Libérez votre génie créatif!

Définition du déficit d’attention

English version

Lorsque des clients prospectifs (tous sont atteints du déficit d’attention) communiquent avec moi, ils ne connaissent qu’un ou deux symptômes du TDAH qui les affectent. Ils pensent que tout ce qui les affecte est l’inattention, l’impulsivité et/ou l’hyperactivité. Malgré en avoir appris beaucoup sur le déficit d’attention via ma formation de coach de TDAH, j’ai vraiment mieux compris ce qui se passait chez l’adulte atteint du TDAH lorsque j’ai lu la définition suivante par le psychiatre et recherchiste, Dr. Paul Wender aux États-Unis:

« Le déficit d’attention est une condition neurologique et génétique manifestée par une difficulté à s’engager “sur demande” aux activités de la vie où la performance, “l’envie de faire”, et l’énergie de l’individu sont déterminés seulement par le sens passager d’intérêt, de défi, de nouveauté et parfois d’urgence, de l’individu. »

Comprendre ce qu’est le déficit d’attention peut réduire la tendance vers le blâme et la honte que plusieurs de ces adultes ressentent. Le déficit d’attention est une condition neurologique et génétique veut dire qu’on ne peut « guérir » le TDAH et que la personne qui en atteint ne souffre pas d’un défaut du caractère.

« La difficulté à s’engager “sur demande” aux activités de la vie » explique pourquoi par moment il vous est difficile de vous concentrer alors qu’à d’autre moment vous êtes si bien concentré que vous avez de la difficulté à vous « dégager » de la tâche qui vous intéresse. Vous ne pouvez peut-être pas vous concentrer sur la paperasse mais lorsqu’on vous demande de faire quelque chose qui vous intéresse vous êtes capable « d’hyperfocus », c’est-à-dire la capacité de vous concentrer sur quelque chose qui vous intéresse à l’exclusion de toute autre chose.

Finalement, dans la dernière section on mentionne : votre « performance, “l’envie de faire”, et l’énergie de l’individu sont déterminés seulement par le sens passager d’intérêt, de défi, de nouveauté et parfois d’urgence, de l’individu » et voilà d’importants indices pour comprendre gérer le déficit d’attention. Lorsqu’une tâche est ennuyeuse, créer de l’intérêt ou un défi ou de la nouveauté autour de cette tâche peut vous aider à l’accomplir plus facilement. Par exemple, vous pouvez améliorer vos chances de compléter une tâche ennuyeuse en ajoutant de la musique ou en changeant l’endroit où vous la faites.

Malheureusement la majorité des adultes atteints du déficit d’attention n’utilisent que l’urgence pour stimuler leur cerveau en attendant à la dernière minute pour compléter ces tâches. Cette démarche a peut-être porté fruit lorsque vous étiez âgé de 16 ou 17 ans; par contre, lorsqu’on travaille au sein d’une équipe comme en est le cas dans plusieurs emplois aujourd’hui. En plus, en vieillissant, cette stratégie crée des difficultés au niveau de sa santé car elle nous met sous un stress continu.

Partagez ce que vous faites pour rendre une tâche ennuyeuse plus intéressante? Avec vos idées non-conventionnelles, je suis certaine que s’il y a des suggestions, elles seront très ingénieuses.

1 commentaire

Laisser un commentaire