Libérez votre génie créatif!

Quatre secrets qui transformeront vos rêves en réalité

Vous pouvez voyager en Italie… ou dans le pays que vous voulez… ou encore, vous pouvez simplement réaliser tout autre rêve qui vous tient à cœur.

Cela fait maintenant deux semaines que mon mari, Duane, et moi, sommes à Rome. Afin de célébrer notre 25e anniversaire de mariage, nous avons décidé de réaliser notre rêve, soit de partir un mois en Italie. Et vous savez ce qui est le plus fantastique? C’est que nous sommes partis sans devoir emprunter d’argent. Eh non, nous n’aurons pas un compte faramineux qui nous attendra à notre retour à la maison.

Permettez-moi de vous faire part de quelques secrets qui nous ont permis d’effectuer ce voyage d’un mois en Italie, et ce, avec l’esprit tranquille et sans nous enliser dans les dettes :

Nous avons attendu avant d’assouvir notre désir. Il y a deux ans, nous avons décidé de faire quelque chose de spécial pour souligner notre 25e anniversaire de mariage. Nous avons donc pris la décision de faire un voyage en Italie, lieu de naissance de nombre d’œuvres d’art exceptionnelles (Duane est un artiste et il a toujours souhaité pouvoir admirer l’œuvre de Michel-Ange). Auparavant, Duane, un adulte impulsif atteint du TDAH, aurait contacté un agent de voyage, réservé notre vol et aurait pensé au reste plus tard. Avec le temps, nous avons appris qu’il s’agissait de la façon la plus ardue d’effectuer les choses. Après tout, comment pouvez-vous apprécier pleinement votre voyage si vous savez qu’il ne fera que vous endetter davantage?

Grâce à la sagesse que nous avons acquise de nos expériences passées, nous avons estimé combien il nous en coûterait pour effectuer un tel voyage en mai 2009. Puis, nous avons commencé à planifier ce dont nous aurions besoin – informations, argent, paperasserie et réservations – afin de planifier notre voyage de un mois en Italie. Cela nous semblait complexe et nous nous demandions même si nous pourrions y arriver.

Nous avons élaboré un plan. Nous avons tout d’abord commencé par identifier les deux ou trois étapes qui nous rapprocheraient de la réalisation de notre rêve. Nous avons analysé les différentes options qui s’offraient à nous au niveau du transport et de l’hébergement. Nous avons tout d’abord commencé par évaluer combien il nous en coûterait et nous avons effectué des recherches. Plus nous en apprenions, plus nous pouvions ajouter d’étapes à notre plan. Parfois, nous nous apercevions qu’il fallait revenir en arrière pour apporter des changements à notre plan, mais les ajustements étaient faciles à apporter et cela n’était pas stressant, puisque que nous savions que nous avions amplement le temps de nous ajuster. Trop souvent, les gens attendent d’avoir tous les renseignements nécessaires avant d’agir, mais si nous avions fait cette erreur, nous ne serions jamais partis en Italie.

Nous avons alimenté notre rêve. Pour les adultes atteints du TDAH, il est difficile de rester concentrés sur un objectif à long terme, et Duane avait de la difficulté à rester motivé à l’idée de ne pouvoir réserver immédiatement notre voyage. Nous avons toutefois assouvi notre désir en consultant des livres d’art et en nous procurant de l’information au sujet de l’Italie. Nous avons emprunté des livres à la bibliothèque, puis en avons acheté d’autres. Nous consultions régulièrement des livres, des cartes et des images de l’Italie afin de rendre ce rêve encore plus concret.  Duane a consulté des livres d’art afin de déterminer ce qu’il aimerait absolument visiter, puis nous avons pris la décision de nous arrêter à Rome et à Florence. Pendant deux ans, nous avons planifié, parlé et rêvé de l’Italie. Cela nous a permis de rester motivés et nous a également permis d’être mieux préparés pour notre voyage. C’était palpitant!

Nous avons élaboré un système. Pour Duane, l’idée de prendre des vacances consistait à partir. Il portait alors tout à notre compte de carte de crédit et s’occupait des dettes à notre retour. Parfois, nous devions espacer nos vacances puisqu’il nous fallait plusieurs années pour rembourser notre dette. Pour ma part, je passais mon temps à stresser à l’idée de toutes les factures qui s’accumulaient sur notre compte. À notre retour de vacances, nous étions tous deux stressés à l’idée du compte qui nous attendait dans la boîte aux lettres.

Nous voulions que ce voyage soit différent. Alors, même s’il s’agissait du plus grand voyage que nous n’avions jamais fait, nous avons élaboré un plan et créé un système afin d’amasser tout l’argent dont nous aurions besoin, et ce, AVANT de partir. Nous avons ouvert un compte de banque et avons programmé des virements mensuels automatiques. Au départ, nous ressentions l’impact que ce virement mensuel avait sur notre budget, mais nous avons rapidement ajusté notre train de vie et avons cessé de dépenser pour tout et pour rien. Nous avons remplacé notre carte de crédit par une carte qui nous permettait d’accumuler des points de voyage, puis nous avons soigneusement géré nos dépenses afin que la grande majorité de nos achats soient portés à notre compte afin d’accumuler des points. Nous avons également veillé à ce que le solde de notre compte soit payé en totalité chaque mois.

Afin de nous permettre de petits extras au cours du voyage, Duane a commencé à ramasser sa monnaie. Chaque jour, il mettait de côté toute la monnaie qu’il avait dans ses poches. Nous ne comptions pas sur cet argent, mais tous les petits efforts peuvent rapporter gros. Au bout de deux ans, il avait accumulé 2 160 $ en monnaie, ce qui représentait un surplus très intéressant. Vous auriez dû voir l’expression du caissier lorsque nous nous sommes présentés au comptoir de la banque avec toute cette monnaie!

Je suis présentement en train de rédiger cet article, alors que je suis assise dans mon appartement, à Rome. Nous avons décidé de prendre une petite journée de congé, puisque nous venons de passer trois merveilleuses journées à explorer tous les coins et les recoins de la ville de Florence, lieu où la Renaissance a vu le jour. Présentement, ma seule source de stress est de me demander si nous devrions aller visiter Venise ce week-end, ou si nous ne devrions pas plutôt attendre au week-end prochain, puisqu’il y aura probablement moins de visiteurs. Cela ne vous semble-t-il pas une situation de rêve? Ce l’était pour nous, et c’est pourquoi nous avons choisi de réaliser notre rêve. Et vous, quel rêve réaliserez-vous?

Arrivederci de Rome!

1 commentaire
  1. Bonjour Linda et Duane. En tous cas ne manquez pas Venise. C’est toujours beau, même s’il y a du monde. Je suis restée sur l’île de Lido de Venise. J’ai bien aimé. Cela coute moins cher et on n’a qu’à prendre le Vaporetto pour s’y rendre. C’est super et cela fait du bien le soir de rentrer à Lido

    Bonne continuation, Josée

Laisser un commentaire