Libérez votre génie créatif!

Article(s) archivé(s) de la catégorie Médicaments TDAH

Les pilules ne sont pas LA solution du TDAH!

D’expérience, la réaction la plus commune à l’annonce d’un diagnostic de TDAH est la suivante : « Quel médicament dois-je prendre? », ce qui veut plutôt dire « Que puis-je prendre pour guérir du TDAH? ». Toutefois, je ne parle pas de médication avec mes clients. Je ne suis ni pour, ni contre les médicaments prescrits pour remédier au TDAH, mais je crois fermement que poser les bonnes actions peut régler le problème. Je sais que les médicaments aident beaucoup de gens, mais je crois que la médication ne peut tout faire toute seule.

Les médicaments ne sont pas LA solution. Il n’y a pas de remède contre le TDAH. Recevoir un diagnostic de TDAH signifie que votre cerveau fonctionne différemment de celui des autres. Bien qu’il y ait des médicaments disponibles sur le marché, et qu’ils sont souvent très efficaces, ils ne font pas effets pour tous et, ce n’est pas une panacée. Bien que notre société souhaite trouver un remède instantané, il faut se rendre à l’évidence… il n’y en a pas!

Est-ce que cela veut dire que vous êtes condamné à vivre avec votre problème? Bien sûr que non! Il n’y a pas de remède pour guérir l’obésité non plus. Toutefois, une personne avec un surplus de poids n’est pas condamnée à rester avec un surplus de poids. Prenez l’exemple de mon mari : il a perdu 100 livres lorsqu’il a appris qu’il était atteint de diabète. Il a, bien entendu, cherché à trouver des raccourcis, des pilules ou un régime qui lui permettrait de faire disparaître ses kilos en trop sans y mettre aucun effort. Qui ne le ferait pas?

Toutefois, la meilleure solution a été de développer de nouvelles aptitudes et d’adopter de nouvelles habitudes. Le tout ne s’est pas fait du jour au lendemain mais, après quelques semaines et quelques mois, il avait apporté d’infimes changements à son alimentation et à son mode de vie, ce qui a eu un impact important au bout du compte. Plusieurs personnes craignent de s’engager car elles croient que ce sera trop difficile.

C’est totalement faux! En effet, l’essentiel est que vous vous sentiez bien avec chacun des petits changements apportés à votre vie. Adaptez-vous à un changement, puis apportez-en un autre à votre mode de vie. Cela peut prendre du temps, mais chaque effort compte. Par exemple, mon mari a commencé à faire de l’exercice. Tout d’abord la marche, puis la course, pour finalement jouer au basketball. Imaginez! Comme premier effort, il s’est dit qu’il devait faire le tour du pâté de maison à chaque fois qu’il allait fumer une cigarette (il n’était pas autorisé à fumer à l’intérieur). Maintenant, il ne fume plus et il pèse 100 livres de moins.

Vous devrez développer certaines aptitudes de base afin d’apprendre à mieux vivre avec votre TDAH. Si vous apportez des changements trop radicaux, vous ne pourrez poursuivre le programme. En effet, la clé du succès consiste à commencer au point de départ et d’avancer dans la bonne direction et ce, même si vous avancez à petits pas. Je reconnais qu’il peut être décourageant de progresser lentement, mais motivez-vous en vous disant que c’est la seule façon qui ait fait ses preuves.

Ne coupez pas votre main gauche

Je désire vous partager une citation que j’ai lu ce matin; c’est une citation puissante qui suscite la réflexion. Victor C. Frankl, un survivant du camp de concentration Nazi a écrit :

«Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace, dans cet espace se trouve notre pouvoir de choisir notre réponse et dans notre réponse se trouve notre croissance et notre liberté.»

Dans mon rôle de coach, j’accompagne des adultes atteints du TDAH, et une de mes fonctions les plus importantes est de les aider à répondre à leur situation au lieu de réagir. Lorsqu’ils reçoivent leur diagnostic pour la première fois, surtout lorsque leur TDAH est découvert à un âge avancé, ils interprètent ce diagnostic comme «je suis brisé!».  Immédiatement, ils débutent leur recherche vers un remède.   Ils se tournent vers leur médecin en disant, «maintenant que vous savez ce que c’est, n’y a-t-il pas de pilule qui pourrait le guérir?» Nous sommes conditionnés à « réagir » avec l’utilisation de médicament plutôt que de « répondre » avec un changement de style de vie – quoiqu’on entende souvent parler du régime miracle, la solution à la perte de poids est vraiment de manger moins et de faire plus d’exercice.

Même les adultes atteints du TDAH qui découvrent rapidement que les « pilules ne vous apprennent pas des stratégies », et avec ou sans médicament, vous devez adopter une approche mieux conçue pour le TDAH, se perçoivent comme défectueux et recherche les solutions rapides. Vous recherchez une formation pour vous aider à surmonter vos faiblesses en travaillant plus longtemps et plus fort, en étant plus discipliné, en étant plus ambitieux… vous avez du mal à gérer votre temps et donc vous suivez une formation pour améliorer votre gestion du temps, vos difficultés avec la prise de décision vous entrainent à trouver un expert dans la prise de décision, vous travaillez avec un organisateur pour mettre en place un système de classement pour vous dossiers… Dans chaque cas, vous cherchez et luttez pour mettre en application, les conseils d’experts qui ont de bonnes intentions et sont bien renseignés sur les méthodes pour les personnes dites « neurotypiques ».

Vous recherchez les experts, mais ce sont des experts sur la meilleure méthode de fonctionner lorsqu’on n’est pas atteint du TDAH. Ce qu’ils vous enseignes sont des stratégies et des techniques parfaitement adaptées pour aider les « neurotypiques » à mieux gérer leur temps, à mieux s’organiser et à prendre de meilleures décisions. Malheureusement, lorsque ces stratégies échouent – et elles échoueront, car elles sont spécifiquement adaptées pour les personnes qui ne sont pas atteintes du TDAH – vous vous reprochez pour vos défauts. Étant un adulte atteint du TDAH, vous questionnez rarement ces stratégies, ou ces experts; vous prenez la responsabilité.

Parfois, les améliorations initiales vous donnent une prise de conscience erronée puisque votre cerveau de TDAH aime la nouveauté, mais après un certain temps, ces stratégies ne fonctionneront plus parce que vous niez que vous êtes différent des neurotypiques… ni pire, ni meilleur… mais différent. C’est un peu comme se couper la main gauche pour vous forcer de travailler de la « bonne » façon de faire les choses, avec la main droite. En effet, pour plusieurs années, les personnes qui écrivaient de la main gauche étaient battues à l’école parce qu’ils essayaient d’écrire avec la main gauche. Être gaucher était être « défectueux » ou pire, méchant. Par contre, aujourd’hui nous le savons bien que le succès pour un gaucher signifie écrire de la main gauche. Cela pourrait même être un avantage… les balles des lanceurs gauchers sont souvent plus difficiles à frapper que celles des lanceurs droitiers.

Donc si votre réaction à votre TDAH a été, « ne pourriez-vous pas me guérir? » et que vous avez adopté jusqu’à présent une approche de neurotypique pour gérer votre vie, je vous invite fortement de répondre en acceptant au lieu votre TDAH. Accueillez votre unicité et apprenez à mieux travailler avec votre TDAH, en adoptant des méthodes conçues pour le déficit de l’attention. Ce n’est que lorsque vous accepterez votre unicité et l’embrasserez comme une différence plutôt qu’un défaut… lorsque vous cesserez de vivre comme un droitier comme tout le monde et vous outillez d’un équipement conçu pour un gaucher que vous grandirez et vous sentirez libre.

Un nouveau site anglais sur le TDAH chez l’adulte

totallyaddUn nouveau site Web canadien anglais qui traite du TDAH adulte, vient tout juste d’être lancé cette semaine. Le site offre beaucoup d’information sur le déficit d’attention chez l’adulte sous forme de vidéo. Certains experts sont filmés en entrevue, dont Dr. Annick Vincent. Le site utilise beaucoup d’humour pour répondre aux mythes, discuter des défis que vivent les adultes atteints du TDAH et pour offrir la vérité sur ce qu’est le TDAH adulte.

Le site fut lancé par un producteur et un acteur canadiens anglais, soient Rick Green et Patrick McKenna (The Red Green Show) et les vidéos sont filmés par la très talentueuse Ava Green (la conjointe de Rick). Ce nouveau site vous offre non seulement de l’information sur le TDAH adulte mais le fait dans un format humoristique de vidéo qui saura attirer votre attention. Si vous comprenez l’anglais, je vous invite à visiter le site de TotallyADD au http://www.TotallyADD.com.

TDAH adulte: au-delà des médicaments

 English version

Lorsqu’un adulte croit que le TDAH adulte est un obstacle qui le retient, parfois il part à la recherche d’un diagnostic officiel s’il peut retrouver les ressources, financières et cliniques, pour le faire, bien sûr. On me demande souvent à quoi sert un diagnostic si tout semble pointer vers un TDAH adulte. La réponse est qu’il existe plusieurs problèmes qui ressemblent aux symptômes du TDAH adulte et qui requiert une gestion des symptômes qui est différente. Je leur mentionne aussi qu’il est important de s’assurer qu’ils obtiennent un diagnostic d’un professionnel de la santé qui s’y connait dans le TDAH adulte, souvent c’est un psychologue. Une fois officiel, la majorité des adultes TDAH vivront un certain soulagement ayant réalisé qu’ils ne sont pas fous ou « méchant ».

Éventuellement un certain nombre d’entre eux décideront de se tourner vers les médicaments contre le TDAH dans l’espoir d’une « guérison ». Malgré les nombreux bénéfices qu’apportent les médicaments surtout au niveau de la capacité de porter attention, et donc d’éliminer ou diminuer les obstacles à l’apprentissage, ceux-ci ne résolvent pas tous les problèmes qui sont liés au déficit d’attention adulte.  

À mon avis tout adulte atteint du TDAH peut vivre son plein potentiel en se donnant du pouvoir en apprennant de se gérer efficacement et en utilisant des systèmes et routines qui le supporte. Pour y arriver, vous devez apprendre de nouvelles stratégies ou compétences de vie TDAH qui vous permettent d’identifier et de développer vos forces et de surmonter vos faiblesses juste assez pour bien fonctionner. 

Pour les prochains articles, j’explorerai les étapes à suivre pour vous permettre de mieux gérer votre TDAH adulte.

Sans contestation! Le TDAH existe

English version

J’ai assisté la semaine dernière au Congrès annuel de l’AQETA (Association québécoise des troubles d’apprentissage) qui a eu lieu à Montréal. J’ai aussi présenté ma conférence sur le déficit d’attention. Il n’y avait que peu de conférence sur le TDAH  chez l’adulte puisque le congrès semblait cibler plutôt les professeurs et autres personnels de l’école.

Une chose que j’ai vraiment apprécié est qu’il n’y avait aucune contestation quand à l’existence du déficit d’attention. C’est un net contraste des rapports qu’on retrouve sur l’Internet et les média qui semblent souvent disputer l’existence du TDAH ou qui nous font la morale vis-à-vis l’utilisation de drogues auprès des enfants atteints du TDAH.  Une chose qui a été soulignée est qu’à date aucun traitement seul n’avait autant d’impact sur le TDAQH que les médicaments. 

Dr. Annick Vincent, psychiatre de Québec qui a dévoué une grande partie de sa pratique au traitement du TDAH chez l’adulte utilise l’analogie suivante pour expliquer le rôle des médicaments dans le traitement du TDAH : les médicaments pour le TDAH sont comme des lunettes pour la myopie. Celles-ci ne vous montrent pas comment lire, par contre, elles vous permettront d’avoir de meilleures chances de pouvoir lire que si vous ne les portez pas.

Elle a aussi mentionné qu’en plus des médicaments, l’apprentissage de nouvelles stratégies via le coaching s’avère nécessaire pour améliorer sa vie lorsqu’on est atteint du TDAH.