Le TDAH adulte à Radio-Canada

Comme je l’ai mentionné dans mon dernier article, il y a eu un reportage sur le déficit d’attention chez l’adulte à Radio-Canada.

Madame Marie-France Abastado a créé un superbe reportage qui s’éloigne du sensationalisme et démontre un réel engagement à offrir l’information nécessaire à progresser vers la solution. Je suis fière d’avoir fait partie de ce projet.

Si vous l’avez manqué, vous pourrez l’écouter en naviguant à Radio-Canada en ligne

Voici aussi une partie de l’entrevue que j’ai eu avec Madame Abastado

La productivité c’est plus que faire plus de boulot

Les entrepreneurs, adultes atteints le TDAH et autres génies créatifs qui retiennent mes services de coaching ont souvent des difficultés avec leur productivité personnelle.  Pour cette raison ils sont confus par mes premières questions. Ils sont surpris lorsque je leur demande à propos de leur hygiène de vie, c’est-à-dire combien d’heures de sommeil ils dorment la nuit, et combien d’exercice physique ils font. Ils sont étonnés par mes questions sur leurs passe-temps, leurs croyances et leur investissement de temps à s’adonner à des activités intéressantes ou qui leur permettent d’être créatifs. Ils associent productivité personnelle à faire plus de boulot, surtout au boulot.

La productivité doit comporter les activités qui supportent votre bien-être, votre bonheur et vos objectifs. Et ceci implique assurément les activités reliées au travail mais aussi respecter vos engagements avec votre proches, vos amis et, plus important encore, avec vous-même.

Tous peuvent bénéficier de nuits de sommeil de 7 à 8 heures et d’un minimum de 20 minutes d’exercice par jour. En fait, lorsque vous ne dormez pas assez vous pouvez vivre des symptômes qui ressemblent au déficit d’attention. Par contre, pour les adultes atteints de ce syndrome, avoir suffisamment de sommeil et un régime d’exercice régulier améliorera davantage votre concentration, votre mémoire et votre capacité à gérer le stress.

Avoir une bonne connaissance de votre façon de fonctionner vous permet d’optimiser votre temps afin que vous ailliez du temps supplémentaire pour vous permettre de réaliser des activités intéressantes dans votre vie. Si au lieu de travailler deux heures de plus pour vous rattraper, vous utilisiez ces heures pour prendre un cours de danse ou d’art, ou pour côtoyer des amis ou faire des activités avec votre famille, vous auriez plus d’énergie et vous seriez plus productif au travail, sans oublier que vous auriez plus de bonheur dans votre vie.

Bien sûr, c’est un cercle vicieux. Devenir plus productif au travail libère des heures que vous pouvez consacrer à votre créativité, à forger de nouvelles connexions et à poursuivre des activités de loisir. Et voilà pourquoi mes premières questions, quoique surprenantes, sont aussi très nécessaires. Améliorer votre productivité commence par une meilleure hygiène de vie.

Vous aimeriez plus d’information sur comment améliorer votre productivité personnelle, visitez le http://www.mythesdelaproductivite.com pour demander un exemplaire gratuit des Dix mythes de la productivité, démystifiés.

Le TDAH chez l’adulte : une malédiction heureuse?

Je lis beaucoup de forums de discussion où il est question du TDAH : est-ce un cadeau ou une malédiction? La plupart des adultes atteints du TDAH ne parviennent pas à s’entendre sur ce sujet. En tant que coach en TDAH, épouse et mère de personnes atteintes du TDAH, j’ai eu la chance d’en connaître les deux extrémités.

D’un côté, il y a les adultes atteints du TDAH qui ont de la difficulté à garder leur emploi, à entretenir une vie de couple harmonieuse et à maintenir leur stabilité financière. La plupart d’entre eux se sentent débordés, distraits, désorganisés et ont peu d’estime de soi. Lorsque vous vous retrouvez englouti par les aspects négatifs du TDAH, il est bien normal que vous le considériez comme une malédiction.

De l’autre, il y a ceux qui perçoivent le TDAH comme un cadeau : ils performent au travail, ils bâtissent une entreprise qui les passionne, ils entretiennent la flamme de leur couple et ils savent gérer leurs finances. Ils embrassent la vie.

Quel est l’écart entre ces deux réalités? Comment faire pour le resserrer?

La différence réside dans le fait que les adultes qui apprennent à vivre avec le TDAH sont ouverts au changement et souhaitent améliorer leur vie. Ils n’hésitent pas à utiliser leurs atouts, soit leurs forces, leurs talents, leur énergie, leur pensée extraordinaire et leur capacité à prendre des risques. Puis, ils adoptent des modes de vie répondant à leurs besoins. Bref, ils changent ce qu’ils peuvent changer et acceptent ce qu’ils ne peuvent modifier.

Atteindre vos objectifs? Inévitable

Pour atteindre vos objectifs vous n'aurez qu'à clarifier trois points et la réussite sera au bout de vos doigtsAvez-vous de la difficulté à atteindre vos objectifs? En cette période de l’année, plus de 50% d’entre nous avons déjà laissé tomber nos résolutions du Nouvel An. La plupart des résolutions prises au Nouvel An ne durent qu’en moyenne 17 jours. Il y a donc lieu de se demander pourquoi atteindre les objectifs fixés semble si complexe. Il est important de mentionner qu’il n’y a absolument aucune différence entre une résolution prise pour le Nouvel An et un objectif que l’on se fixe à tout autre moment durant l’année. Tous deux nécessitent qu’on y travaille fort pour réussir… parfois même devons-nous y mettre trop d’efforts!

Les experts tentent de s’entendre sur ce qu’est un objectif, comme si cela rendrait plus facile l’atteinte de ceux-ci (arrêter de fumer, perdre du poids ou encore passer plus de temps avec les enfants). Par contre, le secret de la réussite ne réside pas dans la définition de ce qu’est un objectif, ou encore dans l’objectif que vous désirez atteindre.

Le secret de la réussite est…

La clarification. En effet, la réussite dépend de la clarification. Toutefois, je ne parle pas ici de clarifier la définition de vos objectifs. Thomas J. Leonard, fondateur de CoachU et père du coaching personnel, a déjà mentionné qu’il était nécessaire de clarifier trois points bien distincts :

S’engager versus Essayer

Tout d’abord, vous devez déterminer, une fois pour toute, si vous désirez vous engager ou si vous ne voulez qu’essayer. Évidemment, ne faire qu’essayer représente beaucoup de travail. Toutefois, le fait de s’engager pleinement signifie que vous ne ferez plus seulement essayer. Essayer nécessite de la motivation. Une fois votre décision prise, vous constaterez que le fait de s’investir pleinement nécessite moins d’efforts de votre part. De plus, le jour ou vous déciderez de vous engager, vous constaterez que l’atteinte de vos objectifs deviendra plus facile. Par exemple, la réussite sera inévitable le jour ou vous deviendrez un non-fumeur.

Avoir une Vision versus un Rêve impossible

Ensuite, vous devez faire la différence entre la perception et le rêve impossible. La perception vous présente les résultats inévitables, élaborés d’après les faits. Par contre le rêve impossible est un espoir ou un souhait que l’on base sur ses désirs. Mon mari, qui est atteint du TDAH, avait un sérieux problème de poids. Son médecin lui avait recommandé de perdre du poids, sinon de graves problèmes de santé l’attendaient. Il a essayé plusieurs régimes, mais aucun d’entre-eux n’a été concluant. Il n’a réussi à perdre du poids (et à le maintenir), que lorsqu’il a changé la perception qu’il avait de lui-même et de la vie. Ce n’est que lorsqu’il s’est considéré et qu’il a commencé à agir comme une personne mince le ferait, que les livres se sont envolées. Après tout, en agissant comme une personne mince le ferait, puisque c’est ainsi qu’il se percevait, il était inévitable qu’il perde le poids en trop.

Présent versus Futur

Finalement, vous devez vivre au moment présent, et non pas dans le futur. Vivez votre vie au jour le jour et vous atteindrez vos objectifs à coup sûr. Vivez-vous toujours dans le futur ? Dites-vous des choses telles que  » Une fois que ce projet sera terminé, je prendrai quelques jours pour m’occuper des enfants  » ? Bien évidemment, le projet suivant se présentera aussitôt le premier terminé. Les enfants n’auront pu profiter de vous un seul instant. Vous souhaitez passer plus de temps avec vos enfants? Commencez dès aujourd’hui. Quittez votre réunion un peu plus tôt, allez à la maison et passez ces quinze minutes avec vos enfants. Questionnez-les sur leur journée. Ils n’ont rien à faire de quelques jours, à un moment donné, dans le futur… Ils ont besoin de ces instants aujourd’hui, demain, ainsi que tous les autres jours qui suivront.

C’est aussi simple que ça! Vous n’avez qu’à éclaircir les trois points énumérés ci-dessus et vous pourrez atteindre vos objectifs à coup sûr. Cessez d’essayer et investissez-vous à fond. Clarifiez votre perception des choses et ce, jusqu’à ce que la réussite se présente. Finalement, agissez tout de suite. N’attendez pas un miracle ou la semaine des quatre jeudis… Prenez chaque chose au jour le jour. Avant même que vous le constatiez, vous aurez atteint vos objectifs sans avoir eu trop d’efforts à mettre.

Sondage américain sur l’impact du TDAH adulte sur la productivité

adhd adultUn sondage américain auprès de 1000 adultes atteints du TDAH (déficit d’attention) a eu lieu dans la dernière année. Ce que le sondage a relevé n’est pas surprenant car se sont souvent des problématiques pour lesquelles mes clients me consultent. Voici les résultats du sondage :

65% des adultes atteints du TDAH disent que leur TDAH affecte leur capacité à remplir leurs engagements à la maison

Mon expérience personnelle avec ma famille et avec mes clients confirme que c’est là un problème commun qui mène à des difficultés de couple allant jusqu’au divorce. Les adultes atteints du TDAH veulent sincèrement partager les responsabilités du foyer mais oublient souvent leurs engagements à cause de difficultés chroniques de mémoire, de leurs problèmes de procrastination qui mènent à des difficultés à démarrer leurs projets et de leur distractibilité qui ne leur permet pas de rester à la tâche pour compléter leurs projets.

50% des adultes salariés atteints du TDAH craignaient que leur TDAH affecte leur chance d’accéder à des promotions

Les adultes atteints du TDAH reçoivent, en moyenne, 5 000$ à 10 000$ en moins de revenus que leurs collègues qui travaillent dans des emplois similaires à cause de leur difficulté avec leur ponctualité et à livrer un travail de qualité dans des délais prévus. Ils perdent plus de 20 jours de productivité par année à cause de leur manque d’attention et de leur mauvaise estimation du temps. Soixante pourcent des adultes atteints du TDAH mentionnent que leur tendance à être distrait est un obstacle qui les empêche de compléter leurs projets. La qualité inférieure du travail qu’ils complètent à la dernière heure attire souvent de l’attention négative qui diminue leur chance d’être promus.

75% disent que le TDAH affecte de façon importante leur capacité de rester à la tâche

L’environnement de travail avec ses multitudes de distractions, causés par les nombreux courriels et appels téléphoniques, ne permet pas aux employés de se concentrer sur une priorité à la fois. En plus, les adultes atteints du TDAH sont stimulés par l’intérêt, c’est-à-dire qu’ils peuvent rester à la tâche lorsque celle-ci les intéresse ou qu’elle leur permet d’utiliser leurs forces, par contre, ils ont du mal à activer leur cerveau lorsqu’ils font face aux tâches ennuyeuses. Les adultes qui ne sont pas atteints du TDAH préfèrent les tâches intéressantes mais peuvent tout de même activer leur cerveau pour compléter un travail ennuyeux. Et tout ce qu’on fait demande de l’énergie de notre cerveau.

Le TDAH affecte aussi leur capacité de travailler en équipe

Dans la majorité des entreprises, votre capacité à travailler en équipe est devenue une compétence importante. Pour plusieurs, les réunions et les activités d’équipe mangent une grande portion de la journée de travail. Cette demande est particulièrement difficile pour 70% des adultes atteints du TDAH qui disent avoir des difficultés à se concentrer sur ce que d’autres leur disent, et pour les 60% qui rapportent avoir des difficultés à rester assis lors des réunions.

Il y a de l’espoir pour les adultes atteints du TDAH

Malheureusement, de tels rapports de sondage ou de recherche sont rarement accompagnés de solutions. Oui, ces statistiques sont alarmantes, mais que peut-on y faire? Certaines organisations songent à tester les candidats pour le TDAH avant de les engager. Ce qui est dommage c’est qu’elles barrent l’accès à d’excellents employés alors que plus que jamais les plus grands atouts des entreprises sont les talents de leurs main-d’œuvre. Malgré tout cela, il y a de bonnes nouvelles.

Toutes ces barrières à la productivité que vivent les adultes atteints du TDAH peuvent être éliminées et permettre aux adultes atteints du TDAH de surmonter les obstacles du TDAH avec des formations comme The Maximum Productivity Makeover for ADHD Adults (présentement disponibles qu’en anglais). Avec la bonne formation et un support adéquat, ces adultes peuvent être des employés exceptionnels qui contribuent positivement aux profits de l’entreprise avec leur créativité, leur pensée non-conventionnelle, et leur haut niveau d’énergie et de passion.

TDAH, productivité, et gestion de TOI

English Version

Les adultes TDAH ont des difficultés à améliorer leur performance au travail et dans leurs relations interpersonnelles

Les plaintes les plus courantes des adultes TDAH qui communiquent avec moi sont leur performance au travail, les problèmes dans leurs relations interpersonnelles suite à leurs oublis ou difficulté à compléter leurs engagements, leur tendance à procrastiner (toujours remettre à plus tard) et leur sentiment de ne pas vivre leur plein potentiel.

Ils croient que ceux-ci représentent des problèmes différents alors qu’ils sont tous des symptômes du même problème: des problèmes de productivité dûs au déficit d’attention (TDAH). En résolvant les problèmes de productivité, on résolve la majorité de ces problèmes.

Plannifier, organiser, s’engager à, exécuter et faire les suivis dans leurs engagements professionels et personnels demandent un contrôle de sa productivité. Les adultes atteints du TDAH luttent avec ces demandes à cause de leur différence neurologique et non par manque de vouloir.

Ils essaient donc des programmes de gestion du temps traditionnels tel que Franklyn Covey, Day Timer, et Harvard mais sans issu car leur cerveau est loin d’être du type « traditionnel ». Souvent, la raison que mes clients m’engagent est qu’ils ont essayé ces programmes et n’ont eu aucun résultat. Après tout ton cerveau est comme un moteur Turbo du type Édition Limitée et le manuel d’instruction de ces programmes est pour un cerveau du type « générique » ou « neuro-typique ».

Ce que les adultes TDAH ont besoin c’est un programme qui reconnaît les différences uniques de leur cerveau et qui leur permet de travailler AVEC ce dernier au lieu de travailler contre lui. Ce que ça implique c’est qu’il faut:

  1. agencer le cycle naturel d’énergie de son cerveau avec les bonnes tâches dans sa liste de tâches à compléter;
  2. créer des stratégies qui permettent de vaincre l’ennui en « automatisant » les tâches ennuyeuses;
  3. surmonter sa tendance à procrastiner en attaquant la source du problème;
  4. utiliser ses talents et forces naturels pour améliorer sa productivité;
  5. contrôler les obstacles à sa productivité, telles que les interruptions et les pertes de choses;
  6. utiliser une méthode pour mieux gérer sa vie de façon à ce qu’on s’engage et exécute ces activités qui sont importantes pour soi; et
  7. choisir des outils qui permettent de maximiser sa productivité et d’éviter les problèmes.

La chose la plus importante à retenir est qu’il faut reconnaître que d’essayer de compléter ses tâches de la même façon que les neuro-typiques ne mènent qu’au désastre et à la frustration. Il faut donc pratiquer la gestion de TOI en travaillant AVEC son cerveau et non contre lui.

Comment dévoiler votre TDAH au travail – partie 2

 

Dans la première partie de ce sujet je discutais de l’importance des questions à considérer avant de divulguer votre TDAH à votre employeur. Dans cette section, je vous transmets quelques idées sur comment parler à votre employeur à propos de votre TDAH afin que la discussion soit fructueuse.

Avant de parler à votre employeur, voici quelques questions qui vous aideront à clarifier vos idées:

  1. Quelles sont mes forces et talents?
    Nous en avons tous donc cherchez!
  2. Comment mon TDAH m’aide-t-il dans mon travail?
    Un client me disait qu’elle avait beaucoup d’énergie et que sa pensée non-conventionnelle étaient des atouts dans son travail. Un autre qui est vendeur expliquait que ses clients aiment travailler avec lui car il semble toujours être capable de résoudre les problèmes facilement. Un autre, une travailleuse sociale m’expliquait que son expérience avec le déficit d’attention lui permettait d’avoir plus de compassion pour ses clients.
  3. Comment le TDAH est-il un obstacle au travail?
    Difficulté à se concentrer, avec l’organisation, au perfectionnisme excessive …
  4. Pour quel problème en particulier ai-je besoin d’aide de l’employeur?
    Ne peux me concentrer à cause du bruit ou du va-et-viens autour de mon ère de travail, difficulté à m’organiser donc je perds beaucoup de temps à chercher mes choses, difficulté avec des distractions constantes surtout les courriels et le téléphone, ne peux organiser mon temps, etc.
  5. Quelles solutions est-ce que j’aimerais proposer?
    Cette solution t’aidera-t-elle ou devrais-tu rechercher une carrière différente? Quelle sera le coût de cette solution à mon employeur? Où peut-on y accéder?
    Avez-vous besoin que l’employeur paie les coûts du coaching, vous fournisse un accommodement quelconque, change quelque chose dans la façon de faire les choses lorsqu’il travail avec vous?
  6. Quels sont les bénéfices l’employeur tirera-t-il de vous aider? Pourquoi voudrait-il vous aider? Qu’est-ce que votre compagnie peut-elle en gagner de vous aider?
    Dans la majorité des cas, lorsque l’employeur aide un employé, il se retrouve avec un employé plus productif; par contre, quels sont les bénéfices de cette productivité accrue? Serez-vosu plus en mesure de compléter plus de mandats? Augmenterez-vous vos ventes? La qualité de votre travail s’améliorera-t-elle? Serait-il une occasion de régler un problème ou d’améliorer comment la compagnie fait les choses? Par exemple, une de mes clients qui a amélioré sa productivité, a pu aider ses collègues, tous des neuro-typiques, à améliorer leur productivité en étant un exemple pour eux.
Une fois ces questions répondues, rencontrez votre employeur en privé pour discuter d’une situation pour laquelle vous avez besoin de son aide. Je vous ai préparé un script pour vous inspirer
« J’ai récemment été diagnostiqué avec le déficit d’attention, qui est une différence neurologique. Mon déficit d’attention (qu’on appelle TDAH) est parfois un atout comme Avantages rencontrés dans la question 2. »« Par contre, il crée parfois des obstacles dans mon travail obstacles spécifiques de question 3 qui crée des difficultés à maximiser ma productivité. « 

« J’ai cherché et trouvé la ou les solution(s) en question 5 qui pourrait m’aider à régler le problème spécifique à la question 4. »

« Je crois qu’avec votre aide à accéder la solution proposée en question 6 je serais plus en mesure de bénéfice à l’employeur à la question 7. Je suis prêt à travailler fort pour atteindre mon objectif mais j’ai besoin de votre aide pour y accéder. »  

 

 

C’est toujours utile de connaître ses forces car on y retrouve la confiance nécessaire pour faire face à l’employeur. Soyez prêt à offrir de l’information sur la solution proposée afin d’éviter de devoir courrir après lui ou elle pour une deuxième rencontre.

Ça pourrait vous rassurer de savoir que lors du sondage que j’ai fait l’année passée, des 50% des adultes atteints du TDAH qui ont répondu qu’ils avaient mentionné leur déficit d’attention à l’employeur, 50% d’entre eux ont reçu les accommodements qu’ils avaient besoin. Aussi pertinent est le fait qu’avec la diminution de travailleurs disponibles sur le marché du travail les employeurs se disputent les travailleurs, surtout les travailleurs spécialisés, et donc plusieurs employeurs sont devenus plus ouverts à aider les employés qu’ils ont déjà afin qu’ils améliorent leur performance davantage.

C’est certain qu’il y a un risque à dévoiler son TDAH au travail. Même s’il existe un certain niveau variable de protection légale dans plusieurs parties du monde, il y a toujours le risque que vous ne serez pas traité avec dignité. C’est mon plus gros désir qu’un jour, la brume se lèvera sur le déficit d’attention et que vous n’aurez plus à craindre des répercussions de divulguer votre TDAH.

Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH – 1

English version

tdah au travail,adulte tdah,tdah

Voilà une question à laquelle je fais face souvent dans mon travail avec les adultes atteints du TDAH. Lorsque mes clients me demandent comment ils pourraient aborder le sujet du TDAH avec leur patron, je leur demande d’identifier ce qu’ils espèrent accomplir en divulgant à leur employeur qu’ils sont atteint du TDAH.

Lors d’un sondage que j’ai fais l’année passée, lorsqu’on demandait au participants du sondage, tous des adultes atteints du TDAH, pourquoi ils avaient ressenti le besoin de divulguer leur TDAH au travail, la majorité mentionnaient qu’ils avaient besoin d’accommodements ou d’aide spécialisée comme un coach de TDAH et que sans l’obtention de cette aide ils faisaient face à plusieurs obstacles importants au travail. Certains avaient divulguer en dernier recours puisque les problèmes au travail étaient tels qu’ils craignaient être licenciés.

Ceux qui n’ont jamais mentionné leur status de TDAH donnaient comme raisons qu’ils n’avaient pas besoins de le mentionner puisqu’ils géraient bien leur TDAH, d’autres sentaient que c’était un sujet privé et que leur employeur n’avait pas le droit d’être averti. Finalement, certains n’avaient pas mentionné leur TDAH car ils en avaient honte ou avaient peur de subir des conséquences négatives. Malheureusement certains qui avaient mentionné leur TDAH ont vécu la discrimination.

Lorsque les problèmes deviennent évidents au travail, qui semblent être causés par le TDAH, et qui requiert la divulgation du TDAH, il faut considérer les questions suivantes :

  1. Le problème et ses solutions peuvent-ils être mentionnés sans divulguer le TDAH?
  2. Quel est l’historique de la compagnie vis-à-vis ce genre de situation? Leur capacité de payer pour des accommodements?
  3. Comment estimez-vous votre valeur aux yeux de votre employeur? Quel est le taux de chomage dans votre industrie? Évidemment, si vous êtes une rare ressource avec un bon rendement il est moins probable que vous subirez des conséquences négatives lorsque vous demandez pour de l’aide.
  4. Quelle est VOTRE attitude vis-à-vis votre TDAH? Plusieurs adultes atteints du TDAH considèrent qu’ils souffrent d’une maladie mentale qu’ils doivent cacher; d’autres reconnaissent qu’il y a des aspects positifs et négatifs lorsqu’on est atteint du TDAH . Si vous êtes de la première catégorie, vous êtes plus apte à transmettre ces sentiments à votre employeur.

Le point que je cherche à faire n’est pas que vous cachiez avec honte votre TDAH; mais plus qu’il y a beaucoup d’information erronée et de jugement qui circulent sur le TDAH. Vous n’avez peut-être pas les moyens financiers ou le besoin d’être un martyr.  D’un autre côté, lorsque les gens qui vous entourent comprennent et acceptent les différences chez tous (que ce soit n’importe quelle différence) comme quelque chose de positif, ça peut être libérateur.

    C’est avec hâte que j’anticipe la journée lorsque vous pourrez parler de votre TDAH et que les personnes autour de vous comprendront les défis mais reconnaîtront que vous avez aussi des forces qui valent la peine d’être découvertes.

    Dans mon prochain article je vous donnerez ma réponse à la question: Comment dire au patron qu’on est atteint du TDAH.