Libérez votre génie créatif!

Aidez-moi, je souffre de TDAH!

Vous êtes atteint de TDAH et vous avez frappé un mur. Votre emploi ne tient plus qu’à un fil, votre conjoint(e) menace de divorcer, votre situation financière est désastreuse et vous avez fait une autre gaffe monumentale causée par votre TDAH, qui pourrait bien être la goutte qui fera déborder le vase. Vous êtes incapable d’avoir le plein contrôle de votre vie, et vous êtes sur le point de recevoir le diagnostic d’un épuisement professionnel. Peu importe la nature de votre mur, vous l’avez déjà frappé, ou vous le voyez se rapprocher, alors que vous avancez à toute vitesse vers celui-ci… et tout cela à cause de votre TDAH.

Je suis sûre que vous reconnaissez cette situation. C’est à ce moment que l’adulte atteint du TDAH typique demande de l’aide, car il en a besoin maintenant. Je connais très bien cette situation. Je peux dire exactement le moment où une personne a atteint ce point de non-retour, car je reçois un courriel ou un message sur ma page Facebook qui ressemble à ceci : « Aidez-moi! » Parfois, c’est tout ce que ces personnes m’écrivent. Elles sont si dépassées par la situation qu’elles sont incapables de m’expliquer le problème. Ou bien elles me racontent leur histoire (habituellement en une phrase continue, sans ponctuation!) et finissent en me demandant : « Alors, que dois-je faire pour régler le problème? »

Vous pouvez sans aucun doute imaginer à quel point il m’est difficile de répondre à chacun des appels à l’aide que je reçois. Ce n’est pas que je ne veux pas offrir mon aide, mais comment puis-je y arriver? Je suppose que je pourrais envoyer une liste de « trucs et conseils » énonçant « Faites ceci » et « Ne faites pas cela », mais cela ne ferait que banaliser le TDAH et la situation de la personne appelant à l’aide. Lorsque vous êtes atteint de TDAH, vous vous battez toujours contre plusieurs problèmes à la fois. Par ailleurs, le TDAH est beaucoup plus sournois que vous ne pourriez le croire.

Chaque situation est unique

Même si nous étions capables de mettre le doigt sur un problème, comme la « procrastination chronique » ou le « manque d’organisation », chacun de ces problèmes s’avère beaucoup plus complexe que nous l’imaginions au départ. Vaincre la procrastination signifie bien plus que de mettre en application une solution rapide qui réglera tout. Chaque personne atteinte du TDAH vit un ensemble de situations différentes, a des forces qui lui sont propres et repousse différentes tâches. Il n’y a pas de solution miracle qui s’adapte à toutes les situations. Il se peut que vous soyez uniquement désorganisé(e) au travail. Ou peut-être avez-vous l’impression qu’une tornade est passée dans votre maison, alors que votre bureau est impeccable. Il se peut que vous soyez capable d’organiser votre espace, mais pas vos pensées. Peut-être avez-vous d’excellentes idées, mais êtes incapable de les organiser ou de les coucher par écrit. Peut-être êtes-vous capable de faire plusieurs choses, mais êtes incapable de les organiser en une série d’étapes qui vous permettront de gérer un projet.  Vous comprenez maintenant pourquoi il n’y a aucune solution Band-Aid?

Je suis déconcertée!

Bien que je souhaite grandement aider les autres (et je veux aider le plus de personnes possible), lorsque je reçois un courriel ou une demande d’aide sur ma page Facebook, je ne sais pas quoi faire. Ce n’est pas parce que je ne possède pas les habiletés ou la formation nécessaires, mais c’est plutôt qu’aucun professionnel, médecin, coach ou thérapeute ne serait capable de résoudre le problème.

C’est pourquoi j’ai rédigé cette série d’articles expliquant comment réussir à déterminer ce que vous vivez, et comment diviser tout cela en problèmes identifiables, faciles à définir et possibles à résoudre! Vous serez ensuite capable de demander de l’aide de façon claire, ce qui permettra à un professionnel de vous aider et de vous conseiller judicieusement. Si vous souhaitez commencer par vaincre votre TDAH, cela vous rapportera de bien meilleurs résultats que de simplement crier à l’aide.

Décidez à quoi vous vous attaquerez en premier

Il est essentiel de déterminer quel sera le premier problème relatif au TDAH auquel vous vous attaquerez. Vous ne pouvez vous attaquer à tous les problèmes en même temps. Toutefois, cette tâche d’identification ne sera pas facile pour un adulte atteint du TDAH. Le TDAH perméabilise chacun des aspects de votre vie, avec ses effets tant positifs que négatifs. Mettez par écrit l’inventaire des problèmes reliés à votre TDAH. J’ai un formulaire que j’utilise avec mes clients afin de les aider à faire un inventaire des points qu’ils aimeraient travailler. Cela pourrait vous être utile pour identifier ce qui vous pose problème. Télécharger maintenant.

Vous trouverez peut-être qu’il est plus facile de faire le suivi de vos symptômes au fur et à mesure plutôt que de vous asseoir et d’en dresser la liste. Par exemple, écrivez chaque obstacle dès que vous le rencontrez, et ce, tout au long de la journée. Si vous perdez une heure à naviguer sur le web alors que vous aviez l’intention de prendre quelques minutes pour répondre à un courriel, écrivez-le. Si vous vous êtes chicané(e) avec votre conjoint(e) en raison du désordre que vous avez (encore) laissé dans la cuisine, écrivez-le. Si vous réalisez que vous n’avez pas suffisamment d’argent pour payer votre loyer, car votre situation financière est désastreuse, écrivez-le. Ayez toujours à la portée de la main un cahier de notes, ou bien utilisez votre téléphone intelligent : il y a une application gratuite conçue pour vous aider à faire le suivi de votre TDAH : l’ADDA Storylines App.

Dès que vous avez une liste raisonnable (il n’est pas nécessaire qu’elle soit complète (car il se peut qu’il y ait des obstacles qui soient causés par votre TDAH, mais que vous n’en ayez aucune idée), décidez par LEQUEL vous voulez commencer. Il sera effectivement difficile de faire un choix, parce que la prise de décisions est également un problème chez les adultes atteints de TDAH. Penchons-nous tout d’abord sur cet aspect.

La prise de décisions est difficile pour les adultes atteints de TDAH

Pour vous, la meilleure façon de prendre cette décision difficile dépendra du type de personne que vous êtes (voici d’ailleurs un bon exemple démontrant pourquoi il n’y a pas de solution pouvant s’appliquer à tout le monde). J’ai développé mon entreprise en considérant la situation unique, les forces et la personnalité de chacun. Je fais également cela lorsque je fais de l’accompagnement individuel avec mes clients, et j’ai d’ailleurs intégré cette façon de faire à mes programmes de formation en ligne. Vous devez savoir qu’il existe trois options pour vous permettre de décider sur quel aspect vous choisirez de travailler en premier. Choisissez celle qui correspond le plus à votre personnalité.

Option 1 : Si vous êtes une personne ayant des difficultés avec le TDAH et une faible estime de soi (vous avez essayé tant de choses qui n’ont donné aucun résultat, vous croyez être incapable de changer quoi que ce soit) ou si vous avez besoin d’y aller tranquillement, une chose à la fois, afin d’éviter les crises d’angoisse, optez pour le fruit qui se trouve le plus bas dans l’arbre. Cela signifie de choisir le problème le plus simple à régler, mais qui fera une différence significative (même si elle n’est pas énorme). Pourquoi? Parce que vous croyez probablement que vous êtes incapable de vous attaquer au plus gros problème pour l’instant. Des études ont démontré que lorsque vous croyez être incapable de réussir quelque chose, vous avez raison.

Option 2 : Si vous êtes une personne croyant être un génie créatif et ayant la confiance de pouvoir transformer votre vie (vous savez que ce ne sera pas facile, mais vous y arriverez), ou si vous êtes une personne ayant besoin de visualiser le résultat final pour garder votre motivation, choisissez le problème qui occupe le plus de place dans votre vie. Si vous êtes toujours en retard, optez pour ce problème. Si vous n’êtes pas suffisamment productif au travail, optez pour ce problème. Si vous dites toujours des choses qui vous mettent dans le pétrin, optez pour ce problème.

Option 3 : Si vous êtes encore incertain, choisissez l’option 1.

Votre mission pour trouver une solution à votre TDAH

Alors, cette semaine…

  1. Dressez une liste de ce qui vous pose problème. Je vous invite à la partager dans la boîte de commentaires ci-dessous.
  2. Choisissez un problème sur lequel vous travaillerez.
  3. Aimez-moi sur Facebook :). J’y annoncerai la parution du prochain article de cette série.

Ne manquez pas le prochain article de cette série, portant sur l’étape oubliée par la plupart des adultes atteints du TDAH et qui garantira leur échec.

1 commentaire
  1. Bonjour, je voulais vous dire un grand merci. Je travaille comme c.o. et je lis attentivement vos articles, ils sont inspirants, aidants et surtout, formateurs dans mon cas. Ils nourissent ma vision d’intervention avec ma clientèle et ce questionnaire… Il est génial. Je vous en remercie pour cela. Bonne continuité.

Laisser un commentaire