Libérez votre génie créatif!

Le TDAH n’est pas un problème de vouloir

Le jeudi 11 octobre 2007 nous avons eu l’occasion d’écouter le Dr. Richard Goulet, pédiatre dont 50% de la pratique est dédiée au déficit d’attention (TDAH). Quoique coach pour adultes atteints du déficit d’attention, j’étais tout de même intéressée à en apprendre plus sur le TDAH, même si le sujet était plutôt réservé aux parents.

Dr. Goulet mentionnait que le déficit d’attention est un désordre des fonctions exécutives. Les fonctions exécutives du cerveau nous aident à soutenir notre attention, à s’organiser, planifier, utiliser notre mémoire de travail, à gérer notre vigilance, notre activation à la tâche, à contrôler le moteur et de contrôler nos émotions.

Le TDAH serait le désordre pour lequel on consulte le plus souvent en psychiatrie. Sa cause est génétiques, neurochimiques (au niveau de la dopamine et de la norépinéphrine), et parfois mais rarement une atteinte au système nerveux central dû à un traumatisme dans le premier trimestre de grossesse. Dans les prochaines années on pourrait identifier le type de TDAH qu’une personne a basé sur un examen génétique et même de connaître quel médicament pourrait donner une meilleur réponse puisqu’on a identifié plusieurs gènes qui responsables ou du moins affectés chez les personnes atteintes du TDAH.

Donc, l’adulte atteint du TDAH ne manque pas de discipline, n’a pas une mauvaise alimentation, n’en est pas atteinte à cause de son statut socioéconomique, quoique le TDAH a tendance à causer des difficultés au niveau socioénomique du à la perte d’emploi, et autre difficulté. On peut donc arrêter de blâmer la personne atteinte, ses parents, les aliments, la télévision, etc.

Car, comme Docteur Goulet disait lors de sa présentation le déficit d’attention ”n’est pas un problème de vouloir, c’est un problème de pouvoir“.

Laisser un commentaire