre de votre famille ait reçu un diagnostic. En 1997, Duane a été diagnostiqué officiellement, et notre aventure avec le TDAH adulte a commencé.

À cette époque, Duane et moi nous chicanions souvent. Nous vivions beaucoup de stress :

Notre situation financière était désastreuse. Bien que j’aie réussi à mettre de l’argent de côté avant notre mariage, ce petit coussin s’est vite évaporé et nous nous sommes retrouvés très endettés, et ce, rapidement.

La séparation des tâches ménagères était également problématique. Je n’hésitais pas à demander de l’aide à Duane. Je travaillais à temps plein (je n’avais pas le choix, vu notre situation financière), et je devais voir aux devoirs de nos deux filles, à l’épicerie, à cuisiner les repas, au ménage, aux réparations de la maison et de la voiture, à la paperasse, à nos finances, etc. Et même si Duane souhaitait vraiment mettre la main à la pâte, il oubliait et je devais m’en occuper.

Duane avait également beaucoup de difficulté à accepter la critique, et il avait de la difficulté à contrôler ses émotions, alors nos chicanes pouvaient durer plusieurs jours, sans que nous ne trouvions une solution au problème.

Par ailleurs, Duane rencontrait beaucoup de difficultés au travail. Il changeait souvent de travail, car il s’y ennuyait ou qu’il avait l’impression d’être sur le point de perdre son emploi. Il a bel et bien perdu quelques emplois. Il avait de la difficulté à s’organiser, à gérer son temps, et il remettait souvent les choses à plus tard. Il travaillait tard pour essayer de rattraper le temps perdu, puis il rentrait à la maison à 21 h en me demandant de l’aider à organiser sa journée du lendemain.

Puis, nous avons finalement convenu qu’il était temps de recourir aux services d’un coach en TDAH. Nous avons coupé le service de câblodistribution, nous avons arrêté de faire des appels interurbains à notre famille éloignée et nous avons mangé du Dîner Kraft un peu plus souvent afin d’être capables d’assumer les frais du coach. Et cela s’est avéré le meilleur investissement de notre vie. Ce que ce coach savait à l’époque n’est pas comparable à ce que nous savons aujourd’hui, mais cela s’est avéré bénéfique rapidement. J’ai alors commencé à croire que j’avais vraiment retrouvé le partenaire de vie que j’avais épousé, et ce, pour le même prix.

Cela a eu un impact significatif non seulement sur sa vie, mais sur la mienne et celle de nos enfants également. Cela a également eu un impact dans son travail. En effet, en moins d’un an, Duane a obtenu la promotion qu’il convoitait.

L’impact que ce coach a eu sur nos vies est ce qui m’a amenée à devenir coach en TDAH. Depuis, j’ai suivi une formation et je suis désormais coach certifiée en TDAH. J’ai suivi une formation pour être formatrice et enseignante à distance auprès des adultes.