Libérez votre génie créatif!

Les pilules ne sont pas LA solution du TDAH!

D’expérience, la réaction la plus commune à l’annonce d’un diagnostic de TDAH est la suivante : « Quel médicament dois-je prendre? », ce qui veut plutôt dire « Que puis-je prendre pour guérir du TDAH? ». Toutefois, je ne parle pas de médication avec mes clients. Je ne suis ni pour, ni contre les médicaments prescrits pour remédier au TDAH, mais je crois fermement que poser les bonnes actions peut régler le problème. Je sais que les médicaments aident beaucoup de gens, mais je crois que la médication ne peut tout faire toute seule.

Les médicaments ne sont pas LA solution. Il n’y a pas de remède contre le TDAH. Recevoir un diagnostic de TDAH signifie que votre cerveau fonctionne différemment de celui des autres. Bien qu’il y ait des médicaments disponibles sur le marché, et qu’ils sont souvent très efficaces, ils ne font pas effets pour tous et, ce n’est pas une panacée. Bien que notre société souhaite trouver un remède instantané, il faut se rendre à l’évidence… il n’y en a pas!

Est-ce que cela veut dire que vous êtes condamné à vivre avec votre problème? Bien sûr que non! Il n’y a pas de remède pour guérir l’obésité non plus. Toutefois, une personne avec un surplus de poids n’est pas condamnée à rester avec un surplus de poids. Prenez l’exemple de mon mari : il a perdu 100 livres lorsqu’il a appris qu’il était atteint de diabète. Il a, bien entendu, cherché à trouver des raccourcis, des pilules ou un régime qui lui permettrait de faire disparaître ses kilos en trop sans y mettre aucun effort. Qui ne le ferait pas?

Toutefois, la meilleure solution a été de développer de nouvelles aptitudes et d’adopter de nouvelles habitudes. Le tout ne s’est pas fait du jour au lendemain mais, après quelques semaines et quelques mois, il avait apporté d’infimes changements à son alimentation et à son mode de vie, ce qui a eu un impact important au bout du compte. Plusieurs personnes craignent de s’engager car elles croient que ce sera trop difficile.

C’est totalement faux! En effet, l’essentiel est que vous vous sentiez bien avec chacun des petits changements apportés à votre vie. Adaptez-vous à un changement, puis apportez-en un autre à votre mode de vie. Cela peut prendre du temps, mais chaque effort compte. Par exemple, mon mari a commencé à faire de l’exercice. Tout d’abord la marche, puis la course, pour finalement jouer au basketball. Imaginez! Comme premier effort, il s’est dit qu’il devait faire le tour du pâté de maison à chaque fois qu’il allait fumer une cigarette (il n’était pas autorisé à fumer à l’intérieur). Maintenant, il ne fume plus et il pèse 100 livres de moins.

Vous devrez développer certaines aptitudes de base afin d’apprendre à mieux vivre avec votre TDAH. Si vous apportez des changements trop radicaux, vous ne pourrez poursuivre le programme. En effet, la clé du succès consiste à commencer au point de départ et d’avancer dans la bonne direction et ce, même si vous avancez à petits pas. Je reconnais qu’il peut être décourageant de progresser lentement, mais motivez-vous en vous disant que c’est la seule façon qui ait fait ses preuves.

2 commentaires
  1. Merci pour votre bel article, je suis 100% d’accord avec vous.
    Ce sont effectivement les petits pas vers le changement de nos habitudes de vie qui nous conduisent vers un réel mieux-être, quelle que soit la problématique que nous rencontrons.

  2. Aide pour les enfants et adultes TDA/H

    Plusieurs études sérieuses démontrent l’importance de bouger pour maintenir une meilleure attention/concentration à la tâche.

    Pour combler le besoin de bouger en classe ou au travail, il existe maintenant le vélo-pupitre

    -Contrairement aux différents vélos-stationnaires, le vélo-pupitre est très silencieux car il n’y a pas de chaîne ou de courroie. Les pédales sont reliées à un système unique et innovateur.
    -L’utilisateur pourra sélectionner une tension au niveau du pédalier qui lui permettra de pédaler sans créer de fatigue musculaire.
    -Une table de travail inclinée permettra à l’élève ou à l’adulte de pédaler et de travailler confortablement.
    -Ce vélo est conçu pour les personnes de 6 ans et plus et mesurant plus de 1,3 mètre (4 pieds ).

    À l’école où je travaille, nous utilisons ces vélos-pupitres et les résultats sont extraordinaires. En pédalant, les enfants écoutent les consignes et travaillent sans cesse. Que dire de plus…

Laisser un commentaire