Libérez votre génie créatif!

Ne coupez pas votre main gauche

Je désire vous partager une citation que j’ai lu ce matin; c’est une citation puissante qui suscite la réflexion. Victor C. Frankl, un survivant du camp de concentration Nazi a écrit :

«Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace, dans cet espace se trouve notre pouvoir de choisir notre réponse et dans notre réponse se trouve notre croissance et notre liberté.»

Dans mon rôle de coach, j’accompagne des adultes atteints du TDAH, et une de mes fonctions les plus importantes est de les aider à répondre à leur situation au lieu de réagir. Lorsqu’ils reçoivent leur diagnostic pour la première fois, surtout lorsque leur TDAH est découvert à un âge avancé, ils interprètent ce diagnostic comme «je suis brisé!».  Immédiatement, ils débutent leur recherche vers un remède.   Ils se tournent vers leur médecin en disant, «maintenant que vous savez ce que c’est, n’y a-t-il pas de pilule qui pourrait le guérir?» Nous sommes conditionnés à « réagir » avec l’utilisation de médicament plutôt que de « répondre » avec un changement de style de vie – quoiqu’on entende souvent parler du régime miracle, la solution à la perte de poids est vraiment de manger moins et de faire plus d’exercice.

Même les adultes atteints du TDAH qui découvrent rapidement que les « pilules ne vous apprennent pas des stratégies », et avec ou sans médicament, vous devez adopter une approche mieux conçue pour le TDAH, se perçoivent comme défectueux et recherche les solutions rapides. Vous recherchez une formation pour vous aider à surmonter vos faiblesses en travaillant plus longtemps et plus fort, en étant plus discipliné, en étant plus ambitieux… vous avez du mal à gérer votre temps et donc vous suivez une formation pour améliorer votre gestion du temps, vos difficultés avec la prise de décision vous entrainent à trouver un expert dans la prise de décision, vous travaillez avec un organisateur pour mettre en place un système de classement pour vous dossiers… Dans chaque cas, vous cherchez et luttez pour mettre en application, les conseils d’experts qui ont de bonnes intentions et sont bien renseignés sur les méthodes pour les personnes dites « neurotypiques ».

Vous recherchez les experts, mais ce sont des experts sur la meilleure méthode de fonctionner lorsqu’on n’est pas atteint du TDAH. Ce qu’ils vous enseignes sont des stratégies et des techniques parfaitement adaptées pour aider les « neurotypiques » à mieux gérer leur temps, à mieux s’organiser et à prendre de meilleures décisions. Malheureusement, lorsque ces stratégies échouent – et elles échoueront, car elles sont spécifiquement adaptées pour les personnes qui ne sont pas atteintes du TDAH – vous vous reprochez pour vos défauts. Étant un adulte atteint du TDAH, vous questionnez rarement ces stratégies, ou ces experts; vous prenez la responsabilité.

Parfois, les améliorations initiales vous donnent une prise de conscience erronée puisque votre cerveau de TDAH aime la nouveauté, mais après un certain temps, ces stratégies ne fonctionneront plus parce que vous niez que vous êtes différent des neurotypiques… ni pire, ni meilleur… mais différent. C’est un peu comme se couper la main gauche pour vous forcer de travailler de la « bonne » façon de faire les choses, avec la main droite. En effet, pour plusieurs années, les personnes qui écrivaient de la main gauche étaient battues à l’école parce qu’ils essayaient d’écrire avec la main gauche. Être gaucher était être « défectueux » ou pire, méchant. Par contre, aujourd’hui nous le savons bien que le succès pour un gaucher signifie écrire de la main gauche. Cela pourrait même être un avantage… les balles des lanceurs gauchers sont souvent plus difficiles à frapper que celles des lanceurs droitiers.

Donc si votre réaction à votre TDAH a été, « ne pourriez-vous pas me guérir? » et que vous avez adopté jusqu’à présent une approche de neurotypique pour gérer votre vie, je vous invite fortement de répondre en acceptant au lieu votre TDAH. Accueillez votre unicité et apprenez à mieux travailler avec votre TDAH, en adoptant des méthodes conçues pour le déficit de l’attention. Ce n’est que lorsque vous accepterez votre unicité et l’embrasserez comme une différence plutôt qu’un défaut… lorsque vous cesserez de vivre comme un droitier comme tout le monde et vous outillez d’un équipement conçu pour un gaucher que vous grandirez et vous sentirez libre.

Laisser un commentaire