L’attitude compte pour beaucoup!

Vous vous souvenez de l’expérience que je vous ai proposée dans l’article Libérez votre cerveau du TDAH: Une tranformation suivra, qui proposait de changer votre point de vue avant de pouvoir obtenir les résultats espérés? Si vous vous rappelez bien, la leçon qu’il fallait tirer de cet article est qu’il faut toujours croire en ses possibilités avant de pouvoir obtenir les résultats escomptés. Si vous ne croyez pas qu’une chose est possible, elle ne se réalisera pas. En effet, aussitôt que vous réalisez que les choses ne se déroulent pas comme vous l’aviez prévu, vous abandonnez, en vous disant :  » Bon, je savais bien que ça ne fonctionnerait pas!  »
Si vous êtes à la recherche de preuves, si vous vous attendez à obtenir des résultats avant même de croire en votre projet, eh bien, vous avez déjà votre propre façon de voir les choses… et vous croyez que c’est impossible d’y arriver.

Souvent, vous planifiez agir pour améliorer votre vie en disant :

 » J’aimerais acheter ce livre…  »

 » J’aimerais suivre ce cours…  »

 » J’aimerais embaucher cette personne…  »

Mais la phrase se poursuit par :  » … mais… « , suivi de  » … je n’ai pas les moyens…  » ou  » … je n’ai pas le temps… « .

Toutefois, ce que vous pensez réellement, c’est  » … de toute façon, ça ne pourra pas marcher pour moi.  »

Si vous saviez d’avance que :

Le livre vous dévoilerait le secret qui vous permettra de réaliser vos rêves…

Le cours vous enseignerait ce que vous devez absolument savoir pour décrocher l’emploi de vos rêves…

Le candidat assis devant vous est LA personne qu’il vous faut pour faire passer votre entreprise à un niveau supérieur…

Vous iriez de l’avant sans hésiter, sans réfléchir au budget ou au temps requis.

Toutefois, vous avez la preuve que ça ne pourra fonctionner, puisque tout ce que vous avez entrepris auparavant s’est soldé par un échec (puisque vous aviez la même attitude). Mais imaginez un instant que les résultats dépendent de votre attitude et non pas de tout le reste! Quelles sont les possibilités? Si, à la place, vous croyiez que c’est possible, vous trouveriez le temps, l’argent ou la ressource dont vous avez besoin. Vous feriez en sorte que ces choses se produisent.

Comment y arriver?

  1. Écrivez une phrase qui décrit ce que vous aimeriez faire, suivie de  » mais « , puis d’un obstacle possible.
  2. Imaginez que cette façon de voir les choses vous concerne. Y a-t-il autre chose qui pourrait vous empêcher d’avancer?
  3. Maintenant, si vous croyez que c’est impossible, demandez-vous comment vous pourriez y arriver.
  4. Si vous aimez ce que vous imaginez, changez votre façon de voir les choses. (Oui, c’est aussi simple que ça!)

20 idées conçues pour faire le plein d’énergie et TDAH

Dans la première partie de cette mini série Faites une pause pour être productif vous avez appris qu’il est important pour les adultes atteints du TDAH et autres génies créatifs de reconnaître quand il est temps de faire une pause. Aujourd’hui, j’ai dressé une liste d’activités qui peuvent vous permettre de faire le plein pour avoir un regain d’énergie. Chacune vous sera plus favorable que d’écouter la télévision ou jouer à des jeux vidéos. J’espère que ces activités sauront vous inspirer.

  • Faites une courte sieste de 20 minutes
  • Faites un exercice vigoureux, tel que vous promener
  • Entamez une activité que vous aimez comme le Sodoku, courses de chaises de bureau
  • Riez – lisez des blagues, écoutez un court vidéo drôle ou échangez des blagues avec vos collègues
  • Lisez pour vous détendre
  • Faites une pause-nature -promenez-vous à l’extérieur et écouter les pic bois, les feuilles, respirez l’air frais
  • Écoutez la musique
  • Encore mieux, écoutez la musique en jouant de l’  » air guitare  » ou l ‘  » air drums « 
  • Dansez
  • Dessinez ou faites quelque chose de créatif
  • Si vous êtes extroverti, discutez avec un ami (attention : coordonnez vos pauses pour ne pas déranger vos collègues!)
  • Méditez (si cela vous donne de l’énergie)
  • Jouez un numéro sur un instrument
  • Étirez-vous, faites du yoga ou du Tai Chi
  • Faites de la visualisation – imaginez que vous êtes sur la plage, sur une glissade d’eau, en parachute…
  • Prenez de grandes respirations
  • Buvez de l’eau – c’est surprenant combien d’énergie que vous retrouverez à boire de l’eau
  • Rédigez votre journal pour vous défouler- écrivez ce que vous ressentez et que vous pensez
  • Rêvassez – pensez à vos vacances de rêve, à votre maison de rêve, à l’homme ou à la femme de vos rêves…
  • Visitez une autre partie de l’édifice où vous travaillez

Il y a plusieurs années, lorsque j’avais un emploi, j’ai invité un groupe de collègues à se joindre à moi dans notre très petite cuisinette pour voir combien de personnes pouvaient y entrer en même temps. Étrange, je le sais, mais nous avons eu un plaisir fou. Alors que nous étions entassés ensemble, nous nous sommes mis à jaser, d’autres ont raconté des blagues et nous avons ri. En passant, nous avons réussi à entasser 26 personnes dans un espace de 15 pieds carré. Il fallait le faire pour le croire.
Soyez créatif et ayez du plaisir!

Maintenant, comment pouvez-vous utiliser cette information dès aujourd’hui?

1) Choisissez une de ces idées ou laissez-les vous inspirer afin de trouver une activité de pause productive qui vous convient et décidez dès aujourd’hui d’en faire l’essai durant la période de votre journée où vous avez peu d’énergie. Vous serez peut-être surpris des résultats!

2) Choisissez une activité personnelle que vous aimeriez entreprendre le soir et voyez si votre pause productive de la journée a porté fruit et vous a permis d’avoir l’énergie nécessaire pour entreprendre votre activité en soirée

3) Dites-moi ce qui a fonctionné pour vous; écrivez vos commentaires ou vos idées pour inspirer d’autres génies créatifs à faire la même chose.

 

Faites une pause pour être productif

Les entrepreneurs, les adultes atteints du TDAH ainsi que d’autres génies créatifs retiennent souvent mes services en raison de leur manque de productivité. Ils sont donc surpris, lors de leur participation au programme d’Optimisation de la productivité, lorsque je les invite à faire une pause pour améliorer leur productivité.

Ne confondez pas  » être productif  » et  » être occupé « 

Si cela vous surprend, c’est que vous confondez être productif et être occupé. Nous le faisons tous! En effet, dans la culture nord américaine, travailler fort signifie que vous progressez, que vous avez du succès. Dans mon premier livre, Prenez le contrôle de votre énergie, je vous faisais part de la fierté que je ressentais à me vanter d’être très occupée.

J’ai fini par comprendre qu’être productif signifie compléter de façon efficace ce que vous devez accomplir pour progresser vers vos objectifs ambitieux, ce qui ne signifie pas nécessairement être occupé. Parfois, penser est la chose la plus productive que vous puissiez faire et, à d’autres moments, c’est de faire une pause.

J’aime jardiner. Pour moi, ce serait facile d’être occupée dans mon jardin, à arracher tout ce que je vois, sans prendre le temps de me demander si c’est une mauvaise herbe, et de me retrouver à la fin avec un jardin plein de mauvaises herbes, mais sans gazon ni fleurs. Être productif, ce serait de concentrer mes efforts afin d’avoir un beau gazon et un jardin plein de fleurs.

Respecter vos baisses d’énergie vous rendra plus productif

Les adultes atteints du TDAH se sentent particulièrement coupables lorsqu’ils font une pause, car ils croient qu’il faut travailler davantage pour accomplir plus.

Lorsque vous vous sentez mentalement et physiquement épuisé, vous obliger à accomplir plus est la pire chose à faire pour améliorer votre efficacité.

Au cours d’une journée, nous avons tous des cycles qui entraînent des périodes de grande énergie, d’autres périodes où notre énergie est limitée et, finalement, d’autres périodes de fatigue totale. Par contre, pour les adultes atteints du TDAH et autres génies créatifs, vos périodes de grande énergie sont souvent suivies de périodes de perte totale d’énergie.

Pensez un instant à un athlète qui s’entraîne pour une importante compétition. Saviez-vous que ce même athlète ambitieux et travaillant prend du repos avant la compétition afin de conserver son énergie pour atteindre le sommet de sa performance?

Cette stratégie est non seulement efficace pour l’athlète, mais elle vous permettra d’en bénéficier aussi. Prendre le temps de vous reposer lorsque vous n’avez pas beaucoup d’énergie vous permettra de la retrouver; alors que de vous obliger à travailler malgré votre grande fatigue ne vous permettra pas de recharger vos batteries.

Maintenant, comment pouvez-vous utiliser cette information dès aujourd’hui?

En premier lieu, prêtez attention aux périodes de votre journée durant lesquelles vous vous sentez fatigué.

Et, plutôt que de vous obliger à travailler davantage lorsque vous êtes fatigué, faites une pause pour avoir un regain d’énergie.
Dans mon prochain article je vous donnerai des idées de pauses qui vous permettront de refaire le plein d’énergie.

Cinq raisons pour libérer votre génie créatif – 1re partie

Les génies créatifs passent souvent incognito. Quelquefois, votre génie créatif est enfoui si profondément que vous ne réalisez même pas votre potentiel créatif qui ne demande qu’à être exploité. Bien sûr, il peut s’avérer difficile de reconnaître votre génie créatif si vous avez passé des années à l’ignorer, à l’étouffer et à le cacher de façon à vous intégrer et à vous mêler aux gens dits « normaux ».

En tant que génie créatif, un de vos plus grands atouts est votre anticonformisme, par contre, depuis des temps immémoriaux, les anticonformistes ont été ridiculisés, accusés d’hérésie, emprisonnés ou pire encore. Vos parents, vos amis et votre école ont investi des efforts considérables pour vous façonner, pour vous faire respecter les normes et pour vous apprendre à faire les choses comme tout le monde. Puisque le but visé est la normalisation, ils ne tiennent pas compte de l’efficacité de cette approche.

Il n’est pas étonnant que de nombreux génies créatifs travaillent dans des emplois qu’ils détestent, à faire des choses pour lesquelles ils ne sont pas particulièrement doués et qu’ils consacrent énormément d’énergie pour surmonter leurs faiblesses. Vous savez, ou du moins vous en doutez, que vous seriez beaucoup plus heureux et probablement beaucoup plus efficace, si seulement vous vous sentiez libre de faire ce que vous aimez vraiment et d’une manière qui fonctionne pour vous, que ce soit « acceptable » ou non.

Beaucoup de génies créatifs veulent désespérément explorer et développer leurs talents. Cependant, ils constatent que le simple fait de rester dans la course de la vie nécessite toute leur énergie; ils n’ont pas le temps ni l’énergie pour penser à entreprendre un changement, encore moins pour passer à l’action. Avec l’épuisement, il est parfois plus facile de blâmer vos responsabilités et engagements envers votre travail et votre famille pour votre incapacité à poursuivre votre passion ou à explorer et développer vos forces et vos talents.

Mais au lieu de blâmer les autres, réalisez plutôt qu’il est de votre responsabilité (envers vous-même ainsi que votre famille) de vivre pleinement votre vie, d’inspirer, de motiver et de donner une direction à votre famille. Et le meilleur moyen d’y arriver est de donner l’exemple. Vous aurez du succès si vous poursuivez votre passion, si vous faites les choses à votre façon et si vous créez comme vous êtes le seul à pouvoir le faire. Mieux encore, vous montrerez à vos enfants (au lieu de simplement leur dire) qu’ils peuvent eux aussi réussir dans la vie non pas en se conformant, mais en se démarquant de la masse, non pas sans prendre de risques, mais en vivant pleinement la vie.

Quelle meilleure leçon peut-on enseigner aux enfants, et qui de mieux qu’un génie créatif pour leur apprendre la plus importante de toutes les leçons?

Voici cinq autres raisons pour lesquelles vous vous devez de libérer votre génie créatif :

1) Être génial, c’est merveilleux!
Vous êtes un génie créatif, mais lorsque vous n’utilisez pas vos forces, vous n’êtes qu’une pâle copie de vous-même : vous êtes comme Superman avec les poches pleines de kryptonite. Mettez vos forces à profit et retrouvez votre statut de génie créatif. Au lieu de vous soucier de ce que les autres pensent, vous vous démarquerez avec brio, et c’est à ce moment que vous partagez le meilleur de vous-même avec votre famille et avec le monde.

2) Vous ne pouvez être vraiment heureux qu’en vivant votre passion.
Rien n’est plus motivant, stimulant et inspirant que de poursuivre sa passion. Ce n’est pas étonnant, puisque vos passions vont de pair avec votre génie créatif. Personne n’est plus heureux que celui qui ne rebute devant rien pour atteindre l’excellence, tout en poursuivant un rêve qui le passionne. Qui plus est, le bonheur attire le bonheur : votre bonheur croît de façon exponentielle et votre bonheur déteint sur les gens autour de vous.

Un bon nombre de mes clients ont de la difficulté à prendre la décision de changer de cap, de prendre une nouvelle direction dans la vie. Ils craignent de laisser derrière le statut, les avantages et les grosses sommes d’argent associés à leur carrière qui ne les satisfait pas, en supposant que la poursuite de leur passion signifie l’abandon de ces choses. La passion et les profits ne sont pas incompatibles, mais bien que vous risquiez de perdre certaines de ces choses, vous en tirerez énormément de satisfaction et de joie.

Mais qu’est-ce qu’un coach de génie créatif?

Je suis coach pour adultes atteints de TDAH (trouble déficitaire de l’attention ou déficit d’attention) depuis 2004. Je suis mariée depuis 26 ans à un homme qui souffre du TDAH et j’ai aussi élevé une fille qui en est atteinte. Toutefois, j’ai décidé récemment d’utiliser le terme « génie créatif » plutôt que TDAH lorsque je décris mes clients.

Pourtant, je ne change pas de clientèle, alors vous pourriez vous demander pourquoi je voudrais changer le terme. J’ai toujours préféré définir les choses par leurs aspects positifs, plutôt que de me concentrer sur ce qui est négatif.   Je suis votre coach, je dois donc croire en vos capacités. Après tout, il y aura des périodes, surtout au début de notre relation, où je serai la seule à y croire! Il se peut que votre famille, votre patron et vos amis doutent de vos capacités… et vous douterez certainement de vous-même. Vous apprécierez le fait d’avoir quelqu’un pour vous soutenir.

Je serai heureuse d’être cette personne. Quand je travaille avec mes clients, je suis toujours fascinée par vos caractéristiques positives, par exemple, votre capacité à atteindre un état d’hyperconcentration, votre passion et votre engouement (pour à peu près tout!), votre créativité étonnante, etc., et je choisi de me concentrer sur ces traits positifs plutôt que sur votre distractivité occasionnelle, vos oublis ou votre difficulté à donner suite aux projets.

Je ne minimise pas les répercussions du TDAH sur les adultes qui en sont atteints ou sur leurs familles. Je ne fais pas « l’autruche » non plus :  je parle par expérience personnelle quand je décris les effets dévastateurs qu’a eu le TDAH sur ma fille et sur mon mari.  Jamais je ne nierais que sans de l’aide et des connaissances appropriées, vivre avec le TDAH est bien souvent pénible.

Cependant, si l’on se concentre sur une chose, celle-ci prend de l’ampleur. De ce fait, si vous vous concentrez sur les problèmes liés au TDAH, vous aurez davantage de problèmes. Toutefois, si vous vous concentrez sur le développement de vos forces et de vos talents sans vous soucier de vous intégrer et que vous vous dévouez corps et âme à la poursuite de votre passion, vous découvrirez bien vite que, sans égards au TDAH, vous avez beaucoup de traits positifs. Concentrez-vous sur ces traits positifs et vous verrez que ceux-ci prendront de l’ampleur.

Ce qui m’a donné l’inspiration pour devenir un coach en TDAH a été de voir chez mon mari une étonnante transformation, d’un gestionnaire de projet désorganisé, il est devenu un vice-président accompli. Mes cinq ans d’expérience auprès des personnes atteintes du TDAH m’ont appris que l’histoire de mon mari, quoiqu’inspirante, n’est pas un cas unique. Beaucoup, sinon la plupart des adultes qui « souffrent » du TDAH sont des génies créatifs qui n’ont tout simplement pas encore mis à profit leur potentiel et leurs forces.  C’est justement ce que le professeur Michael Fitzgerald a confirmé, dans une allocution au Royal College of Psychiatrists, en décrivant les liens entre le TDAH et la créativité, la prise de risque et de grandes habiletés en recherche de nouveauté, exactement les caractéristiques qui sont les clés du succès pour un artiste ou un entrepreneur!

Tous les jours, je peux observer ces qualités de génie créateur chez mes clients qui, même s’ils ont le TDAH, sont bien souvent des artistes, des auteurs, des inventeurs et/ou des entrepreneurs (près de 50 % de tous les entrepreneurs ont le déficit d’attention, ont été diagnostiqués étant enfants ou présentent plusieurs des caractéristiques des adultes atteints du TDAH). Votre capacité à l’hyperconcentration vous permet d’optimiser vos apprentissages lorsque vous vous concentrez sur les activités qui vous intéressent vraiment. En retour, ceci représente l’état d’esprit idéal pour développer votre génie créatif. Si l’on se penche un instant sur certaines des personnes les plus créatives dans presque n’importe quel domaine aujourd’hui, il est évident que la plupart d’entre eux présentent plusieurs traits liés au TDAH, et nombreux sont ceux qui ont confirmé leur diagnostic de Déficit d’attention.

De grands génies créatifs comme l’acteur lauréat des Oscars, Sir Anthony Hopkins; l’entrepreneur Richard Branson (fondateur de Virgin); l’entrepreneur David Neeleman (fondateur de Jet Blue Airlines et inventeur du billet d’avion électronique); l’homme à tout faire de la télévision, Ty Pennington (Extreme Home Relooking); l’animateur de télévision Donny Deutsch (l’émission de télévision Big Ideas); le rédacteur/acteur/producteur de télévision Rick Green (The Red Green Show); l’acteur lauréat Patrick McKenna (Traders et The Red Green Show) et Howie Mandel (Who Wants to Be A Millionaire) mettent tous à profit leur grande passion, leur énergie, leur propension à prendre des risques, leur créativité et leur grande capacité à l’hyperconcentration afin de développer leurs talents avec des résultats étonnants. J’espère éventuellement pouvoir ajouter des noms de personnes célèbres de la communauté francophones; par contre, le diagnostic de déficit d’attention est encore tabou dans notre communauté.

La meilleure résolution du jour de l’an? Évitez d’éviter.

2010-annee-cleLa majorité des gens fuient les résolutions du jour de l’an. La raison vous la connaissez: c’est que les résolutions ne fonctionnent pas très bien. Elles ne durent en moyenne que 17 jours… pour les adultes atteints du TDAH (déficit d’attention), elles ne durent que 5 jours.

La solution serait-elle d’éviter d’éviter?

En tant qu’adulte atteint du TDAH, votre conjoint, vos parents, collègues, patrons, et amis, vous ont souvent fait des suggestions de résolutions que vous devriez prendre pour éviter d’être en retard, d’être désorganisé, impulsif ou peu productif, … Souhaitant plaire à vos proches, vous décidez avec enthousiasme d’essayer plus fort pour être plus ponctuel, organisé et productif.

Quelques jours plus tard, après avoir fait de gros efforts, vous vous levez les bras découragé par votre échec face à ceux-ci.

Ces types de résolutions posent deux gros problèmes :

1) vous évitez quelque chose de déplaisant – les reproches de vos proches – au lieu de progresser vers ce que vous voulez, et à cause de cela,

2) votre motivation se dissipe rapidement et vous devez faire appel à votre volonté.

Travailler sur nos faiblesses n’a rien d’excitant. Vous ne rêvez pas d’être moins faible; vous rêvez d’être plus fort. Puisque vos résolutions ne vous excitent pas, chaque jour vous devez vous forcer à être « moins faible » et faire appel à votre volonté pour vous soutenir. Malheureusement la volonté est une ressource très limitée. Vous fier sur celle-ci pour changer une habitude ou un comportement ancré en vous est comme faire du traineau tiré par des chiens chihuahuas!

2010 pourrait être une année pivot pour vous

2010 pourrait être l’année où vous accomplissez des choses superbes (superbes car ce sont des choses que VOUS voulez vraiment!) et réduire l’effet de vos faiblesses d’un seul coup. Cette année fixez-vous des objectifs qui vous ALLUMENT et qui vous motive à changer. Choisissez des résolutions qui seront une source de carburant vous permettant de faire face aux difficultés, de progresser VERS quelque chose que VOUS voulez et qui vous permettent de développer vos forces.

Progressez vers vos forces au lieu de fuir vos faiblesses

Au lieu de vous fixer un objectif d’être plus ponctuel, choisissez de vivre plus calmement et en harmonie. Si vous voulez vraiment une vie plus calme, vous réaliserez rapidement que de courrir pour vous rendre à vos rendez-vous à temps est très stressant. Vous serez plus motivé à organiser votre temps et vos choses afin de partir plus tôt pour arriver à votre rendez-vous dans le calme et en contrôle (comme boni vous serez ponctuel!)

Au lieu de décider de mieux gérer votre temps, décidez d’entreprendre un nouveau passe-temps qui vous épate ou de développer une force ou une compétence. Afin d’avoir le temps que vous aurez besoin d’y consacrer, vous serez plus motivé à vous organiser pour éviter à perdre les 45 minutes que vous utilisez chaque jour à chercher vos clés et pour être plus productif afin de gagner du temps

En un rien de temps, vous aurez un nouveau passe-temps et serez une personne plus calme et heureuse! Devenir organisé et améliorer votre gestion de temps et votre productivité ne font que supporter vos objectifs ambitieux. Avoir plus de temps pour faire les choses qui vous intéressent se trouve à être votre carburant qui vous permet de rester motivé à continuer.

Prenez une nouvelle approche pour atteindre vos objectifs

Donc prenez cette nouvelle approche pour 2010. Progressez VERS le développement de vos forces au lieu de fuir vos faiblesses. Demandez-vous:

  1. Quelles sont mes plus grandes forces, habilités et intérêts?
  2. Si j’étais certain(e) d’avoir du succès, quels objectifs ambitieux est-ce que je me fixerais cette année?
  3. Quelles parties de ma vie serais-je prête, voire très motivée à changer si ces changements garantissaient que j’atteindrais mes objectifs ambitieux?

Si vous aimeriez apprendre 10 stratégies vous permettant de trouver le temps nécessaire pour poursuivre vos objectifs ambitieux et améliorer votre productivité en développant vos forces, inscrivez-vous aux 10 Mythes de la productivité, démystifiées dès aujourd’hui. Je vous l’offre gratuitement.

À la hauteur de vos ambitions!

Un nouveau site anglais sur le TDAH chez l’adulte

totallyaddUn nouveau site Web canadien anglais qui traite du TDAH adulte, vient tout juste d’être lancé cette semaine. Le site offre beaucoup d’information sur le déficit d’attention chez l’adulte sous forme de vidéo. Certains experts sont filmés en entrevue, dont Dr. Annick Vincent. Le site utilise beaucoup d’humour pour répondre aux mythes, discuter des défis que vivent les adultes atteints du TDAH et pour offrir la vérité sur ce qu’est le TDAH adulte.

Le site fut lancé par un producteur et un acteur canadiens anglais, soient Rick Green et Patrick McKenna (The Red Green Show) et les vidéos sont filmés par la très talentueuse Ava Green (la conjointe de Rick). Ce nouveau site vous offre non seulement de l’information sur le TDAH adulte mais le fait dans un format humoristique de vidéo qui saura attirer votre attention. Si vous comprenez l’anglais, je vous invite à visiter le site de TotallyADD au http://www.TotallyADD.com.

5 Stratégies vous permettent d’être en contrôle en vacance malgré votre TDAH

organized-family_vacationLes vacances sont un bon temps pour vous permettre de rehausser vos connexions avec votre proches, pour pratiquer les activités que vous aimez et pour explorer de nouvelles choses et vivre de nouvelles expériences.

Elles peuvent aussi être source de chaos dans votre vie, surtout si vous avez réussi déjà à vous créer des systèmes qui vous supportent et vous permettent de mieux gérer votre TDAH.

En tant qu’adulte atteint du TDAH, vous développez des systèmes, des routines et habitudes qui vous permettent d’organiser votre quotidien et d’atteindre vos objectifs transformateurs. On dit qu’un changement est aussi bénéfique qu’un repos; par contre, si vous craignez perdre vos acquis, les vacances peuvent créer de l’anxiété parce qu’elles vont certainement perturber vos structures. Après tout, en vacance vous laissez vos engagements, votre horaire et vos alertes à la maison.

Voici donc quelques stratégies pour vous permettre de jouir du changement tout en évitant l’anxiété résultant de la perte temporaire de vos structures :

1) Quoique vous avez développés des systèmes, des routines et habitudes pour vous aider à avoir du succès vous n’êtes pas vos systèmes et habitudes. Ces derniers ne vous définissent pas; ce sont simplement des outils qui vous permettent de vivre plus facilement. Vous l’avez fait dans le passé, et vous serez, donc en mesure de créer ou d’adapter vos systèmes durant vos vacances.

2) Continuez d’utiliser les routines, habitudes et systèmes qui se marient bien à vos vacances, particulièrement ceux que vous aimez et qui vous donnent de l’énergie. Si vous faites de l’exercice tous les matins, continuez. Si vous avez l’habitude de faire votre lit aussitôt que vous vous levez, continuez cette habitude. Ces activités ne briment pas vos vacances et sauront vous donner de l’énergie et réduire les distractions. Si vous avez de la difficulté avec certaines choses, vous pouvez rapidement régler ce problème en développant de nouveaux systèmes et routines (vous l’avez déjà réussit à la faire dans le passé).

3) Utilisez des listes. Nevous appuyez pas sur votre mémoire. Utilisez des listes pour vous rappeler de ce que vous devez apporter avec vous, ce que vous devrez rapporter, les détails qui doivent être réglés avant votre départ (l’arrêt temporaire de votre abonnement au journal, le gardiennage du chien, l’arrosage de vos plantes, la cueillette de votre courrier etc.) oh, et n’oubliez pas votre liste de plaisirs : toutes les activités que vous aimeriez faire lors de vos vacances.

4) Prenez avantage de votre TDAH. Utilisez votre créativité, votre impulsivité et votre sens de l’aventure pour créer davantage de l’excitation. Vous aurez plus de plaisir, et ceux qui voyageront avec vous seront joliment surpris lorsqu’ils participeront à des activités qu’ils n’auraient jamais fait d’eux-mêmes.

5) Prenez avantage de vos forces et demandez de l’aide là où vous avez des faiblesses. Duane a une passion pour l’art et un excellent sens des directions. Il a recherché les plus belles œuvres d’art cachées de Rome. Sans lui, j’aurais manqué beaucoup de choses excitantes à voir à Rome, sans compter que j’aurais passé une bonne partie de mon temps perdue (je n’ai aucun sens de la direction)! D’un autre côté, Duane a de la difficulté à gérer les détails de type administratifs comme faire des réservations, les assurances, les billets et à organiser les finances, et donc s’est appuyé sur moi pour ce travail. Contribuant chacun nos efforts vers nos forces, nos vacances étaient davantage plaisante.

Les vacances peuvent être plaisantes alors que vous vous rappelez de votre enfance alors que les vacances annonçaient des journées de plaisir et d’aventures excitantes. Si vous vous sentez anxieux avant les vacances, rappelez-vous que c’est normal de se sentir ainsi. Même si les vacances ont le même effet que le repos tout le monde trouvent qu’il est difficile de s’adapter au changement. Appliquez ces 5 stratégies pour vous assurer des vacances reposantes au lieu d’être stressantes.

Des vacances harmonieuses en compagnie de votre conjoint et du TDAH

adhd-vacationMon conjoint Duane et moi en sommes à faire nos valises afin de préparer notre retour à la maison, et ce, après avoir passé quatre fabuleuses semaines en Italie. Alors que nous faisions nos valises, je me suis remémoré nos dernières vacances en Europe, il y a de cela 25 ans. Nous avions eu beaucoup de plaisir pendant ce voyage, mais je dois avouer que nous avons également eu plusieurs discussions animées au cours des dix jours qu’a duré notre séjour. Toutefois, le voyage que nous venons tout juste de faire a été bien différent, puisque nous avons eu beaucoup de plaisir… sans l’ombre d’une chicane.

Comment avons-nous fait? Lorsqu’il n’y a qu’une seule personne avec qui vous pouvez avoir une conversation intelligible (Duane et moi parlons l’anglais et le français, mais aucun de nous deux ne parle l’italien), vous voulez à tout prix éviter les confrontations. De plus, après 25 années de mariage, nous avons appris à vivre en harmonie l’un avec l’autre. Donc, au cours des quatre dernières semaines, j’ai découvert quelques  » secrets  » que je souhaite partager avec vous et qui, à mon avis, pourront vous aider à faire de vos vacances un merveilleux moment en compagnie de votre conjoint.

1.    Nous avons tous deux fait preuve d’ouverture d’esprit et avons participé aux activités de l’autre.

Duane est un artiste et a toujours été fasciné par  Michel-Ange et autres grands artistes de la Renaissance italienne. Il n’y a pas à dire, il rêvait de ce voyage depuis qu’il était jeune. Bien entendu, il voulait absolument découvrir toutes les œuvres d’art dont il avait entendu parler au cours de ses lectures.  Et laissez-moi vous dire que des œuvres d’art, ce n’est pas ce qui manque en Italie ! Je crois que Duane voulait toutes les voir (ce qu’il a fait) ! Bien que je sois plutôt intéressée par l’aspect historique d’un lieu, je l’ai accompagné, et ce, même si je croyais que je ne serais pas intéressée par cet aspect de notre voyage. Toutefois, puisque je savais que cela lui tenait à cœur, je l’ai accompagné.

Pour ma part, je voulais absolument visiter la ville de Venise. Enfant, j’ai écouté une émission, Poly à Venise, qui parlait des aventures d’un garçon vénitien et de son poney. C’est ce qui a alimenté mon désir de visiter cette ville. Duane n’était pas emballé à l’idée de visiter Venise, mais sachant que cela représentait beaucoup pour moi, il m’a encouragée à prolonger notre séjour dans cette ville d’une journée, ce qui m’a permis d’en découvrir divers recoins.

Nous avons ainsi tous deux profité pleinement de notre voyage en permettant à l’autre de faire ce qu’il voulait faire plus que tout. J’ai appris à apprécier l’art et les artistes de la Renaissance qui, m’avaient toujours semblé sombres et moroses, et Duane a grandement été inspiré par la ville de Venise, qu’il a bien appréciée.

2.   Réfléchissez aux conséquences que pourraient avoir vos commentaires au sujet de comportements dérangeants (et ignorez-les).

À maintes reprises, lorsque Duane disait ou faisait quelque chose qui me tapait sur les nerfs, ou lorsque je me levais du mauvais pied, je décidais d’ignorer ce que je ressentais. Je savais que cela ne valait pas la peine de nous chicaner pour si peu et je me disais que, moi aussi, je devais parfois lui taper sur les nerfs, et qu’il ne passait aucun commentaire à ce sujet.

Si vous passez beaucoup de temps ensemble, vous finirez inévitablement par vous taper sur les nerfs. Vous pouvez choisir d’ignorer ces situations et vous pouvez décider de changer votre humeur. En effet, vous pouvez  » choisir  » votre humeur. Vous avez effectivement la possibilité de choisir la façon dont vous réagirez face à votre attitude ou celle de votre conjoint, et le choix que vous ferez déterminera l’issue de vos vacances.

3.    Appréciez ce que votre conjoint peut vous apporter.

Duane, comme plusieurs autres adultes atteints du TDAH, agit souvent comme un grand enfant. En effet, il sait toujours s’amuser dans chaque situation qui se présente à lui. De plus, il a un grand sens de l’orientation, ce que je n’ai pas. Si j’avais été seule pour visiter la ville de Rome, je me serais probablement perdue dans un musée ou ailleurs! J’ai grandement apprécié son sens de l’humour et j’ai bien aimé avoir la possibilité de me retrouver facilement au sein d’une ville inconnue, et ce, en sa compagnie. Pour sa part, Duane dépendait de mes aptitudes en communication et en gestion pour planifier notre voyage et pour traduire, de mon italien élémentaire, tout ce que nous voulions.

Au bout du compte, ce fut le voyage d’une vie. Un voyage dont nous avions rêvé pendant plusieurs années, et pour lequel nous avons planifié et épargné pendant plus de deux ans. Pouvoir effectuer ce voyage dans l’harmonie nous a permis de ramener des souvenirs inoubliables que nous partagerons et chérirons pour les années à venir.

Quatre secrets qui transformeront vos rêves en réalité

Vous pouvez voyager en Italie… ou dans le pays que vous voulez… ou encore, vous pouvez simplement réaliser tout autre rêve qui vous tient à cœur.

Cela fait maintenant deux semaines que mon mari, Duane, et moi, sommes à Rome. Afin de célébrer notre 25e anniversaire de mariage, nous avons décidé de réaliser notre rêve, soit de partir un mois en Italie. Et vous savez ce qui est le plus fantastique? C’est que nous sommes partis sans devoir emprunter d’argent. Eh non, nous n’aurons pas un compte faramineux qui nous attendra à notre retour à la maison.

Permettez-moi de vous faire part de quelques secrets qui nous ont permis d’effectuer ce voyage d’un mois en Italie, et ce, avec l’esprit tranquille et sans nous enliser dans les dettes :

Nous avons attendu avant d’assouvir notre désir. Il y a deux ans, nous avons décidé de faire quelque chose de spécial pour souligner notre 25e anniversaire de mariage. Nous avons donc pris la décision de faire un voyage en Italie, lieu de naissance de nombre d’œuvres d’art exceptionnelles (Duane est un artiste et il a toujours souhaité pouvoir admirer l’œuvre de Michel-Ange). Auparavant, Duane, un adulte impulsif atteint du TDAH, aurait contacté un agent de voyage, réservé notre vol et aurait pensé au reste plus tard. Avec le temps, nous avons appris qu’il s’agissait de la façon la plus ardue d’effectuer les choses. Après tout, comment pouvez-vous apprécier pleinement votre voyage si vous savez qu’il ne fera que vous endetter davantage?

Grâce à la sagesse que nous avons acquise de nos expériences passées, nous avons estimé combien il nous en coûterait pour effectuer un tel voyage en mai 2009. Puis, nous avons commencé à planifier ce dont nous aurions besoin – informations, argent, paperasserie et réservations – afin de planifier notre voyage de un mois en Italie. Cela nous semblait complexe et nous nous demandions même si nous pourrions y arriver.

Nous avons élaboré un plan. Nous avons tout d’abord commencé par identifier les deux ou trois étapes qui nous rapprocheraient de la réalisation de notre rêve. Nous avons analysé les différentes options qui s’offraient à nous au niveau du transport et de l’hébergement. Nous avons tout d’abord commencé par évaluer combien il nous en coûterait et nous avons effectué des recherches. Plus nous en apprenions, plus nous pouvions ajouter d’étapes à notre plan. Parfois, nous nous apercevions qu’il fallait revenir en arrière pour apporter des changements à notre plan, mais les ajustements étaient faciles à apporter et cela n’était pas stressant, puisque que nous savions que nous avions amplement le temps de nous ajuster. Trop souvent, les gens attendent d’avoir tous les renseignements nécessaires avant d’agir, mais si nous avions fait cette erreur, nous ne serions jamais partis en Italie.

Nous avons alimenté notre rêve. Pour les adultes atteints du TDAH, il est difficile de rester concentrés sur un objectif à long terme, et Duane avait de la difficulté à rester motivé à l’idée de ne pouvoir réserver immédiatement notre voyage. Nous avons toutefois assouvi notre désir en consultant des livres d’art et en nous procurant de l’information au sujet de l’Italie. Nous avons emprunté des livres à la bibliothèque, puis en avons acheté d’autres. Nous consultions régulièrement des livres, des cartes et des images de l’Italie afin de rendre ce rêve encore plus concret.  Duane a consulté des livres d’art afin de déterminer ce qu’il aimerait absolument visiter, puis nous avons pris la décision de nous arrêter à Rome et à Florence. Pendant deux ans, nous avons planifié, parlé et rêvé de l’Italie. Cela nous a permis de rester motivés et nous a également permis d’être mieux préparés pour notre voyage. C’était palpitant!

Nous avons élaboré un système. Pour Duane, l’idée de prendre des vacances consistait à partir. Il portait alors tout à notre compte de carte de crédit et s’occupait des dettes à notre retour. Parfois, nous devions espacer nos vacances puisqu’il nous fallait plusieurs années pour rembourser notre dette. Pour ma part, je passais mon temps à stresser à l’idée de toutes les factures qui s’accumulaient sur notre compte. À notre retour de vacances, nous étions tous deux stressés à l’idée du compte qui nous attendait dans la boîte aux lettres.

Nous voulions que ce voyage soit différent. Alors, même s’il s’agissait du plus grand voyage que nous n’avions jamais fait, nous avons élaboré un plan et créé un système afin d’amasser tout l’argent dont nous aurions besoin, et ce, AVANT de partir. Nous avons ouvert un compte de banque et avons programmé des virements mensuels automatiques. Au départ, nous ressentions l’impact que ce virement mensuel avait sur notre budget, mais nous avons rapidement ajusté notre train de vie et avons cessé de dépenser pour tout et pour rien. Nous avons remplacé notre carte de crédit par une carte qui nous permettait d’accumuler des points de voyage, puis nous avons soigneusement géré nos dépenses afin que la grande majorité de nos achats soient portés à notre compte afin d’accumuler des points. Nous avons également veillé à ce que le solde de notre compte soit payé en totalité chaque mois.

Afin de nous permettre de petits extras au cours du voyage, Duane a commencé à ramasser sa monnaie. Chaque jour, il mettait de côté toute la monnaie qu’il avait dans ses poches. Nous ne comptions pas sur cet argent, mais tous les petits efforts peuvent rapporter gros. Au bout de deux ans, il avait accumulé 2 160 $ en monnaie, ce qui représentait un surplus très intéressant. Vous auriez dû voir l’expression du caissier lorsque nous nous sommes présentés au comptoir de la banque avec toute cette monnaie!

Je suis présentement en train de rédiger cet article, alors que je suis assise dans mon appartement, à Rome. Nous avons décidé de prendre une petite journée de congé, puisque nous venons de passer trois merveilleuses journées à explorer tous les coins et les recoins de la ville de Florence, lieu où la Renaissance a vu le jour. Présentement, ma seule source de stress est de me demander si nous devrions aller visiter Venise ce week-end, ou si nous ne devrions pas plutôt attendre au week-end prochain, puisqu’il y aura probablement moins de visiteurs. Cela ne vous semble-t-il pas une situation de rêve? Ce l’était pour nous, et c’est pourquoi nous avons choisi de réaliser notre rêve. Et vous, quel rêve réaliserez-vous?

Arrivederci de Rome!