Libérez votre génie créatif!

Aller avec son TDAH, et non contre

Vous croyez peut-être que le TDAH crée un désavantage pour vous dans le monde des affaires. Par contre, certaines stratégies peuvent vous permettre de prendre avantage des symptômes du TDAH. Ce faisant, vous trouverez peut-être que vous pourriez devenir aussi (sinon un peu plus) productif que vos collègues qui ne sont pas atteints du TDAH.

Vous, comme les  » neuro-typiques  » (personnes sans déficit d’attention) avez des cycles d’énergie à travers toute votre journée. Ceci veut dire que vos niveaux d’énergie seront bas et vous vous sentirez épuisé et  lent. La différence entre vous et les  » neuro-typiques  » est que ces derniers réussiront tout de même à se trainer durant ces périodes de basse énergie mais maintiendront une niveau de productivité adéquate, alors qu’il vous sera impossible d’être créatif, efficace ou productif durant ces périodes, et vous aurez des difficultés à compléter même les tâches les moins difficiles. À d’autres périodes vous serez plein d’énergie et vous sentirez capable d’accomplir n’importe quoi! En fait, durant ces périodes vous pourriez même atteindre un état d’  » hyperfocus  » et aurez de la difficulté à vous  » déconcentrer « .

La bonne nouvelle est que, contrairement à ce que l’on croit, vous n’avez pas besoin de lutter contre ces cycles. Malgré le fait que votre cerveau fonctionne différemment de ceux des autres, vous pouvez utiliser ces différences à votre avantage. C’est simplement une question de travailler intelligemment et non difficilement. Puisque durant vos périodes de productivité élevées vous atteignez des sommets plus élevés que la norme, vous pouvez utiliser cette énergie pour accomplir beaucoup plus que la majorité des gens. D’un autre côté, il y a des stratégies qui sont conçues pour les adultes atteints du TDAH qui vous permettent de maintenir votre niveau de productivité même lors de vos périodes d’énergies plus basses. Ce qu’il faut c’est de choisir la bonne tâche ou de modifier les tâches pour vous permettre de les accomplir même lors de vos périodes basses.

La majorité des gens tentent d’augmenter le nombre de choses qu’ils font (et plus d’heures de travail) dans leur journée afin d’améliorer leur productivité. Mais puisqu’il n’y a que 24 heures dans une journée, à un certain point, c’est simplement impossible d’en ajouter plus, et vous  êtes perdant. En apprenant à reconnaître vos cycles d’énergie et en les exploitant, vous arriverez à en faire plus dans votre journée, tout en utilisant de moins en moins d’énergie. Accomplissez les tâches qui demandent le plus d’énergie lorsque vous avez le plus d’énergie. Utilisez vos périodes d’énergie basse pour accomplir les tâches qui sont les plus simples ou routinières, demandant les moins d’énergie.

C’est réellement aussi simple que ça. Ne luttez pas contre les tendances de votre cerveau. Écoutez votre corps et apprenez à reconnaître vos cycles d’énergie. Bientôt, vous pourrez utiliser votre temps de façon plus productive sans vous battre pour accomplir ces tâches.

Laisser un commentaire